Mali : pour libérer le nord de notre pays, on ne doit pas négocier,il faut la guerre

34
Aissata Cissé dite Chato. Député indépendant

La député malienne Mme Haïdara Aïssata Cissé dite Chato, élue à Bourèm (région de Gao) a indiqué mercredi que pour la libération du nord de son pays, ”on ne doit pas négocier comme le préconise le Conseil de sécurité de l’Onu, mais qu’il faut la guerre”.

Cette déclaration de l’honorable Chato a été faite lors d’une interview exclusive accordée à Xinhua à l’issue d’une ”rencontre manquée” entre le Premier ministre et le Collectif des élus et des associations des ressortissants du nord.

« J’ai entendu tout de suite que le Conseil de sécurité de l’ Onu demande de continuer à négocier et que c’est seulement quand les négociations vont échouer qu’on peut envisager éventuellement une guerre », a-t-elle dit. « Je réponds au Conseil de sécurité qu’ il fallait qu’il fasse la même proposition aux USA d’Amérique, parce que les Américains n’ont jamais négocié avec Ben Laden. Ils l’ont traqué et le jour où ils l’ont attrapé, ils l’ont tué et l’ ont jeté à la mer. Alors que nous avons en face des gens qui sont comme Ben Laden, et le MNLA et Ançar Dine et le MUJAO, ils sont tous pareilles », a-t-elle laissé entendre.

De l’avis de certains acteurs de la classe politique et de la société civile maliennes à l’image de ceux du FDR (Front uni pour la sauvegarde la démocratie et de la république, front anti-putsch) , ”le médiateur de la Cedeao, le président Burkinabé, Blaise Compaoré ne doit pas recevoir les représentants des rebelles, bandits et autres occupants en l’absence du gouvernement malien ou du COREN (Collectif des ressortissants du nord, Ndlr)”.

Sur ce point, l’honorable Chato va ”plus loin”. « Je vais plus loin en disant qu’on ne devait même pas recevoir ces gens-là pour négocier avec eux à plus forte raison d’exiger la présence des représentants du COREN ou du gouvernement malien. C’est mon point de vue et c’est un point de vue qui est partagé par la plupart des Maliens, surtout les ressortissants du nord qui savent dans quel état d’âme se trouvent nos parents».

« Je préconise la guerre et je le dis haut et fort. Il faut que la communauté internationale, principalement l’Onu, donne son aval à la Cedeao et à l’Union africaine, pour qu’on nous envoie des forces qui vont travailler avec l’armée malienne », a conclu Chato, qui était l’un des députés maliens qui ont défendu leur pays au parlement européen en début juin dernier.

 

Publié le 2012-07-05 11:29:10 | French. News. Cn

PARTAGER

34 COMMENTAIRES

  1. L´armée malienne à l´heure actuelle ne peut meme pas deloger un rat dans u :mrgreen: n trou n´en parlons pas de groupes terroristes brutalement armée

  2. SE PRENDRE LA MAIN DANS LA MAIN, SE PARDONNER, SE RÉCONCILIER, S’UNIR ET ENVISAGER L’AVENIR AUTREMENT COMME TOUS LES MALIENS LE VOUDRONT

    Bonjour,

    Certains pensent que les atrocités du MNLA et Ansar Dine ont touché tous les Maliens sauf les Touaregs. Sachez que plusieurs Touaregs sont aussi touchés.

    En tant que Touareg, ne faisant pas partie ni du MNLA ni de Ansar Dine, certains de mes parents Maliens (pas de problème pour ceux du Niger), qui ne font pas partie du MNLA ni de Ansar Dine, civils et militaires, ont été tués lors de cette rébellion du MNLA et des rébellions passées.

    J’ai aussi plusieurs frères et sœurs des autres communautés qui ont subi ces atrocités.

    Je ne supporte pas, Badou, les atrocités du MNLA ni de Ansar Dine, je les condamne avec la plus grande vigueur. Je ne cherche aucune notoriété, Badou, sur le dos de mes frères et sœurs, en contribuant à la recherche d’une solution pour le problème du Mali, ma conscience ne me le permet pas.

    Compte-tenu des atrocités commises par le MNLA et Ansar Dine, faut-il pour autant vouloir la vengeance coûte que coûte ou faut-il se faire justice ?

    Non, la justice existe ou existera, Blo et Djess, quand les institutions remarcheront. A elle de s’occuper de toutes les atrocités pour tous les Maliens.

    Il existe aussi la justice immanente (celle de Dieu) qui est au dessus de tous.

    Merci à ceux très nombreux qui, en réagissant en ligne ou en m’écrivant via la messagerie ou en me téléphonant, ont soutenu ma proposition de sécurisation de la population pendant la recherche de la solution durable en négociant entre Maliens, à base de conférences de compromis ouvertes aux régions.

    Merci à tous ceux qui sont intervenus pour échanger concernant ce sérieux problème Malien.

    Merci, Soulbroda et tres fache aux USA, de votre soutient à ma proposition.

    Merci, Moussa Ag, pour vos interrogations concernant l’armée.

    Comme vous dites, Soulbroda, il faut éviter une guerre émotionnelle.

    Il faut aussi éviter qu’une recherche de solution pour la crise Malienne ne se transforme en un règlement du compte entre frères et sœurs Maliens, en disant, par exemple, à Mme Haïdara Aïssata Cissé, élue à Bourem (région de Gao) de démissionner.

    Merci Djess de dire que Coren ne parle pas de guerre. C’est rassurant. La dignité, Djess, c’est pouvoir contribuer à résoudre les problèmes Maliens démocratiquement et aboutir à un bien-être pour tous.

    Badou, je ne demande pas de négocier avec les terroristes. Il faut les combattre vigoureusement. Pour ce faire, j’ai proposé la guerre informationnelle.

    Les Maliens doivent s’entendent, se pardonner, se réconcilier pour créer un Mali Nouveau, uni, solidaire, de paix et de sécurité, pour eux-mêmes et leurs enfants sans oublier la prise en charge de leurs problèmes communs dans le cadre d’un développement durable et équitable.

    Je lance un appel pour ce faire à tous les Maliens en particulier à ceux de Coren (Collectif des Ressortissants du Nord).

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail : Anasser_AgRhissa@yahoo.fr

  3. On ne parle pas de gerre, mais déloger l’envahisseurs mécréants, cruels indésirés.

    Doit-on reveiller Samory TOURÉ pour leur faire repeter leur serment en rentrant dans l’armée?

    Ma réponse Dr. RHISSA

    le problème est qu’on a pas de justice crédible au Mali sinon ils n’auraient pas attribué à SANOGO le statut d’ex président avec touts les avantages. 5 Millions mensellement!!!!!!. Peut-on parler de justice? La poopulation au Nord vit dans la crainte, peur, famine, violence, atrocité du jamais vue et que font ces élus du peuple, vadrouiller à Paris par-ci par là.
    On est digne de quelque chose, si on le fait soit même mai pas que quelqu’un d’autre le fasse à notre place. Si l’extérieur interviendra, le résultat positif sera à leur actif comme toujours. Les Africains seront-ils un jour capables de regler leurs affaires?.

  4. Ce Dr Ag Rhissa à travers Maliweb cherche une certaine notoriété qu’il ne possède pas. Autrement n’importe quel Pays qui subira ce que notre Pays subit actuellement n’a d’autres portes de sortie que de préparer la guerre pour bouter les envahisseurs et autres criminels hors du territoire ? On dit aussi que faire la guerre c’est aussi préparer la paix. On ne négocie rien du tout . Quel Pays Européen ou Américain a une seule fois négocié avec des terroristes? A t on négocié avec Ben Laden? Sa mort a été fété partout en occident Aujourd’hui ils veulent nous imposer la négociation comme s’ils en sont des adeptes.Gardez vos théories rétrogrades pour vous; Il n’y a rien à négocier avec des gens qui volent, violent, pillent, détruisent tout. Savez vous que le MNLA mécontent de se retirer de Tombouctou a saccagé tout l’aéroport avant de se retirer. Aujourd’hui il se livre à des raquettes de voyageurs paisibles sur les routes du Mali, avant de se retirer avec son butin soit au Burkina ou en Mauritanie. On ne négociera rien.

  5. GRAND MERCI MA SOEUR POUR LA DECLARATION DE GUERRE, TOUT LE MALI EST POUR CE PRINCIPE POUR EN FINIR AVEC LES TERRORISTES;

  6. Courage grande soeur,
    Merci pour tous ce que tu fais pour le Mali, notre pays que nous aimons tant.
    Que Dieu vous protège.
    Amen

  7. L’honorable CHATO est claire et formelle , negocier avec des gens qui montrent chaque qui naisse leurs eupreuves de forces .
    Continuer le negoce dans une telle condition est appele ” LA LACHETE ” .

  8. GUERRE INFORMATIONNELLE POUR UNE VRAIE RÉCONCILIATION EN UTILISANT UNE BASE STRATÉGIQUE D’INTELLIGENCE COLLECTIVE A TRAVERS LA COOPÉRATION AVEC LA POPULATION, LES PAYS VOISINS ET L’INTERNATIONAL POUR VAINCRE EFFICACEMENT LE TERRORISME

    Bonjour,

    Tout le monde a raison en disant d’éliminer le terrorisme dans le sahel, mais encore faut-il identifier les terroristes ?

    Dans le Nord Mali, plusieurs groupes, Mnla, Ansar Dine, Aqmi, Mujao et Boko Haram, entretiennent des relations confuses les uns avec les autres et les différentes communautés vivent ensemble, même dans la partie désertique.

    Dans ces conditions, comment distinguer les terroristes des non terroristes ?

    Faire la guerre sans prendre des précautions peut être destructeur et peut occasionner des dégâts collatéraux : possibilité de tuer sans le vouloir des civils innocents sans atteindre la cible. La guerre dans le désert peut s’apparenter à la recherche d’une aiguille dans le sable ou d’un objet dans un tourbillon de vent. Aucun résultat n’est garanti. D’où sa complexité et son inefficacité.

    En plus, la réconciliation entre communautés et entre citoyens deviendra difficile voire impossible.

    Au Mali, compte-tenu de la difficulté pour identifier et isoler les terroristes sans l’aide des communautés locales, un processus consensuel négocié, global et participatif, d’intelligence collective, intégrant les communautés locales et les groupes MNLA et Ansar Dine, qui voudront négocier, est indispensable.

    Ainsi, en coopérant, les citoyens et les communautés aideront à faciliter l’identification lorsqu’ils ont des informations à fournir. Par l’intelligence collective, en collectionnant et en liant toutes les informations recueillies à travers une base d’intelligence stratégique, les terroristes seront isolés et capturés en évitant les dégâts collatéraux : toute action sera ciblée.

    Une telle base pourra être liée avec celles des autres pays de la sous-région ou au delà pour une efficacité encore plus grande.

    Un processus consensuel négocié, global et participatif, d’intelligence collective est utilisé dans ma proposition pour résoudre le problème Malien par le dialogue, la négociation et le compromis via des conférences de compromis, intégrant toutes les communautés et tous les Maliens de toutes les régions.

    Ce n’est qu’à travers une GUERRE INFORMATIONNELLE via une coopération franche avec la population locale et les pays avoisinants, voire au niveau international, que le terrorisme sera vaincu et la sécurité et la réconciliation durables s’établiront.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Anasser_AgRhissa@yahoo.fr

    • CEUX QUI ONT AGGRESSES LE MALI SONT TERRORISTES OU COMPLICES DES TERRORISTES PUISQU’ILS ONT COMBATTU ENSEMBLE…

      JE SAIS QUE CE N’EST PAS UNE GUERRE FACILE MAIS JE DIS QUE NOUS DEVONS COMBATTRE TOUT GROUPE … TERRORISTES OU PAS… QUI PRENDS DES ARMES CONTRE LE PAYS…Y INCLUS LES SOLDATS RATÉS DU CNDR…LES BÉRETS ROUGES AVAIENT BIEN RAISON À MES YEUX ET DOIVENT ÊTRE PERÇU COMME DES HÉROS …

      SOIT ON EST UN PAYS DIGNE DE CE NOM OU ON NE L’EST PAS…DES BANDITS NE PEUVENT PAS PRENDRE LE PAYS SOUS NOTRE NEZ …AU LIEU DE SE PRÉPARER À LES COMBATTRE.. ON PARLE DE NÉGOCIER…ÇA N’A PAS DE SENS…

      LE MALI A PEUT ÊTRE BESOIN DE SERVICE MILITAIRE OBLIGATOIRE… ÇA A CES RISQUES MAIS JE SUIS CERTAIN QUE LES POPULATIONS DU NORD AURAIENT RÉSISTER AU LIEU DE FUIR COMME L’A FAIT NOS SOLDATS SUR ORDRE DU SOLDAT RATÉ DE SANOGO

      Moussa Ag

      Moussa Ag

      • Bonjour,

        Si les Maliens adhérant au MNLA et à Ansar Dine passent par des ACTES IGNOBLES, non démocratiques, à travers les armes, les Maliens n’ont pas à les suivre sur ce chemin de l’illégalité.

        LES MALIENS QUI PRÔNENT LA GUERRE DOIVENT SE RESSAISIR, ÊTRE DIFFÉRENTS LES UNS DES AUTRES ET NE PAS ACCEPTER DE S’ENGOUFFRER TOUS DANS CE CHEMIN DE L’ILLÉGALITÉ. LA DIGNITÉ, C’EST AUSSI NE PAS ACCEPTER CE CHEMIN ILLÉGAL.

        La justice, dont c’est le rôle, rendra justice pour tous les Maliens. Elle sanctionnera ceux qui doivent être sanctionnés, comme le MNLA et Ansar Dine qui ont commis des atrocités.

        Votre contribution et celle plus bas étant les mêmes, vous trouverez le complément de ma réponse plus bas.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
        E-mail: Anasser_AgRhissa@yahoo.fr

    • Dr Rhissa, je suis du meme avis que vous, la guerre n’est la solution à la crise qui secoue le nord mali. il s’agit surtout des questions de developpement et plus de solidarité de la part de l’etat. on cri tous les jours sur les radios et TV du monde que l’etat à investi des millions au nord ce faux. moi je suis ressortissant du nord et je n’ai jamais vue une aide venant du gouvernement malien meme la bourse pour les etudiants qui viennent du nord est la meme que les etudiants qui sont de bamako alors la plupart n’ont aucun soutien à bamako. bref, cette situation ne doit en aucune mamiere conduire à la session du mali et le peuple malien doit evité de faire une guerre emotionnelle. la situation est dure pour nos populations qui vivent au nord mais il faut toujours negocier pour arriver à quelques chose de concrete et durable. et cela meme s’il faut deux siecles pour resoudre et construire un etat nation. que CHATO arrete son angelisme emotionnelle, nous du nord tout comme elle et la guuerre n’est la solution. elle se dit elu du nord, elle qu’allais au nord, elle sera proteger par les populations qui là elue ou tel n’est pas le cas, elle devrait penser dimissionné de l’assemblée

  9. changement ou pas de gouvernement nous demandons tous simplement a Mr cheik modibo diarra de s’engager rapidement dans la guerre de libération du nord et pourtant la situation nous est vraiment favorable militairement sur le terrain pourquoi?demander a des pays tiers pour la libération de ton térritoire pourquoi tous sa vous etes un gouvernement de mission vous l’accomplisé ou vous discredité aupres de la communauté international des maliens personne ne lui empeche de travaillé car les militaires et les pros pucthistes ont mis le président interimaire q’uil n’aimais pas hors jeux pour le moment je vous dit en temp que sage ses images de violences qui font le tour du monde l’agression de dioncounda et les chenes de tortures des militaires vous ont completement disdrédités . cependant le mal est fait mais si vous ne vous racheter pas en liberant notre pays par son armée ville par ville la situation a bamako aussi vous échaperra trés certainnement je pense que vous avez commencé a voir les signes donc soyez anticipant c’etait sa le le plus grand défaut du regime déchut qui pensais etre capable deteindre le volcan avec ses salives quand votre entourage vous vont croire que tous ce qui vous demande d’agir sont vos ennemis non pas de tous c’est cela qui se presente pour vous flater ils vous enduit dans l’heureure bref il est temp d’agir il faut que la population soit rassurer c’est le peuple quil faut écouter quand je pense a ce que att a dit en decembre a nara que c’est médiats qui exgaer si non qui’l ny a rien au nord qui nous depasse en seulement 2 mois de guerre sont armée est defait par des bandits armés 🙄 😆

  10. Ma soeur merci pour ton courage, le probleme n’est pas L’ONU mais plutot nos soldats sans coeur de KATI qui ont fui le champ d’honneur en abandonnant leurs camarades dans les mains des rebelles.Meme si l’armee Malienne se decide demain,je jure au nom d’allah nous allons recuperer la totalite’ de notre territoire en une semaine.L’ONU a ete toujours comme sa quand il s’agit des pays pauvres.Relevons notre tete,Enlevons la peur dans notre coeur et Engageons la bataille de la dignite’.

  11. Dr ANASSER AG RHISSA,
    Merci pour ta sagesse. Il faut se rendre que la justice social n’ a jamais ete un vrais problem au Mali. Mais, certain individus mal intentiones trouve toujours un moyen pour creer des problem entre freres. On a besoin des touaregs comme toi pour appaiser la situation.

    Encore Merci,

    • Bonjour,
      Merci de votre contribution, et ne pas trop se fâcher, tres fache aux USA.

      Vous avez raison, il y a de quoi se fâcher, la justice sociale souvent bradée doit être rétablie ainsi que l’intégration équitable des communautés dans le pays pour espérer solutionner durablement le problème Malien.

      Tout ce qui peut créer des problèmes entre frères et sœurs doit être éliminé afin de garder la cohésion de la famille Malienne et son unité.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
      E-mail: Anasser_AgRhissa@yahoo.fr

  12. Mais comment un pays digne de ce nom… avec une soit disante armée…peut être sous attaque féroce par un groupe de fanfarons… peut être occupé sur plus de 2/3 de son territoire par un groupe de vagabonds armées … ET ON PARLE DE NÉGOCIER…

    À QUOI SERT L’ARMEE…UN REFUGE DE FANFARONS COMME SANOGO QUI PENSENT À FAIRE DES COUPS D’ETAT AU LIEU DE DÉFENDRE LE PAYS…TERRORISER LES CIVILS À BAMAKO AVEC LES MAIGRES MOYENS DE L’ÉTAT PENDANT QUE LE PAYS EST OCCUPÉ…S’ENTRETUER À BAMAKO PENDANT QUE L’ENNEMI EST À QUELQUES PAS ENTRAIN DE VIOLÉS .. ABUSER..TUER…

    QUELLE HONTE …

    EN PLUS ON FAIT LA G***UELE…MALIBA…MALIBA..BLABLABLA

    Moussa Ag, qui pense que l’armée doit être dissoute si elle ne sert à rien…et ELLE NE SERT À RIEN EN CE MOMENT OU ELLE DOIT SERVIR À DÉFENDRE LE PAYS

    • IL EST IMPORTANT DE NE PAS SE RENDRE JUSTICE ET DE LAISSER LA JUSTICE LA RENDRE POUR TOUS, EN PARTICULIER ELLE VENGERA LES MALIENS EN JUGEANT LES ACTES ABOMINABLES DE MNLA ET ANSAR DINE

      Bonjour,
      La négociation est indispensable comme seul moyen efficace pour régler la crise Malienne.

      Il faut négocier avec tous les Maliens qui ne veulent pas du terrorisme.

      Tous les terroristes doivent être combattus y compris les membres du MNLA et de Ansar Dine QUI POURRAIENT ÊTRE DÉCLARÉS COMME TERRORISTES PAR LA JUSTICE.

      Même si leurs atrocités, sont pour moi, des vrais actes terroristes, c’est à la justice de juger et de les condamner vigoureusement.

      JE PENSE QU’IL EST IMPORTANT DE NE PAS SE RENDRE JUSTICE ET DE LAISSER LA JUSTICE LA RENDRE POUR TOUS.

      LES MALIENS DOIVENT CHERCHER A CRÉER LA COHÉSION ENTRE EUX, A SE RÉCONCILIER ET LA JUSTICE DOIT JUGER POUR TOUS LES ACTES ABOMINABLES.

      Si chacun se rend justice, on arrive au chaos qui empêchera l’unité nationale.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
      E-amil: Anasser_AgRhissa@yahoo.fr

      • Je ne parle pas de justice… mais plustot de la défense nationale qui, en mon opinion, est la responsabilité de l’armée nationale et tous les maliens.

        On ne va pas arriver à la phase justicière si on laisse des assaillants nous prendre notre pays par la force des armes…

        Moussa Ag, qui touve que la Défense Nationale et la Justice sont deux choses totallement differentes

        • Bonjour,
          La justice, les forces de défense et de sécurité et les citoyens chacun a son rôle, qu’il l’accomplisse adéquatement pour un paix et une réconciliation durables dans l’unité.

          Voir plus bas une réponse étendue à votre contribution.

          Bien cordialement
          Dr ANASSER AG RHISSA
          EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
          E-amil: Anasser_AgRhissa@yahoo.fr

          • ce je veux vous dire docteur nous sommes en face d’apatrides bandits et renégats qui ont appelé des terroristes pour occupé leurs propre pays piétiner leurs propre histoire, tué humilier, violé leurs propres compatriotes …quelle réconciliation parler vous avec des afghan . de Nigérian des mauritaniens etc…sur les questions du Mali…je ne vous suit pas il n y a jamais eu de différence entre les maliens et il n y a pas une quelconque demande sociale au nord en ce qui concerne la partition du pays…alors on va se réconcilier avec qui un groupe de 2000 maliens sur 13 millions soyons sérieux…la quasi totalité de ces jihadhistes ne parlent aucune langue du Mali et ne sont pas malien et le MNLA et une bande des batar.d incons.cients pilotés par l’occident pour mettre la main sur nos ressources il n y a aucune légitimité dans leurs actions, car elle ne repose sur aucune réalité sociale. Dr notre pays va s’en sortir de cette crise et ne sera pas ce que désirent nos ennemies plaise à Dieu et pour la mémoire de nos saint de tombouctou la citadelles

          • Dr. Ag Rhissa,

            Je comprends vos inquiétudes par rapport a cette famille Malienne. Cependant, ma logique est très simple et suit l’hymne nationale qu’on nous faisait chanter sous le soleil accablant…SI L’ENNEMI DÉCOUVRE SON FRONT AU DEDANS OU AU DEHORS, DEBOUT SUR LES REMPARTS…NOUS SOMMES RÉSOLUS DE MOURIR … POUR L’AFRIQUE ET POUR TOI MALI…

            En moins que vous parvenez à me convaincre qu’ils ne sont pas des ennemis… JE DIRAI TOUJOURS … ON NE DOIT PAS NÉGOCIER…SI ON N’EST UN PAYS DIGNE DE CE NOM…ON DOIT DÉFENDRE LA PATRIE JUSQU’AU DERNIER MALIEN…ON S’EST FAIT AGGRESSER PAR DES BANDITS, PAS UN PAYS, MAIS DES GROUPES DE BANDITS ET ON PARLE DE NÉGOCIER? TOUT PAYS DIGNE DE CE TITRE DOIT ET ALLAIT SE DÉFENDRE ET DE FAÇON FÉROCE…C’EST POUR ÇA QUE TOUS LES PAYS ONT DES ARMES…

            LE MALI DOIT OFFICIELLEMENT DÉCLARER LA GUERRE…JE PENSAIS QUE C’AURAIT ÉTÉ LA PREMIÈRE DES CHOSES QUE LE PM ALLAIT FAIRE AU LIEU DE PARLER DE NÉGOCIER AVEC DES TERRORISTES ENVAHISSEURS ET LEUR DONNE LA LÉGITIMITÉ…J’AURAI DU M’Y ATTENDRE PUISQU’IL À ACCEPTE DE TRAVAILLER AVEC LES PUTCHISTES SOLDATS RATÉS QUI SONT AUSSI CRIMINELS ET ILLÉGITIMES QUE LA RACAILLE DE TERRORISTES ET BANDITS DU NORD….

            ON AURA À CONMBATTRE CES BANDITS TÔT OU TARD…ÇA J’EN SUIS CONVAINCU…

            JE ME DEMANDE TOUJOURS COMMENT UN PAYS DIGNE DE CE TITRE EST AGGRESSE…OCCUPÉ…PARLE DE NÉGOCIER PENDANT QUE LES SOLDATS FANFARONNENT À BAMAKO À TERRORISER LES CIVILS… ET LES POPULATIONS DU NORD SONT LAISSÉES À LEUR SORT…

            C’EST UNE HONTE NATIONALE!

            Moussa Ag

        • Bonjour,
          Les seuls ennemis du Mali sont les terroristes et les agresseurs venus de l’extérieur. Les membres de nationalité Malienne du MNLA et de Ansar Dine ne sont pas des ennemis mais ils ont commis des atrocités que la justice Malienne jugera, ce n’est pas aux citoyens Maliens de les juger, de se rendre justice et de leur déclarer la guerre au risque de justifier la guerre qu’eux-mêmes ont déclaré au Mali.

          Les Maliens du MNLA et de Ansar Dine qui ont des revendications, en dehors de l’indépendance territoriale et de tout ce qui casse l’unité nationale, doivent les soumettre à tous les Maliens à travers des conférences de compromis, pour que les Maliens, ensemble, décident si elles sont pertinentes ou pas : c’est cela la démocratie, Tougnatigui et Moussa Ag.

          Si eux, ils passent par des ACTES IGNOBLES, non démocratiques, à travers les armes, les Maliens n’ont pas à les suivre sur ce chemin de l’illégalité.

          LES MALIENS DOIVENT SE RESSAISIR, ÊTRE DIFFÉRENTS LES UNS DES AUTRES ET NE PAS ACCEPTER DE S’ENGOUFFRER TOUS DANS CE CHEMIN DE L’ILLÉGALITÉ.

          La justice, dont c’est le rôle, rendra justice pour tous les Maliens. Elle sanctionnera ceux qui doivent être sanctionnés.

          COMME JE LE DISAIS, A CHACUN (CITOYENS ET DIRIGEANTS, FDS et JUSTICE) DE JOUER SON RÔLE CONVENABLEMENT.

          Fédérer TOUS les Maliens et Garantir leur cohésion sont très important pour une unité nationale durable.

          Comme le dit, Tougnatigui, le Mali va s’en sortir de cette crise.

          POUR CE FAIRE, LE CHOIX DE LA SOLUTION QUI UNIRA ET RÉCONCILIERA VRAIMENT LES MALIENS EST DÉTERMINANT : dans le contexte Malien, c’est par la négociation et le dialogue.

          Concernant les terroristes, comme je le disais, une guerre informationnelle doit leur être livrée. Vu les déboires qu’ils ont connus en utilisant la guerre classique dans plusieurs pays (Afghanistan, …), on comprend leur réticence pour la guerre au Mali, les Américains ont maintenant choisi la guerre informationnelle contre le terrorisme et elle commence à porter ses fruits avec ses actions ciblées.

          Bien cordialement
          Dr ANASSER AG RHISSA
          EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
          E-mail: Anasser_AgRhissa@yahoo.fr

          • Dr. RHISSA

            le problème est qu’on a pas de justice crédible au Mali sinon ils n’auraient pas attribué à SANOGO le statut d’ex président avec touts les avantages. 5 Millions mensellement!!!!!!. Peut-on parler de justice? La poopulation au Nord vit dans la crainte, peur, famine, violence, atrocité du jamais vue et que font ces élus du peuple, vadrouiller à Paris par-ci par là.
            On est digne de quelque chose, si on le fait soit même mai pas que quelqu’un d’autre le fasse à notre place. Si l’extérieur interviendra, le résultat positif sera à leur actif comme toujours. Les Africains seront-ils un jour capables de regler leurs affaires?.
            NEGOCIATION est un mot étrange pour ces aggreseeurs.

  13. Pire, mon soeur et TANTE, ça fait étrange qu´ils (ONU et consorts) ne nous donnent pas le feu vert pour bouter ces malades islamistes de chez nous. Ils font semblant d´oublier le MNLA séparatiste qui se coalise au gré de ses intérêts. Ils parlent d´islamistes et nous nous parlons de tous ces traitres MNLA et Islamistes. Pour nous c´est la même chanson, alors qu´on se défende et tout de suite….!
    Répondre

  14. TOUT EST UNE QUESTION DE VIE COMMUNE, DE JUSTICE SOCIALE, D’ÉQUITÉ ET DES RÈGLES ASSOCIÉES AFIN D’ÉTABLIR UNE INTÉGRATION ET UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLES DE TOUTES LES COMMUNAUTÉS

    Bonjour,

    Je suis Touareg n’adhérant pas au MNLA et contre ses atrocités.

    J’ai échangé sur la crise Malienne avec plusieurs internautes, dont la majorité sont Maliens.

    Vous trouverez plusieurs de ces échanges sur internet, exemple sur Maliweb. Je reviendrai ici sur certains points, en particulier les liens des communautés Songhoi et Peulhs avec la communauté Touareg.

    Il faut savoir que, de tout le temps, les Songhoi ont pratiquement habité près du fleuve et les Tamasheq souvent dans la campagne à cause de leurs animaux qui doivent être proche des pâturages. Ce qui fait qu’il y a toujours eu une complémentarité entre ces deux communautés, les Songhoi, souvent sédentarisés et habitant près du fleuve et les Tamasheq très souvent habitant dans la campagne pour leurs animaux.

    Chaque communauté a besoin de l’autre, exemple les Songhoi logent, en général, les Touaregs quand ils viennent en ville et vice-versa. Ainsi, au fil du temps, les mariages inter-communautés aidant, aucune communauté ne peut se passer de l’autre et elles vivent dans l’harmonie et la complémentarité. Un vrai cordon ombilical relie ces deux communautés sœurs.

    Malgré quelques discordes entre les agriculteurs, souvent de la communauté Songhoi, et les Touaregs concernant le fait que les animaux de ces derniers broutent à proximité des champs vivriers des Songhoi. Ce qui peut amener des dégâts, expliquant ces discordes passagères qui se sont toujours terminées en bon terme.

    Ce sont, entre autres, ces types de liens qui font que ce cordon ombilical qui relie les Touaregs aux Songhoi ne peut se rompre brutalement sans honte.

    Avec les Peulhs, le partage de la vie nomade dans la campagne, avec leurs animaux, explique de grandes proximité et complicité avec les Touaregs.

    Mais, des dérapages et des atrocités ne peuvent pas continuer indéfiniment de la part des Touaregs qui les commettent, ou des membres du MNLA depuis cette rébellion (car certains de leurs membres ne sont pas Touaregs) sans que les autres communautés du Nord-Mali, et du Mali en général, ne réagissent.

    Malgré tout, il faut donc se pardonner, se réconcilier et trouver une solution durable, avec de véritables «garde-fous» (critères sévères), basée, entre autres, sur le respect mutuel, la considération mutuelle, la reconnaissance du rôle et de la place que chacun occupe, le droit de chacun à se développer, à développer sa communauté, à développer sa région, la justice sociale, l’existence d’une solidarité, qui a toujours existé, entre communautés mais aussi le principe d’équité et d’une intégration équitable de toutes les communautés dans la région et la gouvernance des collectivités territoriales, leur gestion équitable et les découpes des zones qu’elles occupent.

    Ces critères sévères, qui ne sont pas exhaustifs, doivent être surveillés conjointement par les communautés qui vivent au même endroit, dans la même commune, dans la même région en liaison avec les gouvernances régionale et globale.

    Vous voyez qu’un travail en profondeur doit être fait pour que des frères et des sœurs ne sentent pas que leurs parents favorisent l’une ou l’un d’entre eux au risque d’une cassure de la cohésion familiale.

    Ce n’est pas évident, n’est-ce pas ?

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance
    E-mail : Anasser_AgRhissa@yahoo.fr

      • NE PAS ROMPRE LE CORDON OMBILICAL ENTRE MALIENS, QUI LES INTÈGRE DANS LE PAYS ET LEUR GARANTIT LEUR STABILITÉ ET LEUR UNION, ET LES RÉCONCILIER A TRAVERS LA NÉGOCIATION ET LE DIALOGUE

        Bonjour,

        Mon souhait, c’est que les Maliens ne rompent pas le cordon ombilical qui les relient, les intègrent dans le Mali et qui garantit leur stabilité et leur union.

        Et c’est possible, à travers la négociation et les compromis entre Maliens via des conférences de compromis entre maliens étendues à toutes les régions du Mali.

        Chaque Malien doit s’intégrer et participer au développement local de sa commune, de sa région et du pays, c’est dire que ce qui s’expatrient sans rien faire chez eux, c’est vraiment dommage. Bien sûr, ceci s’applique à tous les Maliens en particulier aux Touaregs.

        Ceux qui sont allergiques à l’intégration seront marginalisés.

        Ainsi, en étant, Ensemble, intégrés dans le pays, unis et réconciliés, les Maliens résoudront leurs problèmes communs et laisseront la justice s’occuper des sanctions contre les atrocités commises par les uns et les autres, CAS DE CELLES COMMISES PAR LE MNLA ET ANSAR DINE.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EPERT TIC ET GOUVERNANCE
        E-mail: Anasser_AgRhissa@yahoo.fr

        • Dr. Ag Rhissa,

          J’apprécie votre sagesse. Mais nous ne sommes pas les agresseurs mais plustot les victimes. Un pays se fait agresser et occuper par la force des armes se doit de se défendre avec des armes…

          Ou on renonce au status de pays et se soumet à l’agresseur…

          Si l’agresseur ne pense pas à la corde ombilical…ça doit être le dernier souci de l’agresse…c’est mon point de vue…pas nécessairement …

          Moussa Ag, qui pense que la guèrre est la seules réponse au genre d’agression que le Mali a connu … SINON POURQUOI AVOIR UNE ARMEE

          • Bonjour,
            Tout le monde reconnait, moussa Ag, que les Maliens sont les victimes de deux types d’agresseurs, d’une part les groupes MNLA et Ansar Dine qui intègrent des Maliens, et d’autre part les autres groupes (AQMI, MUJOA, Boko Haram, …).

            Intégrant des Maliens et prêts à négocier, même s’ils ont annexé la partie Nord Mali, il convient de discuter avec le premier type d’agresseurs (MNLA et Ansar Dine) et tous les Maliens, à travers la solution négociée basée sur des conférences de compromis étendues à toutes les régions que je propose, pour trouver la meilleure voie de sortie sachant que eux-mêmes ils savent qu’ils sont dans l’illégitimité.

            Dans le cas du MNLA, ils savent que le territoire occupé ou déclaré n’est reconnu ni par le Mali ni par l’ONU ni par l’UA ni par la CEDEAO.

            Concernant les groupes terroristes, il faut aussi trouver une méthode efficace : seule la négociation couplée à une guerre informationnelle sera efficace.

            La guerre classique est inefficace à cause de ses conséquences imprévisibles et des dégâts collatéraux induits.

            CONCERNANT LES FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ (FDS), ELLES VONT ASSURER LA SÉCURITÉ DE LA POPULATION, DE LA TRANSITION ET DE CES CONFÉRENCES DE COMPROMIS ENTRE MALIENS.

            ELLES (LES FDS) INTERVIENDRONT POUR METTRE EN ŒUVRE LES ACTIONS CIBLÉES DÉCOULANT DE LA BASE STRATÉGIQUE, D’INFORMATIONS ET RENSEIGNEMENTS, D’INTELLIGENCE COLLECTIVE (GUERRE INFORMATIONNELLE: voir plus haut ma contribution sur la guerre informationnelle).

            La justice, quant à elle, va jouer son rôle en jugeant les atrocités commises par les uns et les autres, exemples celles commises par MNLA et Ansar Dine.

            DONC, A CHACUN (CITOYENS, FDS, JUSTICE) SON RÔLE. IL SUFFIT DE L’ACCOMPLIR ADÉQUATEMENT POUR QUE LE CORDON OMBILICAL NE SOIT PAS COUPE ENTRE MALIENS. Par insouciance, certains peuvent ne pas en tenir compte mais tous les fils/filles ne doivent pas avoir le même comportement au RISQUE DE CASSER LA FAMILLE MALIENNE.

            Si chaque malien s’engage efficacement pour la paix, elle sera effective dans l’unité et la réconciliation nationales.

            ENSUITE, LA JUSTICE RENDRA JUSTICE POUR TOUS.

            Bien cordialement
            Dr ANASSER AG RHISSA
            EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
            E-mail: Anasser_AgRhissa@yahoo.fr

          • Bonjour,
            Dans ma réponse au message de Moussa Ag, il ne s’agit pas de négociation avec les terroristes mais de négociation entre tous les Maliens à travers des conférences de compromis étendues à toutes les régions du Mali et ouvertes à tous les Maliens.

            Chacun doit contribuer à cette négociation pour sauver le Mali de ces agresseurs et pour l’unifier.

            Bien cordialement
            Dr ANASSER AG RHISSA
            EXPERT TIC ET GOUVERNANCE

    • Monsieur,je me permets de vous rappeler qu’au NORD DU MALI il ne faut pas oublier les autres populations qui cohabitent avec les touaregs et les songhoi ;LE MALI est multiculturel de tout les temps.Les aides attribuées aux régions du NORD ont été dilapidées pour l’achat des armes contre le peuple MALIEN par ses BANDITS de tout genre ;qui se donnent le droit d’indépendance illégitime et non avenu au sus de tous;et vous croyez que cela doit rester impuni?ils n’ont pas concertés avant de passer à l’acte ,alors ils doivent récoltés ce qu’ils ont sèmées .Alors la réponse du peuple doit être sans appel.

  15. La guerre passe par l'unité entre les maliens d'abord, un gouvernement de transition inclusif différent du gouvernement incompétent et clanique de Chèque Maudit Diarra

    Certains parlent de dignité et de souveraineté pour un Mali qui a perdu toutes ses valeurs y compris sa souveraineté et sa dignité avec le putsch et le chaos installé depuis l’arrivée de la junte et du gouvernement marionnette et népotiste de Chèque Modibo Diarra.
    La CEDEAO a beaucoup tergiversé avec nos dirigeants d’après le coup d’Etat. C’est ce qui explique l’accord cadre qui n’a contribué qu’à aggraver la situation.
    Chaque fois qu’on propose une solution, des septiques et des clans se lèvent pour la compromettre et maintenir le Mali dans son état de brasier incandescent.
    Le 1er ministre Chèque Diarra n’a pas su faire la différence avec Sanogo et le CNRDE qu’il continue de servir. Depuis le coup d’Etat pas une seule mission militaire ni un seul vol de reconnaissance n’a été effectuée au Nord dont les populations vivent un véritable enfer.
    Le gouvernement s’est plutôt évertué à soutenir Sanogo dans ses règlements de comptes, sa chasse aux sorcières et la promotion de leurs parents et proches.
    La classe politique, quelle que soit sa corruption et son incompétence, ne peut être tenue à l’écart d’un système démocratique.
    Pour sortir le pays de l’ornière il faut un gouvernement de transition, pas une famille ou un clan comme l’incarne le gouvernement actuel.
    Qu’importe que le gouvernement de transition soit mis en place à l’issue d’un sommet au Mali où à l’autre bout du monde. L’essentiel est que ce gouvernement travaille à libérer le Nord et à organiser les élections. Tout le monde sera derrière ce gouvernement qui aura la reconnaissance de la communauté internationale pour demander directement de l’aide au nom du Mali.
    Les maliens ont une fosse fierté qui n’est basée ni sur l’intégrité, ni sur des principes démocratiques, ni sur la morale.
    Bref, la seule dignité et la seule souveraineté pour le moment demeurent la libération du Nord pour passer aux étapes suivantes.

    • Je comprends que Mr Rhissa et ses sœurs n’ont pas été violés, volés, pillés pour continuer à nous rebattre les oreilles de négociation avec des violeurs et des profanateurs de tombes de MNLA/ANE SARDINE. A moins qu’il s’en fiche de voir sa fille ou sa sœur violée. Par quel miracle, vous arrivez à distinguer les membres d’un groupe de bandits armés même si de temps en temps ils s’entredéchirent? Où allez-vous trouver un magistrat là où il n’y a aucun Etat?????

Comments are closed.