Mali: Bamako célèbre son président, le pays lié à ses alliés “par le sang”

14
Les présidents français François Hollande (gauche) et malien Ibrahim Boubacar Keita lors de sa cérémonie d'investiture à Bamako, le 19 septembre 2013  © Pool/AFP
Les présidents français François Hollande (gauche) et malien Ibrahim Boubacar Keita lors de sa cérémonie d’investiture à Bamako, le 19 septembre 2013
© Pool/AFP

Bamako (AFP) – Le nouveau président malien a fêté jeudi devant près de 50.000 personnes à Bamako le début de son mandat, reconnaissant la dette “d’honneur et de sang” du Mali envers ses alliés français et africains qui ont balayé les islamistes dans le nord du pays.

 

 

Elu en août dernier et après sa prestation de serment le 4 septembre, Ibrahim Boubacar Keïta a été officiellement investi au cours d’une cérémonie “populaire” et festive dans un Stade du 26 mars plein à craquer.

 

 

Devant ses invités, le président français François Hollande et une vingtaine d’autres chefs d’Etat africains, M. Keïta a remercié les pays ayant participé à l’offensive lancée en février contre les groupes islamistes qui occupaient le nord du Mali.

 

 

Bamako est désormais lié à ces alliés par “un pacte d’honneur et un pacte de sang”, a-t-il lancé, réitérant les engagements pris lors de sa prestation de serment d’oeuvrer en faveur de la réconciliation, de la bonne gouvernance, et de lutter contre la corruption.

 

 

“Nous avons gagné cette guerre!”, a déclaré pour sa part le président Hollande, arrivé à la mi-journée à Bamako. “Nous sommes à son aboutissement, car c’est une victoire, une grande victoire pour le Mali que nous fêtons aujourd’hui”, a-t-il estimé.

 

 

“Aujourd’hui, le Mali a pris son destin en main, il a choisi son président”, a-t-il ajouté, assurant que Paris “restera aux côtés du Mali” tant qu’il sera menacée et l’accompagnera vers la réconciliation et le renouveau économique.

 

 

“La gangrène demeure et peut revenir”

La France a été le fer de lance d’une intervention militaire internationale toujours en cours, ayant permis de chasser du Nord malien les groupes jihadistes qui ont occupé cette région pendant plusieurs mois en 2012.

 

 

Parmi les chefs d’Etat présents jeudi à Bamako, figuraient le Tchadien Idriss Deby Itno, dont les troupes (2.000 hommes) ont été, avec les Français, en première ligne dans les combats violents contre les jihadistes; l’Ivoirien Alassane Ouattara, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao); et le roi Mohammed VI du Maroc, qui se déplace rarement pour ce genre d’évènement.

 

 

Tous trois se sont exprimés à la tribune et ont félicité M. Keïta pour son élection, l’encourageant face à l’ampleur de sa mission.

 

 

“Entre les cuisses d’un éléphant”

M. Deby Itno a lui aussi estimé que son pays est désormais lié au Mali par “un pacte de sang”, alors qu’au moins 38 soldats tchadiens sont morts au combat contre les islamistes.

 

 

Les “terroristes” ont été vaincus, “mais la gangrène demeure et peut revenir à tout moment”, a-t-il mis en garde.

 

 

Pour Mohammed VI, dont les déplacements sont rares sur le continent, le Mali a traversé la crise et organisé une présidentielle avec succès, donnant “la réponse la plus judicieuse aux errances (…) des radicaux et extrémistes de tous bords”.

 

 

Profitant de son séjour de quelques heures au Mali, François Hollande et plusieurs de ses homologues africains se réuniront pour un mini-sommet sur la Centrafrique, pays qui sombre inexorablement dans le chaos depuis la prise du pouvoir par la coalition rebelle du Séléka en mars dernier.

 

 

La Centrafrique en invité surprise

La France veut à cette occasion “encourager” le Tchad, le Gabon et le Cameroun -principaux contributeurs de la force actuellement en cours de déploiement en Centrafrique sous l’égide de l’Union africaine-, selon l’entourage du président français. L’idée est de “permettre à cette force de s’appuyer sur une résolution du Conseil de sécurité”, a-t-on ajouté de même source.

 

 

Cette fête en grande pompe est perçue par beaucoup de Maliens comme une manière de rendre hommage “en terre malienne” à François Hollande pour l’engagement militaire français qui, selon certains d’entre eux, les a “extraits d’entre les cuisses d’un éléphant”.

 

 

Au plus fort de son opération baptisée Serval, la France a déployé jusqu’à 4.500 militaires au Mali. Elle y compte aujourd’hui environ 3.200 hommes et prévoit de réduire ce nombre à un millier à la fin de l’année.

 

 

Un allègement du dispositif français qui suscitait quelques craintes dans certains milieux au Mali, où la sécurité est un des défis des nouvelles autorités maliennes, avec en toile de fond les velléités autonomistes des Touareg.

 

 

Anciennement alliés aux groupes islamistes, leur offensive éclair contre l’armée en janvier 2012 dans le nord du pays avait ouvert la voie à la crise.

 

 

En plus de la réconciliation nationale, les nouvelles autorités devront également redresser le pays dont l’économie a été ruinée par la crise, pouvant compter en cela sur l’aide de la communauté internationale qui a promis en mai au Mali une aide massive de 3,2 milliards d’euros.

 

 

Autre mission en vue: l’organisation d’élections législatives, fixées cette semaine par le gouvernement à novembre et décembre, décision contestée par des partis qui ont dénoncé une absence de concertation.

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. IBK la conférence de presse fut très riche en information, voire un succès.

    J’étais surprise que tu n’aies pas pu répondre correctement à la question sur la démocratie….

    Nombrilisme oblige on te demande démocratie et tu t’égosilles à parler de toi….. un vrai égoiste….. nous on s’en fout de toi….

    On veut des réponses claires à nos attentes… n’oublies pas ton serment porte, entre autres au renforcement des acquis de la démocratie…

    Comment comptes tu le réaliser, c’était cela la question… mais tu as superbezment passé à coté…. remues ta langue dix fois avant de parler….. une logorhée intolérable…..

    Comme d’habitude tu as perdu le fil et les pédales, mais j’ai eu le sentiment extraordinaire que tu cherchais sans y parvenir à être sincère et convaincant.

    Des actes pour le bonheur des maliens….. l’honneur étant désormais au passé.

    Courage. Madou.

    • Emoo pousses ton analyse jusqu’au bout et tu constateras que le mot démocratie ne fait pas partie du vocabulaire de IBK.
      Ni dans son discours d’investiture ni aujourd’hui ni jamais.
      Cet homme est un admirateur des putschistes et autres dictateurs.
      Il a oublié volontairement une partie du texte au moment de prêter serment (être garant de la constitution et respecter les lois).
      Il aurait pu rectifier cette omission aujourd’hui en renouvelant ce serment, mais non !!! c’était donc bien volontaire.
      Quel avenir réserve t’il aux Maliennes et aux Maliens, devines….

      Une république Islamiste va être mise en place après les élections à l’assemblée nationale. Si toutefois il arrive à dégager une majorité, il modifiera la constitution.

    • Tu es vraiment la championne!

      Très bonne analyse, très bon commentaire!

      Bravo!
      Big Kiss! 😉

  2. Le stade était vide pour une telle cérémonie. C’est un message fort que IBK doit decoder!

    • pour des raisons evidentes de securite il ne en etre autrement.c etait quand hollande a ete au pour la premiere fois mon cher 😀 😀

    • pour des raisons evidentes de securite il ne pouvait 😆 😆 😆 en etre autrement.c etait pareil quand hollande a ete au pour la premiere fois mon cher 😀 😀

    • ibk s’en fout éperdument…. il peut meme être complètement vide ton stade…. il déjà élu….. c’était meme mieux vide, ainsi il aurait innové….. le pauvre……

      Diantre où est passé Alpha….?

  3. AU MOINS… AVEC LES RECENTES NOMINATIONS DE GENEREAUX DE SALONS …ON AURA LA PAIX … AVEC LES CONS…LES MALHONNÊTES… LES NAÏFS … ET LES HYPOCRITES …

    QUAND ON FAIT RÉFÉRENCE À LA COMPLICITÉ DU KANKELENTIGUI … PEUT ETRE MEME QUE L’ORTM POURRA FINALEMENT NOUS JOUER “SANOUNEGUENI ” AUJOURD’HUI…..

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Sanounegueni yoh … Warinegueni…yoh..

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Maa yi kile keh dey… ga maa kelen tey diyeh laban…

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Maliba famaa… famaa kumbeh maliba… aah yah kile keh… ga aah ma sey kah diyeh laban…

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Maliba ATT …ATT kun yeh fama yeh…aah yah kile keh… ga aah ma sey kah diyeh laban…

    IBK NI SANOGHO ….YEY AH GEN…KA KILA KAH FANGA KILA…

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Maliba Moussa Traore …Moussa kun yeh fama yeh…aah yah kile keh… ga aah ma sey kah diyeh laban…

    ALPHA NI ATT YEY AH GEN…KA KILA KA FANGA KILA….

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Maliba Modibo …Modibo kun yeh fama yeh…aah yah kile keh… ga aah ma sey kah diyeh laban…

    MOUSSA TRAORE YEY AH GEN…KA KILA KA FAGAAH FANAH…

    😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Sanounegueni yoh … Warinegueni…yoh..

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    (Refrain)

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Sanounegueni yoh … Warinegueni…yoh..

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Maa yi kile keh dey… ga maa kelen tey diyeh laban…

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Maliba famaa… famaa kumbeh maliba… aah yah kile keh… ga aah ma sey kah diyeh laban…

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Maliba IBK …IBK de yeh fama yeh…aah bah kile keh… ga aah te sey kah diyeh laban…

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    UNE CHOSE EST SÛRE … CE SON VA VIVRE UNE ÉTERNITÉ … ET DOIT REMPLACER L’HYMNE NATIONAL …

    CAR …LE MALI EST LOIN D’AVOIR FINI AVEC LES COUPS D’ÉTAT …

    Pour ceux qui n’apprécie pas la version de Moussa Ag… vous pouvez savourer une …plus originale …

    http://m.youtube.com/watch?v=sdqjJd2_V30&desktop_uri=%2Fwatch%3Fv%3DsdqjJd2_V30

    Moussa Ag,… PERSONNE NE M’ECOUTE … MAIS IBK DOIT … DE TEMPS … À AUTRE … ÉCOUTER “KOUNADIA” …DE OUMOU SANGARE ….

  4. Merci a tout les invites et a tout les Maliens,maintenant les choses serieuses commencent,KANKELETIKI qu’Allah le tout puissant guide vos pas inchaallah

  5. Le chef du protocole ibalkamar ou je ne sais quoi encore est nul…. il a l’air étourdi, il improvise… il a fait tourner en rond le president sénégalais sall avant de le faire attendre pendant des minutes sur le perron avant d’avoir accès à son véhicule…

  6. Une cérémonie grandiose, terminée malheureusement en queue de poisson, sans de symboles importants, à savoir le tour d’honneur du President, le defilé des forces armées maliennes et étrangères, un dscours décousu, inutilerment long et ennuyeux, ayant forcé le départ anticipé du Président Nigérian qui certainement n’a pas apprécié d’etre recu par le PM pendant que Ladji faisiat le planton de Papa Hollande ;

    Une démonstration culturelle bacléé par des dogons non représentés au gouvernement…. des griots du mandé à court d’inspiration…

    Des tapis de prières pour être foulés aux pîeds parfois par des mécréants. Une seule note intéressante , la presence du Roi.

    Moussa Traoré encore là pour faire son numéro avec Hollande qui l’a superbement ignoré….. Bravo le Tchad..

    Je m’attendais à mieux. Où est la refondation…..?

Comments are closed.