Affaire des bérets rouges : Trois militaires régularisés après leur libération de prison

4

Par décret en date du 23 mars 2021, le président de la Transition a régularisé la situation administrative de trois ex-détenus dans l’affaire des bérets rouges. Les intéressés sont nommés au grade de lieutenant à compter du 1er octobre 2015. Il s’agit de Soïba Diarra, Cheickna Siby et Lassana Singaré. Ces militaires étaient poursuivis dans l’affaire des bérets rouges pour enlèvement et assassinat (Cheickna Siby et Lassana Singaré) et complicité d’enlèvement et d’assassinat (Soïba Diarra).Cette régularisation intervient après leur libération le 15 mars 2021 par la Cour d’assises à la suite d’un procès qui a duré plus de 5 ans. La libération de l’ensemble des détenus dans l’affaire des bérets rouges a été motivée par une loi d’amnistie promulguée en 2019 par l’ancien président déçu Ibrahim Boubacar Kéita.

La libération de ces détenus sans jugement a été dénoncée par plusieurs organisations des défenses des droits de l’homme qui ont qualifié la loi d’amnistie comme une prime à l’impunité.

                                                                                            

Moussa Kobba

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Au Mali, pays de l’impunité, tous le criminels seront régularisés et même récompensés s’ ils patientent et attendent le bon moment (quand leur famille ou amis etc.. arrivent au pouvoir etc..)! C’est le pays le plus violenté (financièrement) au monde…des criminels tuent et pillent les milliards de l’état après on les libèrent tranquillement ! Le cas des des 9 milliards de l’ APECAM partis en fumée en est un exemple clair… d’où l’État a simplement accepté une monnaie de singe contre ses dizaines des milliards volés et le jeu est très: s bien compris: tu voles près de 10 milliards de CFA cash de l’argent public on t’arrêtes et les faits sont établis…mais on te donne le temps de chercher et payer l’état par des terres moins-chères dans des zones reculées ( ex., 500 hectares sur- évalués) …juste dans le but de justifier la libération sous prétexte d’avoir payé ce qui a été volés. En un mot on prends plus de 9 milliards de l’état et on le force a prendre 500 ha de ses propres terres en compensation! Ah Mali kadi sa …ni sera ka chougnè ka ban I tila la… ikèra roi yé!

    AU MALI NUL EST EN DESSOUS DE LA LOI!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here