Journée internationale de lutte contre la drogue : La jeunesse malienne se mobilise contre lé fléau

0

Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de lutte contre la drogue, l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (UNODC), en partenariat avec la Brigade des stupéfiants de la Police nationale, le Ministère de la Justice et le Conseil National de la Jeunesse du Mali (CNJ-Mali), a organisé samedi dernier une marche de soutien aux actions visant à enrayer ce fléau.

Partie de la Place de la liberté pour se terminer sur le Stade municipal de la Commune II du District de Bamako, cette marche a mobilisé plus de 500 jeunes. Parmi les marcheurs, on notait la présence du représentant de l’UNODC, Moctar Diop ; du Secrétaire général du CNJ-Mali, Ibrahim Maïga et des responsables de la Brigade des stupéfiants.

Placée sous le thème : «Action mondiale pour des Communautés en bonne santé et sans drogue», cette Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues a été instaurée à la date du 26 juin pour sensibiliser les populations aux risques encourus avec la consommation de ces substances. Rappelons que c’est en 1987 que l’Assemblée Générale des Nations Unies a décidé de réagir face au fléau en instaurant cette Journée.

Dans son adresse aux marcheurs, le Secrétaire général du CNJ-Mali, Ibrahim Maïga, a invité ses camarades jeunes à une prise de conscience face aux dangers que représente la drogue. En effet ces substances, licites ou illicites, ont un effet néfaste sur le physique et le psychisme du consommateur. Un individu sous l’emprise de ces substances peut mettre sa vie et celle des autres en danger, de par la lenteur de ses réflexes, de ses réactions, mais aussi par la modification de sa personnalité. Cela entraîne également une dépendance et d’importants risques pour la santé.

Selon les enquêtes de l’UNODC, ce fléau coûte aux gouvernements des milliards, outre ses liens avérés avec le crime et les accidents de la circulation. La consommation des stupéfiants entraîne aussi de grandes pertes à l’économie de plusieurs pays, notamment en termes de baisse de la production.

C’est pour cette raison que l’ONU a mis en place une stratégie permettant d’inscrire la lutte contre le trafic de drogues et les autres formes de criminalité organisée parmi les priorités de la Communauté internationale dans les domaines de la sécurité et du développement.

Saisissant l’opportunité qui lui était offerte, le représentant de l’UNODC, Moctar Diop, a réaffirmé l’engagement des Nations Unies à soutenir les différents pays dans leurs stratégies de lutte contre la drogue et le crime.
Il est à retenir qu’au Mali, la célébration de cette Journée  a été marquée, outre cette marche, par un match de football sur le terrain de Dar-Salam en Commune III du District de Bamako. Il y aura également l’incinération, demain mardi 28 juin 2011 dans la zone aéroportuaire, des stupéfiants saisis.
Nouhoum DICKO
 

PARTAGER