Promotion de la constitution : une association portée sur les fonts baptismaux

2

Pour contribuer à l’amélioration de la gouvernance politique, du renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit, l’ancien ministre de la reforme de l’Etat, Daba Diawara vient de lancer une association. Dénommée Association malienne de droit public (AMDP), la cérémonie de lancement de cette dite association a eu lieu le jeudi 25 février 2016 à la Maison de la presse. Dans son allocution, Daba Diawara dira que les objectifs de son association ne pourraient être atteints sans la connaissance de la constitution du Mali.

Voila pourquoi, aux dires de Daba Diawara, les membres de l’association ont choisi le 25 février pour son lancement car, c’est le 25 février 1992 que la constitution du pays a été promulguée. Malgré son importance, la constitution du 25 février 1992 est peu connue de la grande majorité de la population. Depuis sa promulgation, aucune activité tendant à la faire connaitre des populations ne lui a été consacrée. « C’est pour contribuer à combler ce déficit que l’association malienne de droit public se propose chaque 25 février, d’organiser une journée de sensibilisation sur la constitution de 1992 », a expliqué Daba Diawara.

Cette journée qui sera baptisée « jour de la constitution  au Mali » aura pour objectif de renforcer la connaissance des citoyens et citoyennes de leur constitution. Dans une communication, le président de l’association, Daba Diawara a présenté les grandes lignes de la constitution. Il dira que la constitution est un acte juridique qui définit les règles relatives à l’organisation et au fonctionnement des pouvoirs publics, et énonce les droits et libertés fondamentaux. Selon Daba Diawara, la constitution stipule que la forme républicaine du Mali ne peut être remise en cause. « Le peuple a droit à la désobéissance civile pour la préservation de la forme républicaine de l’Etat. Tout coup d’Etat ou putsch est un crime imprescriptible contre le peuple malien », a martelé Daba Diawara.

A. K.

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Un RĂ©publicain au contraire Sikasso, qui connait sa constitution et qui cherche Ă  la faire connaitre. Vive la constitution du Mali pour les populations patriotes!

Comments are closed.