Identification du corps du colonel Youssouf Traoré: La preuve par l’ADN

1
Le colonel Youssouf Traoré"
Le colonel Youssouf Traoré” “Fait il partie de ceux dont les corps viennent d’être inhumés ?

La mutinerie de fin septembre 2013 qui a éclaté à Kati contre Amadou Sanogo, chef de l’ex-junte dans son fief, revient au devant de l’actualité.  Parmi les personnes disparues depuis cette époque, un seul officier de l’armée malienne, le colonel Youssouf Traoré, poids lourd de la junte. Des tests ADN effectués sur un des corps retrouvés après cette mutinerie confirment qu’il ‘agit bien de celui du colonel disparu. Les tests ADN ont été réalisés par des experts américains. L’étau judiciaire se resserre donc autour du capitaine général Haya, surtout que c’est dans le domicile de l’un de ses proches que les restes du colonel ont été découverts.

 

……………………………………….

Fonds africain pour les urgences de sante publique

Appel à contribution des Etats africains

Le comité régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a tenu sa 64ème session la semaine dernière à Cotonou au Bénin, a appelé les pays africains à payer leurs contributions au Fonds africain pour les urgences de santé publique (FAUSP).
Selon le rapport sur l’accélération des progrès de la mise en œuvre du FAUSP, présenté par le secrétariat du Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, les contributions des pays restent faibles. Le montant total versé par les pays au cours des trois années d’existence du Fonds se chiffre à 3.611.731 USD.
En valeur relative, cette somme représente 2,4% des 150 millions de dollars que les Etats membres devaient verser au Fonds d’ici la fin de 2014, dans le cadre du paiement de leurs contributions annuelles. Les Africains vont-ils enfin faire quelque chose pour eux-mêmes ou vont-ils continuer à compter sur les autres pour lutter contre leur sida et Ebola ?

…………………………………….

 

Burkina Faso

La Cédéao s’oppose à des sanctions                                                            

Les dirigeants ouest-africains s’opposent à des sanctions contre le Burkina Faso. Réunis jeudi 6 novembre à Accra, au Ghana, les chefs d’Etat de la sous-région ont lancé un appel à la communauté internationale afin d’éviter que des sanctions soient prises contre le pays qui traverse une période délicate et « compte tenu des efforts en cours au niveau de la région », et qu’ils continuent à soutenir ce pays en cette « période délicate ». Si le président Blaise Compaoré a bel et bien été déchu de ses fonctions et si la communauté internationale condamne et sanctionne les coups d’Etat, dans le cas du Burkina Faso il s’agit plutôt d’une insurrection populaire. Cette absence de sanctions contre les auteurs de putsch ne doit-elle pas inciter les chefs d’Etat à vie ?

 

Sortie de crise :

La solution Zahabi

« Unissons-nous autour de ce qui nous est cher, à savoir le Mali », c’est la prescription du prêcheur  Zahabi Ould Mohamed, ministre de la réconciliation nationale, lors de la clôture du séminaire qui s’est tenu du 5 au 7 novembre dernier à l’intention de journalistes maliens. Selon lui, il faut mettre de côté l’orgueil pour laisser vibrer la fibre patriotique pour une sortie de cette crise que traverse le pays.

Cet ancien rebelle qui prétend s’être reconverti pense-t-il vraiment ce qu’il dit ?

 

………………………..

Kidal

Des civils victimes d’attentat terroriste

Un camion transportant environ soixante (60) passagers civils en route vers l’Algérie a sauté sur un engin explosif dans la matinée du samedi 8 novembre. L’explosion a eu lieu à 28 km au nord d’Aguelhok dans la région de Kidal. Bilan : plusieurs morts et deux blessés qui ont été admis à l’hôpital d’Aguelhok. Tout en souhaitant un bon rétablissement aux blessés, la Minusma condamne avec fermeté cet acte ignoble qui a ciblé des civils sans défense. Les condamnations verbales ont-elles déjà servi à quelque chose, servent-elles à quelque chose quand les condamnés travaillent main dans la main avec leurs victimes drapées de l’uniforme onusien et du coiffées du casque bleu ?

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.