Adoption de la loi sur le Genre : Un groupe d’experts planche sur la dernière mouture de l’avant-projet de décret d’application

0

Le ministère de la Promotion de la Femme, de l’enfant et de la famille, a organisé, ce jeudi 11 février 2015, à l’hôtel Mandé, un atelier  pour la validation de l’avant-projet de décret  d’application de la loi N°2015-052 instituant des mesures pour promouvoir le Genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électorales. Ce texte que les élus de la nation ont adopté le 18 décembre 2015, est le couronnement d’une longue lutte que mène, voilà plusieurs années, les mouvements féministes du pays. Objectif ? Attirer l’attention sur la force que constituent désormais  les femmes et la nécessité de réparer (enfin)  certaines injustices et/ou disparités…. 

Maliweb.net- Grâce au leadership de certaines femmes et la forte implication de l’actuel ministre de tutelle, Mme Sangaré Oumou Ba, la loi sur le Genre est devenue aujourd’hui un acquis. Mais, ce n’est pas pour autant la fin du combat ; des obstacles existent toujours et imposent que soient maintenu les efforts de sensibilisation. L’une des préoccupations actuelle est l’adoption du décret d’application ; un décret qui tarde toujours à intervenir. Et, tout le combat des femmes est de pousser le gouvernement à adopter ledit décret d’application. D’où l’attention que focalise aujourd’hui  le processus d’élaboration de cet avant-projet de décret soumis, depuis ce jeudi 11, à un groupe d’experts composé d’éminentes personnalités dont Mme Afsatou THIERO,  ancienne ministre de la promotion de la femme et de la famille.

La cérémonie, présidée par Mme Sangaré Oumou Ba, a mobilisé députés, anciens députés,  la société civile ainsi que les  membres du réseau des femmes parlementaires. Plusieurs partenaires (Usaid, Ndi, Onufemmes)y étaient  également présents.

Pour l’honorable, Mme Haïdara  Chato Cissé,  si cette loi (sur le Genre) a été finalement votée, c’est parce qu’elle est finalement devenue une volonté politique. Occasion pour l’élu de Bourem de rendre aussi hommage aux plus hautes autorités du pays qui, a, elle ajouté, ont compris la pertinence de la question et y ont apporté tout leur appui.

Le ministre pour la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, a loué le travail remarquable effectué par ses prédécesseurs. Elle salué le vote de la loi et insisté (à cette étape) sur la bonne rédaction du texte de l’avant-projet de décret. Aussi, a-t-elle tenu à donner aux experts un certain nombre d’orientations destinées à répondre dans la mesure du possible à certains soucis et interrogations soulevés par les députés lors des débats ayant précédés le vote de la loi. «Ce projet de décret ne doit pas être anti démocratique, ne sera ni contre la culture, ni contre la religion, ni contre les coutumes encore moins contre les valeurs traditionnelles. Il ne sera contre personne et  devra faire de la promotion du genre une démarche plus inclusive… », a indiqué le ministre en charge de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille.

Papa Sow/Maliweb.net

 

PARTAGER