Madani Amadou Tall, president de l’Adm : « Nous sommes victimes de la Libye »

17
2

Le Pacte National et les Accords d’Alger, sont des blessures pour la majorité des Maliens. Pourtant, Il s’agit d’une œuvre collective, dont nul homme politique ayant participé à la gestion du Mali, ces 20 dernières années ne saurait s’exonérer. D’ailleurs tous les Maliens ont accepté le Pacte National par souci de préserver la paix et les Accords d’Alger n’en sont que la résultante. Les contestataires d’aujourd’hui sont les acteurs d’hier. Le courage politique ou civique aujourd’hui ne consiste pas à se distancier, mais à assumer, corriger et construire la paix demain.

Madani Tall

Nous connaissons tous les insuffisances de notre pays dans la gestion des rébellions depuis 1963. Nous savons également que faute d’accepter que l’appartenance ethnique importe peu, certains de nos frères, victimes inconscientes de leurs propres passions, ne penseront qu’à une éternelle révolte qui sera toujours sans issue en raison de l’insécabilité du Mali, et ne fera que semer les germes de plus de violence, de vengeance et de douleur. Et au lieu de pointer du doigt, les Maliens doivent rester soudés pour l’avenir de notre démocratie.

Pourtant mon propos ici n’est pas redire ce qui n’a pas été fait, mais appeler au sens de la responsabilité de tous, dans la gestion de cette crise.

En effet, jusqu’à il y a quelques mois, le Mali, bien que considéré comme un petit pays très pauvre et très endetté menait tout de même son bout de chemin. Le bilan de 20 années de démocratie était globalement positif et cette dernière décade avait permis de mettre en place les infrastructures du développement, avec charge pour notre génération de reconstruire l’école, assurer l’emploi et innover pour créer une richesse mieux redistribuée. Nous étions un havre de stabilité dans un environnement globalement délétère.

Le développement bien que n’ayant pas tenu toutes ses promesses suivait son chemin et la rébellion était maitrisée et réduite à un groupuscule d’irréductibles sans moyens réels de menacer la stabilité du Mali.

Mais la guerre que l’OTAN a menée en Libye a changé la donne. La chute de kadhafi a permis à des déserteurs de l’armée Libyenne de pénétrer sur notre sol, lourdement armée, financièrement préparés et décidés à se tailler un royaume dans un pays souverain.

Il est essentiel dans ce contexte que le sens de la responsabilité et de la solidarité conduisent des partenaires comme la France à reconnaitre le dommage collatéral mais combien préjudiciable que l’intervention en Libye a causé au Mali. Cela malgré les griefs que d’aucuns ne manqueront d’apposer au Mali. Car pour le maintien de la stabilité de la bande sahélienne le maintien des équilibres au Mali est fondamentale.

Cela est renforcé par le fait que le Mali, la Mauritanie et l’Algérie partagent la majeure partie de ce territoire que revendique les présumés sécessionnistes. Pourtant d’aucuns accusent la Mauritanie d’être le lieu de ravitaillement et le repos des assaillants, allant jusqu’à citer Fassala comme leur base arrière. Cela est inamical et intolérable si tel est le cas, et tranche avec la volonté des dirigeants mauritaniens à abandonner les coups de force au profit de la démocratie, et en cela le Mali n’a jamais été le maillon faible.

Ni ingérence, ni indifférence. Cela n’implique pas laisser un pays ami payer les effets de nos actions en observateur neutre. Cela ne peut qu’entretenir le sentiment que beaucoup de Maliens et d’Africains ont sur la sélectivité de l’esprit humaniste que prône la patrie des Droits de l’Homme.

Nombre de pays ont soutenu, même tardivement, les printemps arabes. Mais on ne saurait faire de la révolte un nouveau dogme, car elle n’a de valeur que lorsqu’elle exprime le sentiment du peuple. Or, non seulement les assaillants du Mali ne représentent pas le peuple, mais ne représentent pas les populations septentrionales du Mali. Accorder une légitimité à leurs exactions ne fera qu’exacerber les tensions inter-ethniques. Le Mali n’a pas besoin de cela, ne le mérite pas et  ne peut non plus accepter qu’un chantage sordide pèse sur le devenir de notre démocratie.

Passe que la fascination des hommes bleus conduise quelque indulgence. Passe que des séparatistes soient reçus pour mieux cerner leurs desseins, mais aujourd’hui chacun sait que leurs revendications sont insoutenables, comme chacun sait que ce sont des Libyens qui forment l’ossature de cette cohorte. Se poser en médiateur ne suffit plus à un moment où il s’agit de condamner sans réserve une insurrection lâche.

La communauté internationale a condamné les talibans parce que toute révolte armée n’est pas légitime. La Corse qui pourtant était italienne jusqu’en 1768, appartient légitimement à la France et l’irrédentisme insulaire n’y changera rien. Il est alors difficilement concevable de croire que des territoires qui ont toujours été le Mali, puissent faire l’objet de quelques revendications que cela soit. Aujourd’hui ce sont les urnes qui déterminent qui détient ou pas la légitimité politique. Insérer le critère ethnique dans une démocratie en construction ne peut que conduire à des lendemains difficiles.

Les revendications actuelles ne diffèrent en rien de celles de l’ETA qui veut une scission l’Espagne et la France pour créer un État Basque. De même que Nouméa ne peut prétendre aux autoroutes d’Ile de France, il est difficile pour un pays au stade du Mali de satisfaire chaque revendication. Devons nous fractionner la Belgique, revenir à l’époque de Bruce qui voulait son Écosse ?  A quoi a servi la désintégration de la Yougoslavie et les guerres fratricides et horribles en résultant, si c’est pour ensuite vouloir construire ensemble l’Europe ? Pourtant nous avons vu la force du peuple Rwandais qui malgré tant de souffrance a pu maintenir son unité.

Chacun doit également percevoir qu’il est improbable que la connivence entre AQMI, les rebelles et autres salafistes soit nulle. C’est une erreur de croire que ces vendeurs d’illusions sont solvables, qu’ils peuvent sécuriser la zone, libérer les otages et tenir les engagements pris. En cela, il ne doit pas être tabou de d’envisager que même les Etats puissants commettent des erreurs d’appréciation sans que cela fasse l’objet de représailles. Une fois la réalité cernée, il convient de corriger ce qui doit l’être.

Notre démocratie est menacée par un ennemi qui nous est étranger, aujourd’hui plus que jamais, le Mali a besoin de ses amis et de l’union de tous les Maliens de bonne volonté. Comme le soutenait un grand politologue du «Noveccento», la neutralité n’est pas une position optimale. Il soutenait également qu’en cas de conflit, il fallait rallier la position du plus faible. Dans ce cas précis c’est en direction du peuple Malien qu’il faut regarder, au delà de tout autre calcul.

Une chose est sûre c’est que les Maliens ne comprennent pas l’apparente inertie de nos partenaires qui ne peuvent que difficilement dissocier la crise Libyenne de la crise Malienne. Comme disent les américains «il faut finir le job» car ceux qui étaient pourchassés en Libye sont maintenant au Mali. Ils doivent rentrer dans l’ordre républicain.

Entretemps, nous Maliens ne devons tolérer aucune altération du processus démocratique que le peuple a initié en 1992, car les générations futures ne retiendront pas les anecdotes, mais nous tiendront collectivement responsables de notre échec face à un ennemi qui ne souhaite que nous désunir pour mieux nous atteindre.
Madani Amadou Tall, Président de l’ADM

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Djenfa<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 112</span>
Membre
Djenfa 112
4 années 6 mois plus tôt

Si mes proppos sont percus parmi ceux vulgaires et si negatifs, je m’en excuse profondement. Seulement, Je reste convaincu qu’aider ATT aujourd’hui, c’est a dire le Mali, c’est tenir un autre language: dire les choses comme elles sont et reconnaitre clairement que la situation critique particuliere du Mali d’aujourd’hui est la consequence d’une gestion particuliere.

opuim<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 3</span>
Membre
opuim 3
4 années 6 mois plus tôt

Mes chers amis arrêtez d’être démagogue et réagissez en tant que Patriote ,comme la dit MAT menons un débat contradictoire sans pour autant être vulgaire les personnes qui sont là à parler comme si la situation du nord était aussi facile que sa qu’ils aillent sur le front….ya en mare des gens qui dénoncent sans proposé rien en retour on peut bien servur son pays san être un politique donc arrêtez vos propos diffamatoires et vos injures mal placées…

MadaniTall<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 8</span>
Membre
MadaniTall 8
4 années 6 mois plus tôt
Chers amis Malinautes, Qui est honnête, celui qui déserte un homme que tous les partis politiques sans exception ont suivi depuis 10 pour le renier à 2 mois des élections ou celui qui même dans la contradiction reste fidèle ? Celui qui cherche comme à chaque fin de régime le camp du futur vainqueur ou celui qui assume ? La force de la vérité ne consiste pas à être vulgaire sous le couvert de l’anonymat, mais à débattre et se respecter en tant qu’humain. Les opinions peuvent différer mais acceptez que d’autres Maliens puissent estimer la loyauté comme une valeur de notre pays. Admettons que j’accepte toutes vos injures «depuis la politique du ventre, le narcissisme jusqu’au laxisme et la vision nocturne…..» convenez que c’est un peu léger pour justifier ma posture car d’une part vous êtes plus dangereux à mes yeux qu’ATT et d’autre part en bon musulmans vous devez savoir qu’ATT n’est pas maitre de son propre destin alors comment pourrait-il être celui du mien ? Pourtant c’est votre droit que d’insulter l’attitude que la noblesse et la loyauté recommande. Ceux qui pensent avoir le monopole du patriotisme manquent d’humilité et en Islam cela s’appelle Kafara. Pour le… Lire la suite »
Djenfa<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 112</span>
Membre
Djenfa 112
4 années 6 mois plus tôt

Mr. Tall, la meme rebellion etait au Niger, Mauritanie, etc. Et les combattants de Ghadafi qui sont retournes au Tchad et au Niger sont plus nombreux que ceux venus au Mali. Seulement ces pays ont des politiciens differents d’ATT et vous. Ils aiment leurs pays, pensent a leur peuple, et font la difference entre la nuit et le jour. C’est pas plus complique que cela…

alpha gassama<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 22</span>
Membre
alpha gassama 22
4 années 6 mois plus tôt

On est dans une situation creer par la transition ,ATT qui crée le pact national, et AOK à suivie le chemin.
Je ne le souhaite pas mais ce zone sera un jour au compte de rebels. Ce que les noirs ne voient pas ce que les arabes sont supporteurs de ce bataille,
C’est t’une cause arabe- Maghrébin islamique radicales .

justicier<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 56</span>
Membre
justicier 56
4 années 6 mois plus tôt

Mr TALL si vous avez des réels ambitions politique met en exergues tes idées et arrête de défendre ce qui ne peut l’être. Arrête la réconnaissance du ventre.

sambou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1039</span>
Membre
sambou 1039
4 années 6 mois plus tôt

MAT je ne suis pas d’accord avec vous!NOUS NE SOMMES PAS TOUS COUPABLES DE LA CRISE ACTUELLE QUI SECOUE LE NORD MALI.Les vrais coupables sont CEUX QUI ONT SIGNE UN ACCORD “BIDON” AVEC QUELQUES BANDITS EN 2006 (Accord d’Alger),ceux qui ont continué à nommer à des postes aux consulats (Jeddah pour Agaly)ou à la présidence, des BANDITS TRAFIQUANTS DE DROGUES!Les vrais coupables c’est VOUS QUI AVEZ CONSEILLE A ATT DE LAISSER LES EX-MERCENAIRES LIBYENS FRANCHIR NOS FRONTIERES AVEC ARMES ET MINUTIONS.C’est VOUS et ATT qui avez croisé les bras QUAND LES AUTRES AFFRONTAIENT AQMI SUR NOTRE TERRITOIRE NATIONNAL.C’est VOUS LES AUTORITES ACTUELLES LES COUPABLES
ET PAS NOUS TOUS!Modibo-GMT-AOK ONT géré cette crise en leurs temps
sans autant de LAXISME mais avec plus de FERMETE.Alors arrêtez un peu.
👿 👿 👿 👿

opuim<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 3</span>
Membre
opuim 3
4 années 6 mois plus tôt

slt sambou apprend le respect et le sens de la démocratie ton pote le refuge la il na rien comprit dans la vie c genre d personne nuit a la société je suis d’accord avec ta façon d’intervenir sans être impoli et vulgaire…..!!!!

le refuge<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 260</span>
Membre
le refuge 260
4 années 6 mois plus tôt

Merci , pour cette reaction tellement logique . Ce qu’il faut comprendre c’est que les Madani et consort qui se disent conseiller du president ne sont en faite que des opportunistes , des mauvais conseillers . Madani en personne n’est qu’un megalomane , un narcissique chronique . Il veut faire porter cette responsabilité aux innocents commes il l’on toujours fait depuis leur arrivée au pouvoir en 2002 .

opuim<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 3</span>
Membre
opuim 3
4 années 6 mois plus tôt

shame on you….u’re so nasty so dirty why u’re si selfish lik dis?? bo shittttttttttt!!!

DIO<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 11</span>
Membre
DIO 11
4 années 6 mois plus tôt

Merci pour cette contribution édifiante.
Tu commence à me plaire bon courage.
Ne fais pas attention aux critiques de l’opposition systématique.

pourlemali<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 139</span>
Membre
pourlemali 139
4 années 6 mois plus tôt

La mission de l’armée malienne est claire, libérer le territoire national. J’invite tous les syndicats du pays à demander à nous les travailleurs que chacun concède durant 12 mois une cotisation mensuelle de 2000 f cfa pour ceux qui ont un salaire égale ou supérieur à 100 000 f CFa et 1000 f cfa pour pour ceux qui ont un salaire égale à 40 000 f cfa et inférieur à 100 000 f cfa.
C’est une guerre juste. Elle prendra du temps nous devons nous préparer à cela. Nous devons chercher à nous passer de l’aide extérieure pour mener cette noble bataille.

le refuge<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 260</span>
Membre
le refuge 260
4 années 6 mois plus tôt

Personne ne donnera 1 francs pour ce pays qui ne fait rien à ses fils . C’est maintenant que vous pouvez demander notre aide . Vous avez passé toutes ces années à nous voler à piller les ressources de l’Etat . Maintenant les jettons qui nous restent , vous voulez aussi ça ! jamais ! Moi personnellemnt je ne donnerais 1 F pour cette crise . S’il n’ont pas les moyens de faire la guerre , qu’ils donnent la zone aux touaregs , c’est tout !

Malidjigui<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 4038</span>
Membre
Malidjigui 4038
4 années 6 mois plus tôt

Madani Tall, nous sommes victimes du Commerce Triangualaire mais non de la Colonisation, non mais c’est de la Decolonisation precipitee qui nous a balkanisee, et oui mais nous sommes victimes des Accords d’Alger, non ce sont les accords de Monrovia nos problemes, peut-etre d’Addis Abeba, mais non c’est de la Lybie que nous sommes victimes. MAT tu peux continuer a promouvoir la victimologie, une facon simple de te proteger et de proteger ton mediocre leader ATT dont tu fais partie du gouvernement depuis des decenies. Mais avec des mentalites de ton genre, nous allons restes veritablement irresponsables devant notre destin, restes des vrais spectateurs et pas des acteurs dans la constructiuon de notre future.

wpDiscuz