Gendarmerie Nationale : La Brigade Fluviale de Bamako doté d’un nouveau Bateau Littoral grâce à EUCAP Sahel Mali

2
La Brigade Fluviale de Bamako
une vue de la passation

La cérémonie de cession de la vedette pour la brigade fluviale de Bamako a eu lieu hier mercredi 27 février 2019 au bord du fleuve Niger au club  nautique de Bamako. Cette cérémonie a marqué la présence du Directeur Nationale de la Gendarmerie M Moro Satigui Sidibé et d’autres officiers supérieurs de la gendarmerie et surtout du Chef de Mission d’EUCAP Sahel Mali M Philipe Rio.

Avant la réception du nouveau bateau de patrouille à la brigade fluviale de Bamako, dix gendarmes des brigades fluviales de Bamako et Mopti ont reçu leurs attestations de formation théorique et pratique en maintenance du nouveau bateau.  Et ensuite place a été faite à la signature de réception du nouveau bateau entre le Directeur National de la Gendarmerie et le chef de mission d’EUCAP Sahel.

Pour M Philippe Rio  d’EUCAP Sahel Mali, il se dit fier de voir ses 10  gendarmes au cours de la formation accelérée et intense se donner à fond pour l’apprentissage et encore d’avoir sauvé une vie humaine dans le fleuve au cours de la formation suite à un accident sur le pont des martyres. Et qu’ils les souhaitent une bonne carrière professionnelle avec le nouveau bateau de patrouille et secouriste sur le fleuve.

Quant au Directeur National de la Gendarmerie M Moro Satigui Sidibé, il a plaidé toujours auprès d’EUCAP Sahel de continuer de former ses éléments car selon lui rien ne vaut une formation à chaque fois que l’occasion s’y présente. Ensuite, il a invité la brigade fluviale d’en faire un bon usage du Bateau et aussi aux gendarmes formés de mettre à profit leurs expériences de la formation au service de la nation.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. On estimerait que comme on a un fleuve de 1000 km qui traverse notre territoire… qu’on aurait au moins y développé certaines expertises locales que les autres pourront venir apprendre chez nous, n’est ce pas? Hélas! C’est le contraire! C’est les autres plutôt qui vont venir nous apprendre a manipuler notre environnement! C’est toujours les mêmes excuses :”on n’a pas les moyens” , “on n’a pas de matériels” …alors qu’en réalité ce qu’on n’a pas c’est le caractère et le cerveau.

    Vive le sans-cœurisme!

  2. Éternels receveurs.. éternels apprentis … toujours c’est les autres qui doivent venir nous donner des matériels ainsi que nous former éternellement. On te forme une fois pour que tu puisse désormais continuer TOI-MÊME a former tes enfants….comme l’a dit SANKARA “on a juste besoin de l’aide pour pouvoir se passer des aides”. Où est notre propre cerveau? Quand est ce que nous allons développer notre propre expertise dans quelque chose et donc un jour aller aider les autres aussi?

    Rendez-vous en 2039 pour la prochaine livraison d’aide des NORVÉGIENS a la brigade fluviale de Bamako.
    Vive le sans- cœurisme!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here