Groupement de maintien d’ordre de la Garde nationale : “Nous devons servir nos citoyens et non les desservir”, dixit le Chef d’Etat-major

1

La mission de la Garde Nationale du Mali, en ce qui concerne le Groupement de Maintien d’Ordre (GMO), a fait l’objet d’une conférence de presse le jeudi 29 septembre.  C’était sous la direction du nouveau Chef d’Etat-major de la Garde Nationale, le Colonel Ouahoun Koné pour qui il est question de renforcer le cadre d’échanges qui réunit la Garde avec la presse.

Créé au sein de la Garde Nationale du Mali suivant l’arrêté interministériel N 08-1854/MDAC-MSIPC-SG du 1er juillet 2008 pour faire face aux besoins de sécurité publiques, en renfort aux autres forces de sécurité, le Groupement de Maintien d’Ordre (GMO) est un maillon essentiel du dispositif de sécurité de la capitale Bamako et ses périphéries.

Selon le commandant du GMO, Mamady N’Fa Diakité, le GMO est composé d’un groupement commandé par un officier supérieur ayant rang de chef de corps, d’un Etat-major du groupement constitué d’un officier d’Etat-major, un officier des détails, un officier des transmissions et d’un escadron constitué de pelletons articulés à tour de rôle en escadron d’instruction, de garde et de piquet.

Selon l’officier Diakité, il a été récemment mis en place une unité d’intervention dénommée SPEAR, grâce à la coopération entre le gouvernement du Mali et celui des USA pour accroitre les capacités de sécurité des institutions  américaines au Mali et renforcer le gouvernement malien dans la lutte contre le terrorisme.

Missions du GMO

Parlant des missions du GMO, le Cdt Mamady N’Fa Diakité dira qu’il participe aux différents services de maintien et de rétablissement d’ordre, de sécurisation des institutions et des autorités administratives et politiques. Il participe également aux interventions spéciales dans le cadre de la lutte anti-terroriste, à l’application des mesures de police administrative, protège et garde les édifices  publics. Enfin, il participe à la défense opérationnelle du territoire.

Activités menées entre 2015-2016

A en croire le Cdt Mamady N’Fa Diakité, le GMO a mené 491 patrouilles qui ont permis l’interpellation de 442 personnes et la saisie de 274 engins à deux roues, 81 engins quatre roues et une arme plus cinq cartouches. Le GMO a participé à 62 services d’ordre (marches, concerts, meeting, match de football, etc.) et appliqué 60 mesures de police administrative et de décisions de justice. Sans oublier son rôle  régalien de sécurisation.

Dans le cadre de sa bonne coopération avec les autres Forces de Sécurité Intérieure, le GMO a contribué à gérer la prise d’otages à l’Hôtel Radisson Blu le 20 novembre 2015, l’attaque terroriste contre l’Hôtel Nord-Sud le 21 mars 2016 et les patrouilles de grandes envergures mixtes.

Difficultés

Le GMO est confronté aux difficultés, notamment l’insuffisance du personnel, la vétusté ou l’inexistence d’infrastructures, les besoins en formations et des problèmes logistiques (équipements, moyens roulants, hydrocarbures,…).

Répondants aux préoccupations des journalistes, le Chef d’Etat-major, le Col Ouahoun Koné, dira que le nombre de forces de l’ordre requis pour le maintien d’ordre est toujours respecté. Il a demandé à la population une franche collaboration, d’autant plus que la sécurité, étant une affaire de tous, n’a pas de prix. « Nous devons servir nos citoyens et non les desservir», a-t-il martelé.

Le nouveau chef d’Etat-major a  promis de créer la cohésion, le respect de l’éthique et la discipline au sein de la Garde Nationale. Mais, « des efforts sont attendus des décideurs politiques pour doter chaque militaire de matériels nécessaires », a souhaité Col Ouahoun Koné.

 

Cyril ADOHOUN

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. il faut vous rendre plu souvent sur le terrain pour mieux controler vos elements

Comments are closed.