Intervention militaire dans les régions nord : – Plus de 800 islamistes tués dans les combats : – Iyad Ag Ghaly abandonne ses hommes pour fuir en Algérie

72 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

«De l’audace, encore de l’audace et toujours de l’audace», exhortation lancée par Danton, homme politique français, a la fin de son discours du 2 Septembre 1792 à l’assemblée législative pour soulever la nation contre les «ennemis» de la République. Plusieurs siècles après, le plus malien de tous les français, M. François Hollande n’a pas eu à passer devant l’assemblée pour prendre «décider» d’intervenir au Mali afin d’y chasser les ennemis de la République.

Cependant, il a fallu beaucoup d’«audaces» au Président François Hollande d’envoyer des troupes françaises dans une guerre qui était prévue pour être celle du Mali et de loin des africains. Le couragé François a été audacieux à plus d’un titre pour avoir engagé la France à la guerre au Mali malgré les conséquences que cela pourrait lui couter à lui et à sa famille politique.

Aux côtés des forces armées maliennes, les français ont mis le paquet pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre de cette intervention. Ainsi, après plusieurs jours d’intervention et d’intenses raids aériens sur les positions des islamistes par l’aviation française et malienne, plusieurs centaines d’islamistes ont été tués sur le champ ou ont succombé de leurs blessures les jours qui ont suivis.

Selon des informations concordantes en provenance du front, plus de 800 islamistes dont Mohamed Ag Aghaly Ag Wambadja dit Kojak ont été tués avec son cousin Tanna Ag Attayoub. De même,  Cdt Moulaye Ag Ahmed, Cdt Hassane Habré, Ilias Ag Wanasnate (frère d’Ibrahim Ag Wanasnate) ont tous été tués le Jeudi 10 Janvier à Konna après les offensives de l’armée malienne qui avait à ses côtés les forces françaises.

On parle aussi beaucoup de la mort du Col Bah Moussa, Cdt Mahmoud Intifoudou, Col Intalla Ag Assayid, Hamza Ag Iyad  qui est le fils d’Iyad Ag Ghaly lui même.

Toujours selon notre source, c’est ce champ que le monstre taré chef d’Ancar Edine Iyad Ag Ghaly a pris la clé des champs pour échapper à sa mort certaine.

Lâche qu’il est, c’est son fils Hamza Ag Iyad qui sera tué à sa place. C’est cette folle course qui le conduira sur les terres Algériennes.

Les autorités Algériennes sont elles au courant de la présence du chef d’Ancar Edine sur leur sol ? En tout cas, certains autres de ses compagnons n’ont pas eu la même chance, car ils se feront arrêter à la frontière dans la localité de Bordj Mockhtar. Une information confirmée par le site Mauritanien saharamedias.net.

Les offensives continuent et les forces armées maliennes, françaises et des pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) fortes des logistiques des puissances de la communauté internationale sonneront certainement et définitivement le glas des islamistes du Sahara pour le bonheur des pays qui ont en partage la bande sahélo-saharienne.

Moussa KONDO

Le bras droit de Iyad Ag Ghaly tue à Konna/

L’armée malienne décapite Ançar-dine

L’armée malienne a bien coupé la gorge aux islamistes d’Ançar Edine en tuant Mohamed Ag Aghaly Ag Wambadja dit Kojak, l’un des dirigeants de la rébellion, provoquant la tristesse, le regret et la débandante du mouvement. Cette perte a tué carrément le moral des rebelles islamistes d’Ançar Edine  qui voyaient en lui  l’un de ses chefs de guerre les plus en vue et grand connaisseur des conflits maliens.

Les combats de Kona qui se sont déroulés jeudi dernier, entre le mouvement Ançar Edine et l’armée malienne, a provoqué la mort de Mohamed Kojak, l’un des nouveaux chefs du mouvement, qui a succombé à des blessures lors des combats avec l’armée malienne.  Des sources au sein même du commandement d’Ançar Edine avaient confirmé à Sahara médias la blessure de ce chef de guerre, dans les combats de Kona, jeudi dernier, et la mort de quatre autres combattants dans les mêmes accrochages.
Mohamed Kojak avait quitté l’armée malienne pour rejoindre le leader du Mouvement pour la libération de l’Azawad, Ibrahim Ag Bahanga devenant ainsi son bras droit pour préparer une nouvelle rébellion et après avoir introduit de grandes quantités d’armes en provenance de la Libye.

Mais un accident de voiture, en août 2011, sur une route du nord Mali, va coûter la vie à Bahanga considéré comme le chef des rebelles touaregs et les regards se sont tournés aussitôt vers Mohamed Kojak pour qu’il devient le nouveau chef du Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (MNLA) qui a cherché à rassembler les Touaregs avant d’entrer en rébellion.

Kojak a mené ces réunions qui ont fini par échouer et pour que naisse enfin le Mouvement national pour la libération de l’Azawad, à l’origine du déclenchement, le 17 janvier 2012, de la nouvelle rébellion dans le nord avec l’attaque de la ville de Ménaka.

Les mois se sont écoulés et un nouveau mouvement touareg, Ançar Edine, d’obédience islamiste, a commencé à ravir la vedette au MNLA avant que Mohamed Kojak ne décide de se retirer de ce dernier mouvement pour rejoindre celui d’Iyad Ag Ghali, qui est devenu, avec le temps, l’un des principaux acteurs des rapports de force en Azawad.

M. KONDO

SOURCE:  du   16 jan 2013.    

72 Réactions à Intervention militaire dans les régions nord : – Plus de 800 islamistes tués dans les combats : – Iyad Ag Ghaly abandonne ses hommes pour fuir en Algérie

  1. SOUSOU

    Par cette guerre, il faut éradiquer les racines de la rebellion en mettent hors d’état de nuire les criminels qui s’adonnent à ce jeu.C’est l’occasion de regler une fois pour toute cette question recurrente dans le septentrion.Bien sûr, la boucle se fera autour d’une table ou les protagonistes se regarderont en face et se parleront vrai.Pour cela aucune composante ne doit pas être exclue.Sinon ce sera une mise à plus tard.

  2. VIVE LE CAPITAINE SANOGO! VIVE LE CNRDRE!

    Democracy in Mali, je vous remercie pour avoir attire’ mon attention sur cette interview. Notre ami a sa lecture de la situation et j’ai la mienne.
    1- Il est grand temps d’etre honnete et reconnaitre que cette coalition islamiste tire sa force de la face invisible de l’iceberg. Il n’est un secret pour personne que les generaux algeriens ont utilise’ les islamistes pour des reglements de compte. J’ai donne’ a’ plusieurs reprises le nom du colonel Libyen Najim qui a parcouru 1500 km pour se retrouver avec tout un bataillon bien arme’ au Mali. Pourtant le Mali n’a pas de frontiere avec la Libye. Faut-il demander au President Sarko comment un bataillon libyen s’est retrouve’ au Mali? I think so! Il faut egalement demander a’ quelques pays riches du golf de nous dire comment les islamistes sont finance’s. Les occidentaux aussi doivent nous dire d’ou’ les islamistes trouvent les millions de dollars paye’s pour la liberation des otages. Les drug cartels a’ travers le monde et leurs allie’s dans les pouvoirs africains dont celui du Mali, doivent nous dire comment les narco-trafiquants fonctionnent et qui protegent leurs activite’s.
    2- L’Algerie joue un jeu qu’elle n’aime pas. La prise d’otages d’aujourd’hui aura des consequences profondes sur l’evolution de la guerre. Les generaux algeriens ne se font pas confiance. Est-ce que Boutflika survivra a’ la crise? ALLAH YAALEM!
    3- Le gouvernement francais doit rester vigilent mais comme nous le savons, 100% securite’ n’existe pas! La question fondementale qui se pose est de savoir si le gouvernement francais peut mettre un garde de corps a’ la disposition de chaque citoyen francais hors de la France. Je conseillerais la prudence a’ tous les citoyens francais qui se trouvent en Afrique.
    4- La France est dans une situation tres difficile parce que nous parlons du Mali qui etait une colonie francaise et c’est la France qui a trace’ ses frontieres. Therefore, la France a une responsabilite’ historique et morale a’ l’endroit du Mali. Sur un tout autre plan,la France a toujours ete’ connue pour sa politique pro arabe et pro islamique. Je pense que la France est a’ la recherche d’une sorte de balance mais pour le moment le cote’ francophone, le cote’ colonial, le cote’ historique et le cote’…L’INTERNATIONALE SOCIALISTE ont plus de poids!
    5- Les « revolutions » avec une coloration islamique existent parce que le systeme moderme a echoue’. Nous avons un monde ou’ la justice et la raison ne gouvernent plus. On sacrifie des generations entieres au nom des plans de redressement economique et financier ou d’ajustement structurel. CE N’EST PLUS L’ECONOMIE POUR SERVIR L’HOMME MAIS SACRIFIER L’HOMME POUR SERVIR L’ECONOMIE! Something is wrong with this picture! Comme je l’ai souligne’ dans certains de mes ecrits, nous sommes dans une situation d’un avion a’ plus de 10 000 metres d’altitude et tout d’un coup le pilote annonce qu’il y a une panne des moteurs. LA PREMIERE REACTION DES PASSAGERS EST DE PENSER A’…ALLAH! Tant que nous n’humanisons pas le developpement les problemes d’extremisme vont continuer a’ exister!
    6- Il n’y a pas d’exception algerienne. La guerre contre les islamistes a fait plus de 100 000 morts en Algerie, le President Chadli Ben Jedid fut renverse’ et son successeur le President Mohamed Boudiaf a ete’ assassine’ a’ cause de la meme crise. Les algeriens sont traumatise’s par leurs propres islamistes qui ont donne’ naissance a’ AQMI, au MUJAO et a’ ANSAR DINE! Ils veulent les problemes dans le desert malien loin d’eux memes!
    Mes amis, les causes de la crise sont connues. L’essentiel est de savoir comment gerer la situation pour sortir de l’impasse!
    SOYONS PRUDENTS ET SAGES!

    • I understand the point that you are making. However it does not speak to the democratic process we are discussing here.

      By the way Algeria bit back its islamic insurgency in the end. That may be the reason some of them are in the Malian Sahara. After the 1991 election victory of the FIS (Islamic Salvation Front) the Algerian Military intervened and crashed the group after more or less 10 years of fighting. That is the reason Algeria does not have the « Sharia » today. Just as you mentioned, it took a heavy toll on the Algerian People, 100,000 or more deaths. The Algerian Military was strong enough to keep up the fight.
      The Malian Military is almost non existent.

      Sorry to say that Mali is almost in need of « recolonization » in order to rebuild its institutions. Hope that all of this tragedy will lead to a better democratic future.

      • VIVE LE CAPITAINE SANOGO! VIVE LE CNRDRE!

        We had a faulty process to start with!
        To go back to the algerian case, we know that the FIS had a clear victory at the polls in 1991,but its leaders were not allowed to rule despite their mandate from the algerians. Either we respect the rules for the…democratic process or we don’t! We must be honest towards ourselves and towards our people!
        We can have a whole debate about who are free and who are not and who are strong and who are not.
        You take care. It time for me to go to bed!

  3. To: Cap Sanogo
    Democracy can correct itself and the people should have the right to correct their democracy. The people have the pouvoir to take their president out of office by electing another one. There are other legal procedures to remove a president I hope the Malian constitution provides for that in case of incompetence ( ie: impeachment). A coup is not a legal procedure. The military are not needed in the political arena.
    The sole role of the military is to assure security of the people under the leadership of duly elected officials (ie: duly elected president). The US certainly did not teach to Sanogo what he did.
    « MS. NULAND: Well, first and foremost, starting with the fact that we are now unable to support Malian security forces directly at all because they were involved in a coup and we haven’t yet had a restoration of democracy, so it’s enshrined in American law that we can only work with militaries that support the democratic process and not with those who undermine it. »

    • VIVE LE CAPITAINE SANOGO! VIVE LE CNRDRE!

      As an educator, I have taught different topics including Civics amd U.S. Government. I am fully aware of the Section 508 of the Foreign Operations Appropriations Act. I believe in the values of democracy. I have said that it was not ok to suspend a constitution and overthrow a President. Captain Sanogo did listen to people that’s why the junta and he brought back the Constitution and Djoncounda became the President. It is my opinion that there are ways to wave the requirements of the section 508. Don’t ask because I am not a lawyer,but I am sure that my beloved America can help my beloved Mali, the same way it is helping the rebels in Syria to overthrow a dictator!
      WE DID NOT HAVE DEMOCRACY IN MALI!!!! WE HAD ORGANIZED THEFTS BY HIGH RANKING OFFICIALS IN THE GOVERNMENT! Captain Sanogo, the junta,and the malians were the victims of the system that crashed on March 22, 2012!

      • No he did not listen! Sanogo and his group were forced to back down because the financial noose ECOWAS was tying around Mali. Malians were on the verge of not receiving salaries so the renegade soldiers had to give up. If Sanogo and his friends had not at least ceded ground, force would have been used to remove him. I believe that he is still not listening and it is not over yet. That is the main reason the US cannot help directly.
        I am fully aware of the mismanagement in Mali, however a coup about two months before elections was not smart no matter your grievances. This move cost Mali a lot. Mali will need another 50 years to get back on its feet.

  4. VIVE LE CAPITAINE SANOGO! VIVE LE CNRDRE!

    Democracy in Mali, Democracy is defined as « the power of the people, by the people, and for the people. » It’s a system of checks and balances! There is a separation of powers to ensure the freedom of the citizens.
    During the last 20 years, our beloved Mali had a few men and women ruling with an iron fist. Their statements had the power of the laws of the land. LA CORRUPTION ET LA MAUVAISE GOUVERNANCE ETAIENT PRATIQUE’ES AU VU ET AU SU DU MONDE ENTIER!If that’s what you call democracy, it means that I have not learned anything from my long stay in the USA!You can very well ask me: If that’s my position, Why do I support Captain Sanogo and the military junta? Since I value my time, I would advise you to read some of the pieces that I wrote.
    Jeunesoldat,hier j’etais contre la guerre, aujourd’hui je le suis et demain je le serai!Les islamistes terroristes et les narco-trafiquants en attaquant Konna, n’ont laisse’ le choix a’ personne!Il fallait faire quelque chose.On ne pouvait pas rester avec nos bras croise’s et les laisser marcher sur Bamako et le reste du pays. Comme vous le savez,nos Forces Arme’es et de Securite’ sont toujours dans une phase de restructuration. Nous remercions le President Francais Francois Holland qui a compris la gravite’ de la situation et a repondu a’ l’appel du Mali! D’une pierre il a fait les deux coups suivants: 1- Secourir et revaloriser les relations d’amitie’ et de cooperation entre le Mali et la France. 2- Corriger la grave faute commise par son predecesseur Nicolas Sarkosi a’ l’endroit du peuple malien!
    Vous etes libre de me qualifier d’aigri mais cela ne me derange point. Aujourd’hui, c’est le Mali notre priorite’! Tout doit etre fait pourque cette guerre soit de courte dure’e! Tout doit etre deploye’ pour eviter des centaines de milliers de nouveaux refugie’s et des milliers de morts!
    IL FAUT CERTES LUTTER CONTRE LE TERRORISME MAIS LA LUTTE DOIT RESTER…INTELLIGENTE!
    Nous sommes dans une situation ou’ tout le monde manipule tout le monde. Comme toutes guerres se terminent par des negociations, il serait probablement sage de penser a’ la resolution de la Conference des etats islamiques. Ceci etant dit, tant que nos Forces Arme’es et de Securite’ et les Forces Arme’es des pays amis sont entrain de se battre sur le terrain, nous les supportons a’ 100%!
    Vive la Republique indivisible et laique du Mali!
    Vive le vaillant peuple malien!
    Vive les Forces Arme’es et de Securite’ du Mali et les Forces Arme’es Francaises!
    Vive l’Amitie’ et la cooperation entre le Mali et la France!

    • Democracy can correct itself and the people should have the right to correct their democracy. The people have the pouvoir to take their president out of office by electing another one. There are other legal procedures to remove a president I hope the Malian constitution provides for that in case of incompetence ( ie: impeachment). A coup is not a legal procedure. The military are not needed in the political arena.
      The sole role of the military is to assure security of the people under the leadership of duly elected officials (ie: duly elected president). The US certainly did not teach to Sanogo what he did.

      « MS. NULAND: Well, first and foremost, starting with the fact that we are now unable to support Malian security forces directly at all because they were involved in a coup and we haven’t yet had a restoration of democracy, so it’s enshrined in American law that we can only work with militaries that support the democratic process and not with those who undermine it. »

  5. Hamid algérien

    À lire votre article la guerre de libération du nord va prendre fin dans 30 minutes, les hommes font la guerre et toi gesticules avec ton stylo , pour dire des conneries. Bravo le nord sera vraiment libéré .

    • MADOUNITONDJAN

      DIEU IL DORT PAS ! QUE LA PAIX SOIT AVEC NOUS

    • VIVE LE CAPITAINE SANOGO! VIVE LE CNRDRE!

      Je suis entrain de rire!!! Tu dois etre de la generation de la Premiere Guerre Mondiale! Aujourd’hui on gesticule avec ….THE KEYBOARD AND THE MOUSE!!!!(rire)!!!J’aime bien le vaillant peuple algerien mais je demande aux dirigeants algeriens de garder leurs islamistes terroristes et leurs narco-trafiquants chez eux en Algerie LOIN DU MALI!!!!! AQMI, MUJAO, ANSAR DINE ET MNLA SONT TOUS DES BEBE’S ALGERIENS!!!!!!

  6. celui qui se tape blanche merde et sa coco 100 klavier

    coco=blanche merde= sanene ba kulé fa kule den kulé itakou bakou :evil: :?: :lol:

  7. For « Le Capitaine Sanogo » to read.

    Mathieu Guidère : « Sans l’intervention française, l’État malien tombait »

    http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2714p047.xml0/algerie-france-maroc-libyemathieu-guidere-sans-l-intervention-francaise-l-etat-malien-tombait.html

    • cannavaro

      VTFF , c’est la moindre des choses que pouvait faire la France. N’oublie pas que ces rebelles ont eu leurs armes en libye, donc je te laisse en déduire le reste….

  8. LeCitoyen.

    Minable journaliste

  9. jeunesoldat

    Ivoirienn et Sokna, si vous venez raconter des conneries ici, mba o