Forces de défense et de sécurité : Le contingent 2021 prêt à servir

0

Ces nouvelles recrues au nombre de 10.854 sont issues de l’Armée de terre, de la Garde nationale, de la Gendarmerie nationale, de la Police nationale et de la Protection civile. Leur formation a duré près de six mois

Le Centre d’instruction de Sénou à la Base 101 a abrité, hier, la cérémonie de fin de formation commune de base des recrues du contingent 2021 1ère vague. C’était sous la présidence du premier responsable de la direction centrale des services de santé des armées (DCSSA), le général de brigade Mohamed Alpha Diaw.

Étaient présents, le directeur du centre, le commandant Adama Bamba et plusieurs autres invités civils et militaires. Ces recrues sont composées des différents corps des Forces armées et de sécurité, à savoir l’Armée de terre, la Garde nationale, la Gendarmerie nationale, la Police nationale et la Protection civile. Cette formation symbolise la cohésion et l’esprit de fraternité prônés par les plus hautes autorités du pays.

Le contingent a regroupé au total 10.854 éléments dont 6.150 FAMa, 3.250 de la Police nationale et 1.002 éléments de la Protection civile. Sur cet effectif, il y avait 1.250 recrues au centre de Sénou. Un effectif constitué de 779 recrues pour les FAMa, 347 pour la Police nationale et 124 pour la Protection civile.

Pendant près de 6 mois, ces recrues se sont familiarisées aux différents modules enseignés au cours de cette formation qui est l’éducation physique militaire, la formation militaire générale, la formation opérationnelle. Elles ont bénéficié aussi des modules de sensibilisation dans les domaines comme le terrorisme, les dangers de la consommation des stupéfiants, l’usage abusif des réseaux sociaux et des nouvelles technologies de l’information, la prolifération des armes légères et le secourisme au combat.

Dans son discours, le directeur du centre a félicité les nouveaux éléments pour l’effort et la souffrance endurés dans la cohésion au cours de la formation. Le commandant Adama Bamba les a exhortés à rester solidaires et unis pour la réussite de leurs missions. Il a enfin remercié l’ensemble du personnel d’encadrement pour le professionnalisme, l’engagement, la qualité de l’enseignement dispensé et la sérénité dont ils ont fait preuve pendant toute la durée de la formation.

Le général de brigade Mohamed Alpha Diaw a, pour sa part, indiqué qu’au-delà de la formation reçue par les soldats, ce fut une occasion de regrouper des recrues de l’ensemble des Forces de défense et de sécurité dans un même creuset pour en faire des soldats de la même famille au service de la patrie. «En effet, cela a permis un partage d’expériences entre les instructeurs des différentes composantes. Aussi, il s’agit d’en faire un facteur d’intégration des différentes structures de la défense et de la sécurité », a dit le général Diaw.

S’adressant aux recrues, l’officier général a souligné que le choix du métier des armes présente de grands défis dont certains sont dignes du sacrifice ultime. D’après lui, les connaissances qu’elles ont acquises pendant la formation sont utiles. Mieux, selon lui, les recrues en auront rapidement besoin car elles seront bientôt engagées dans des situations complexes requérant des grandes habilités professionnelles humaines.

« Il faudra donc donner le meilleur de vous à toutes les occasions en ayant à l’esprit que vous ne devez jamais décevoir», a insisté le général de brigade Mohamed Alpha Diaw. Le major de la promotion, le soldat de 2è classe Lamissa Diamoutènè, a obtenu une moyenne de 18,90/20. Il s’est dit très heureux et prêt à servir la Nation avec loyauté. Un défilé militaire a mis fin à la cérémonie.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here