Évacuation des malades des zones rurales : La Première Dame, KÉÏTA Aminata MAÏGA reçoit des ambulances tricycles médicalisés du Groupe Togola SA

5
Évacuation des malades des zones rurales : La Première Dame, KÉÏTA Aminata MAÏGA reçoit des ambulances tricycles médicalisés du Groupe Togola SA

Le don composé de sept (07) tricycles ambulances médicalisés (Rescue PowerPoint 4-150 CC & 200CC ), d’un coût total de 31,5 millions, a été offert à la présidente de l’ONG Agir, KÉÏTA Aminata MAÏTA par le PDG du Groupe Togola SA, M. Binaf TOGOLA.

Le Professeur Samba SOW, conseiller spécial du Président de la République a rappelé qu’accéder à temps réel au centre de santé de proximité, permet de réduire les cas de perte en vie humaine et à moindre frais. « Ce geste du donateur est donc salutaire et il permettra à l’ONG AGIR d’ouvrir une grande porte d’accès pour soulager les populations communautaires », a-t-il poursuivi.

Le Coordinateur de l’ONG AGIR Mamadou SISSOKO a, au nom de la Première Dame, assuré que ces ambulances renforceront les capacités des structures sanitaires des zones rurales, en facilitant l’accès des usagers notamment les couches défavorisées.

Les ambulances tricycles médicalisés sont équipés d’un brancard d’ambulance automatique ; de quatre crochets ; des lumières d’examen médical et d’un kit de réanimation composé de 0,5 litre de bouteille d’oxygène rechargeable, des masques pour adulte et enfant, trois voies respiratoires guedel, d’abaisse-langue, d’hélicoïdal ouvre-bouche, de conteneur de cas et d’aspirateur manuel d’urgence.

La réception s’est déroulée, ce mardi 24 janvier, au Cabinet de Madame la Première Dame du Mali à Koulouba.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Un geste à saluer et à encourager. Combien de vies perdues dans les agglomerations ou certains coins de brousse reculés, faute de moyens de transports adequats (dos d’âne, charette, pousse pousse, dos d’hommes, etc…..)
    Il serait même bon de penser à mettre des structures sanitaires genres CESCOM dans des groupes de villages representants une agglomerations avec du personnel qualifiés (medecin, medecin accoucheur, infirmiers d’etat, sage femme,etc) et une pharmacie subventionnée ou autofinancée par les populations sur la base de cotisations…..
    Merci d’y penser…

  2. Cadeaux empoisonnés, certainement pas gratuit, il y’a toujours une contrepartie en dessous…

    Une autre forme de corruptions qu’il faut bannir….

    Pourquoi ne pas distribué directement dans les centres de santé des zones en besoin

  3. Ce geste est à saluer…!
    En fait, l’ETAT Malien ne fait pas pour la population de ce pays ce qu’il devrait.
    IL devrait mettre en place des navettes pour relier entre elles toutes les grandes, moyennes et petites agglomérations du MALI. Mettre en circulation des autocars pour relier les villages et villes de toutes les communes .
    Des gares routières partout dans les communes, en zones rurales( jusque dans les petits villages enclavés de brousse ), comme en zones urbaines. Exactement comme la Régie des Transport en France. C’est faisable…
    On va me dire que ce que je dis là est utopique… ? Pas du tout…! On ne le fait pas chez nous tout simplement parce que c’est difficile… Alors puisque c’est difficile à mettre en place…, on se casse pas la tête… on laisse les populations se débrouiller…!

  4. Est ce que je peux avoir une ambulance pour ma commune N’Dodjiga, cercle de Youwarou et à plus de 50 kilomètres de Youwarou et 200 kilomètres de Mopti les centres de santé les plus proches.

  5. Le PDG d’une société fait un don d’un cout de 31 millions à la femme du Président innocemment…Et on applaudi des deux mains…KABAKO. Pourquoi à l’ONG de la femme du Président ?? Et pourquoi au Palais de Koulouba ? Une confusion des genres très courant dans les Républiques bananières.
    Combien de millions d’argent public cela va couté au Mali ?
    Si toutes ces sociétés se contentaient de payer simplement les impôts qu’ils doivent au trésor public au lieu de faire des dons déguisés avec la complicité des receveurs de ces dons-poison
    Continuer à nous prendre pour des imbéciles.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here