49 militaires ivoiriens : Abidjan reconnaît ses erreurs

6

Après trois mois de tension, le Mali a décidé à titre humanitaire de libérer trois soldats (femmes) parmi les 49 militaires ivoiriens détenus à Bamako. Le pouvoir sur place en Côte d’Ivoire reconnaît ses erreurs et manquements dans cette affaire.

C’est à Lomé au Togo que l’annonce a été faite lors d’un point de presse en présence des trois acteurs clé dans cette affaire.

A titre humanitaire mais vu aussi l’implication des leaders religieux et coutumiers des deux pays, les autorités maliennes ont décidé de libérer trois soldats parmi les 49 militaires ivoiriens arrêtés à Bamako il y a 6 mois. Les militaires libérés sont toutes des femmes. Un geste qui permettra la poursuite des négociations pour la libération des 46 restants. Déjà la Côte d’Ivoire reconnaît des manquements et incompréhensions qui sont à l’origine de cette tension diplomatique entre Abidjan et Bamako. « La Côte d’Ivoire déplore que des manquements et des incompréhensions aient été à l’origine de cet évènement fortement regrettable. Afin d’aplanir les divergences existantes et de contribuer ainsi à la préservation de la paix et la stabilité dans la sous-région, la RCI s’engage à poursuivre de manière transparente et constructive avec le Mali, les échanges et les discussions sur tous les sujets d’intérêt commun », a affirmé Fidèle Sarasoro, le directeur de cabinet d’Alassane Ouattara lors d’une conférence de presse à Lomé.

Depuis le début des négociations, le Mali a posé deux conditions préalables pour la libération de ces 49 militaires à savoir que la Côte d’Ivoire s’exprime officiellement des « regrets » dans cette affaire mais aussi que les autorités ivoiriennes mettent à la disposition du Mali tous les ressortissants maliens (des ex-dignitaires soupçonnés dans diverses affaires) qui vivent en Côte d’Ivoire recherchés par la justice malienne. Maintenant que la Côté d’Ivoire reconnaît ses erreurs, la question qui se pose est de savoir si le Président Alassane Ouattara va accepter de mettre à la disposition de Bamako les ressortissants Maliens réclamés par la justice. C’est toute la question.

 

Ousmane Mahamane

 

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. MAHAMANE, CE NE SONT PAS DES ERREURS OU DES MANQUEMENTS MAIS DES DEUX CHOSES L’UNE 1) OU CE SONT DES MERCENAIRES IVOIRIENS VENUS POUR FAIRE UN COUP CONTRE LE GOUVERNMENT MALIEN OU 2) C’EST UNE AFFAIRE FINANCIERE TRES JUTEUSE ENTRE LA COTE D’VIOIRE (OUATTARA), LE SENEGAL (MACKY SALL) ET L’ALLEMAGNE A TRAVERS LA COMPAGNIE AERIENNE SAS AVEC LA COMPLICITE LOCALE DE LA MINUSMA A TRAVERS OLIVIER SALGADO. QUE LES CINQ NOUS DISENT TOUTE LA VERITE ET RIEN QUE LA VERITE CAR LES EXPLICATIONS TROP SIMPLES NE PASSENT PAS! A BON ENTENDEUR SALUT

  2. Les conditions des autorités maliennes ressemblent fort à un odieux chantage…. mais bon !!! digne d’une belle dictature ou d’un gang de quartier …. quelle honte au niveau d’un Etat
    Le Mali s’enfonce tout les jours un peu plus

  3. Ces 3 gonzesses puent le mercenariat.
    elles sont trop nourries pour ressembler à nos soeurs ivoiriennes
    Cellesqui ont des noms de chez nous la justice Malienne devait rester pour voir si leur Dioula, Bambara ou malinké est plus fluent que le français.

  4. MAHAMANE, CE NE SONT PAS DES ERREURS OU DES MANQUEMENTS MAIS DES DEUX CHOSES L’UNE 1) OU CE SONT DES MERCENAIRES IVOIRIENS VENUS POUR FAIRE UN COUP CONTRE LE GOUVERNMENT MALIEN OU 2) C’EST UNE AFFAIRE TRES JUTUESE ENTRE LA COTE D’VIOIRE (OUATTARA), LE SENEGAL (MACKY SALL) ET L’ALLEMAGNE A TRAVERS LA COMPAGNIE AERIENNE SAS ET LA COMPLICITE LOCALE DE LA MINUSMA A TRAVERS OLIVIER SALGADO. QUE LES CINQ NOUS DISENT TOUTE LA VERITE ET RIEN QUE LA VERITE CAR LES EXPLICATIONS TROP SIMPLES NE PASSENT PAS! A BON ENTENDEUR SALIUT

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here