Présidentielle 2012 : Les candidats font escale à Paris

0

L’élection présidentielle que notre pays s’apprête à organiser en 2012 se jouerait-elle dans la capitale française  Cette question taraude les esprits des observateurs de la scène politique malienne. Cela pour la simple raison que tous les grands prétendants au fauteuil présidentiel se succèdent à Paris, s’y rendant les uns après les autres.

Certains y vont pour nouer des contacts avec les autorités françaises et enrichir ainsi leurs carnets d’adresses, d’autres plutôt pour rencontrer les Maliens basés en France et se faire une assise solide pour affronter l’échéance de 2012. On apprend également que certains seraient également à la recherche de trésor de guerre pour financer leur campagne électorale.

Le candidat de l’URD, Soumaïla Cissé a déjà fait un tour dans l’Hexagone. Le président du parti des Tisserands, le presque candidat IBK, tout comme le président de l’Assemblée nationale Dioncounda Traoré, candidat de l’ADEMA, est actuellement à Paris, où il a participé à l’investiture du candidat du PS, François Hollande, au côté des socialistes.  Tout comme eux, le candidat des PUR, Housseini Amion Guindo dit Poulo, est présentement à Paris. Me Mamadou Gakou de la COPP vient lui aussi de rentrer d’une tournée en France. Aux dernières nouvelles, c’est le jeune Moussa Mara qui devrait s’envoler dans les prochaines semaines pour faire un tour  à Paris lui aussi. Quant au Président de l’ADM, Madani Amadou Tall, il y est, lui aussi, également passé. Que cache donc cette grande vague de voyages dans notre ex pays colonisateur?
 
Certainement pour finir le mandat en beauté…
… La Présidence s’offre un budget de 30 milliards
Pour l’Exercice 2012, le budget de la Présidence de la République se chiffre en dépenses à plus de 30 milliards de francs CFA, soit une augmentation de 7 milliards par rapport au budget de 2011. Nombreux sont nos concitoyens qui s’interrogent sur les raisons de cette augmentation. Cela pour la simple raison que les activités de la Présidence n’ont aucun impact sur la vie quotidienne des populations. Qu’est-ce qui peut donc motiver cet alourdissement des dépenses présidentielles? Ce questionnement est d’autant plus pertinent quand on sait que l’ancien Président de la République, Alpha Oumar Konaré, a passé ses 10 ans de pouvoir à Koulouba sans jamais dépasser 11 milliards de francs CFA annuels en dotation.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER