Mali: le projet de rétablissement du service national bien accueilli

3
Le Premoer Ministre a l'Administration a Kidal : «Nous allons très bientôt sortir de cette situation »
Le Premier ministre malien Moussa Mara passe ses troupes en revue à Kidal, le 18 mai 2014. © FABIEN OFFNER / AFP

Le gouvernement malien annonce vouloir rétablir le service national des jeunes. Il n’existait plus depuis la chute du régime militaire de Moussa Traoré, en 1991, il y a plus de vingt ans. « Il apparaît nécessaire de le rétablir », disent donc aujourd’hui les autorités maliennes. Une annonce plutôt bien accueillie par les jeunes de Bamako.

 

 

Le service national des jeunes sera relancé sur la base du volontariat pour les garçons et pour les filles de 18 à 35 ans qui souhaiteront s’inscrire. Durée totale, deux ans, dont six mois de formation purement militaire.

 

 

Pour Mamourou Mané Sidibé, 25 ans, et Adama Togola, 22 ans, cette initiative arrive au bon moment : « Vu le contexte actuel malien avec les problèmes du Nord, et puis les dysfonctionnements au sein de l’armée même, ce serait une bonne chose pour la jeunesse qu’elle puisse mieux contribuer au développement de l’Etat et aussi à la restructuration de l’armée. Si on nous donne un peu plus d’information, moi-même je serais partant », affirme le premier. « Pour moi, c’est intéressant de mobiliser et former les jeunes pour reconstruire leur pays. Si ça recommence, je serais prêt à m’inscrire », abonde le second.

 

 

Au-delà de l’aspect militaire, une formation professionnelle sera dispensée. Les notions de citoyenneté, de civisme et de patriotisme sont également au programme. Et c’est précisément ce qui intéresse Mohamed Touré, 21 ans :

 

 

« Depuis quelques années, remarque-t-il, on assiste à une baisse de l’esprit patriotique dans notre pays, parce qu’ici, beaucoup de gens pensent à eux-mêmes avant de penser au pays. Beaucoup disent : l’Etat doit faire ci, l’Etat doit faire ça. Mais il faut savoir aussi qu’on a des devoirs envers l’Etat. C’est ce que beaucoup de Maliens ont tendance à oublier ».

 

 

Le service national des jeunes sera mis en place de façon progressive. La première phase devrait débuter courant 2015.

 

par RFI

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. MOSSA MARA est toujours un exemple alors ce gouvernement est toujours un exemplaire.bonne idée.

  2. Bonne idee, chaque citoyen et citoyenne doivent s’impliquer pour le maintien et la survie de Notre Maliba. Il faudra le render obligatoire ou du moins envourager le volontariat. Je pourrais moi meme le faire, je serais ravis.

  3. Je trouve que ce sera une très bonne chose.
    Cela permettra aux jeunes de connaitre l’ordre et la discipline.
    Cela permettra également de renforcer leur sentiment patriotique.
    cela leur permettra d’avoir une occupation et de se sentir utiles dans la société.
    cela permettra aussi de faire chuter les taux de délinquance et de criminalité
    Cela permettra enfin au pays d’avoir une armée de métier,une armée de professionnels,une armée basée sur le volontariat.
    Sachez aussi qu’on peut exercer toute sorte de métier dans l’armée.

Comments are closed.