Mali : la 43è promotion de l’EMIA immortalise le président Amadou Toumani Touré

2
La place d’Armes du Centre d’instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro a abrité vendredi la cérémonie de sortie de la 43è promotion de l’École militaire interarmes de Koulikoro (Emia). L’événement était présidé par le chef de l’État, chef suprême des Armées, colonel Assimi Goïta. C’était en présence de Mme Touré Lobbo Traoré, veuve de l’ancien président de la République, général d’Armée feu Amadou Toumani Touré qui est le parrain de la 43è promotion de l’Emia. Des autorités militaires, politiques et coutumières étaient également présentes.

 

Cette promotion est constituée de 63 officiers dont 4 femmes et 14 étrangers venant de plusieurs pays africains. Ces officiers nouvellement promus viennent d’effectuer un cycle de deux ans de formation. Le major de la promotion du cycle normal s’appelle sous-lieutenant Véronique Dakouo du Mali. Elle a obtenu une moyenne de 17, 39/20.

Cette cérémonie de sortie de promotion a été couplée à celle du cycle spécial (2020-2021) d’une année qui compte 50 officiers, tous de nationalité malienne dont un personnel féminin. Ceux-ci sont majoritairement des ingénieurs dans plusieurs spécialités. Le major de cette promotion est sous-lieutenant Tiécoura Oumar Tougouté avec une moyenne de 16,62/20.

Après avoir reçu des mains de leurs ainés leurs sabres et épaulettes, les officiers des deux promotions ont prêté serment devant le chef suprême des Armées.

Selon le président de la Transition, l’étape que ces jeunes officiers viennent de franchir marque le début d’une longue et exaltante carrière de meneurs d’hommes. Pour relever les défis auxquels ils seront confrontés quotidiennement, colonel Assimi Goïta a invité les jeunes officiers « à plus de rigueur, de détermination, d’engagement, d’abnégation et surtout de la ténacité ».

Aussi, il leur a demandé d’avoir le souci constant des femmes et des hommes qui seront placés sous leur commandement, sans lesquels aucune victoire ne sera possible. « Je leur demande aussi de rester fidèles surtout à leur serment d’officier qui est un engagement solennel qui les lie à la Nation et aussi aux forces armées et de sécurité », a exhorté le chef de l’Etat.

Parlant du parrain, le chef suprême des Armées rappellera que ce général a incarné, durant toute sa carrière, des valeurs républicaines et humanistes. « J’invite la 43è promotion à suivre les traces de son parrain qui restera toujours gravé dans la mémoire des Maliens », a conclu colonel Assimi Goïta.

O. DIAKITE

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. I hope when next class graduate there is a better plus more secure Mali. We expect this class to make great achievements in near future plus throughout their lifespans. They will if they apply one rule to their actions. It is to use practical common sense in all they do. Those people who manage to do so overwhelming majority of time appear to be geniuses to us. Major problem in applying this method is emotions. Emotions will lead us to knowingly commit wrong actions. Emotions over money, religion, love one etc. are greatest cause for us to do wrong.
    Africans need look around at world plus be honest about whose living conditions are worse plus progress at pace Africa fall even more dangerously behind developed world in way Global Warming will over power Africans first.
    You will find to abide by requirements of Islam have us at top of genocide list. We must not wait until it is too late before we change. Right change will work best if it start with military that have leaders that care enough to do what is right for Africans.
    If former President Obasanjo of Nigeria had cared enough I would have been back in Africa in 2001 to stay. This is another cause much of world consider Negroid African leaders stupid. Please do not be that? Use practical common sense as much possible.
    Be upset with yourself not others when truth make you appear incompetent.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

Répondre à Kinguiranke Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here