Mali : Le  CNSP opte pour  une transition de trois ans dirigée par un militaire et la libération du Président IBK

7

Au Mali, les discussions se sont poursuivies tout le week-end entre les militaires qui ont renversé le pouvoir du président Ibrahim Boubacar Keïta et la délégation de médiation de la CEDEAO  jusqu’à tard hier soir.  Au terme  d’une intense soirée de pourparlers, les militaires auraient proposés une transition de trois ans avec à sa tête un porteur d’uniforme.

 -Maliweb.net- Les émissaires de la CEDEAO à Bamako depuis le samedi dernier ne sont jusqu’à présent pas parvenus à un accord avec les officiers du Comité national pour le salut du peuple au pouvoir depuis, le mardi 18 août dernier. Les deux parties devront reprendre les discussions, ce matin, au ministère de la défense afin de parvenir à un accord sur la forme de la transition et le sort de l’ancien président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, son premier ministre Boubou Cissé,  les autres personnalités politiques et militaires détenus dans la ville-garnison de Kati.

En attendant de trouver un compromis,  une source affirme  au sein de la médiation de la CEDEAO dans d’autre presse  que «  la junte propose une transition de trois ans  avec une direction militaire ».   Les hauts gradés de l’armée qui dirigent  la CNSP auraient émis le souhait de présider  la transition  en vue avec une direction militaire, un gouvernement composé majoritairement de militaire.  Cette volte-face des militaires vient contredire sa première  déclaration  sur la chaîne nationale dans la matinée du mardi 18 août dernier.

 «  Nous voulons une transition civile devant organiser des élections générales », avait annoncé le porte-parole de la junte, Col-major Ismaël Wagué, qui  a changé de version quelques jours après en  déclarant que «  la transition sera dirigée par un militaire ou par un civil».  Le  médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, est apparu optimiste devant la presse quant à  l’issue d’un compromis aux discussions en cours.  Sans donner de  détails,  l’ancien président Nigérian  estime qu’un accord a été trouvé sur plusieurs points. «  Nous espérons qu’on aura une issue heureuse aux discussions », lâche le médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan.

De sources crédibles, la junte aurait  cédée à  la demande de la libération de l’ancien président de la République Ibrahim Boubacar Keïta et son premier ministre.  «  Les militaires sont favorables   à la libération d’IBK et son PM », confie notre source ajoutant qu’ils pourront regagner leurs domiciles dans les heures qui suivent.  Avec ce qui se dessine comme compromis, la  CEDEAO semble se résigner à rétablir le Président déchu au pouvoir et  opte pour un nouveau Mali sans IBK.

 Les discussions devront se poursuivent  entre la junte et la médiation de la CEDEAO jusqu’à l’obtention d’un accord.  Lequel devrait faire l’objet d’une nouvelle vidéo conférence entre les Chefs d’Etats de la  CEDEAO  au cours de laquelle ils décideront s’il faut alléger les sanctions que les dirigeants de l’organisation ouest-africaine ont infligé au Mali suite au renversement de l’ordre  constitutionnel.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net  

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. La transition doit durer autant que nécessaire pour assurer l emergence d acteurs capables d assurer la bonne gouvernance . Pour cela rien ne doit être imposé par l opinion international ou par nos partis politiques : ca fait presque 30 ans que le Mali est entrain de sombrer dans le gouffre et qu aucun acteur international n a denoncé cela !!! Par conséquent personne ne viendra construire le Mali à notre place !!! En effet s il faut construire le Mali je propose cette métaphore ou exemple analogique : les mathematiciens savent que pour résoudre une equation différentielle du second degré à coefficients constants il faut définir des valeurs initiales , et ces valeurs initiales permettent de déterminer les coefficients constants d ou la solution . Ce principe de solution qui dépend des conditions initiales n appartient pas qu aux mathématiques , il appartient à tout esprit sensé bien reflechir . Donc dire qu il faut donner rapidement le pouvoir aux civils sous prétexte de démocratie à l occidentale n est pas la solution pour le Mali : il nous faut des exemples comme le Rwanda . La priorité c est assurer la bonne gouvernance dans la continuité . Dans ce cas ce n’est pas en donnant rapidement le pouvoir a l actuelle classe politique qu on ira vers la bonne gouvernance !!! Il faut du temps pour lancer le Mali sur la voie de la bonne gouvernance : un mal qui s est enraciné il y a plusieurs décennies demande de la durabilité pour son éradication !!! Pour cela encore ce n’est pas cette classe politique pourie qui peut mettre le Mali sur la voie de la bonne gouvernance durable : trente ans c’est largement suffisant pour savoir qui est capable et qui ne le sont pas . Il faut une passation progressive du pouvoir aux civils , le temps de dénicher ceux qui sont capables . Il faut assurer une bonne gouvernance durable . Toutes ces conditions demande de ne pas appliquer bêtement le principe de donner rapidement le pouvoir aux civils , surtout si l on considère le degré de patriotisme , de civisme et d honnetete de la classe politique actuelle . Comment des fonctionaires deviennent des milliardaires pour créer des partis dans pays pauvre comme le Mali ? Et l opinion internationale veut qu’on donne le pouvoir a ces gens là ? De grace que l opinion international sache que les maliens ont mûri ce degout de la classe politique et que le Mali n a pas droit à l erreur . Les véritables enemies du mali sont ces politiciens véreux ( qui n ont d autres ambitions que le pouvoir dans l opulence ) et le manque de solidarité . Que l on soit militaire ou non on est toujours citoyen comme Paul Kagame , comme Sankara , comme Kadhafi !!!

  2. Le mot de la fin c’est DUBITATIF /DUBITATIVE

    Prenez là posture de la sculpture de Rodin( le penseur)

    Ça fait pitié seulement

  3. Non… nous ne seront pas d’accord! La seule logique derrière ce souhait serait d’être pions de l’extérieur qui cherche a saboter le combat du M5-rfp pour diluer la révolution afin de maintenir le status quo de la mainmise impérialiste que IBK garantissait sur le Mali! Le M5-rfp est parfaitement conscient du complot contre la révolution! Une transition civilo-militaire de 18 mois pour préparer les élections, point! Il ne s’agit pas d’un coup d’état mais une révolution du peuple par le peuple et pour le peuple! Je pense que rien n’est encore décidé mais il faudra qu’on fasse très attention …le CNSP doit absolument éviter toute idée qui ira dans le sens de s’approprier du pouvoir… ce n’est simplement pas possible dans le Mali actuel la donne a changé…. ce sera plutôt une aventure désastreuse!

  4. Ce qui est au centre des preoccupations d’un chacun ,c’est le regime de transition qui permettra au pays de renforcer son processus democratique et d’enchainer une strategie de croissasnce et de developpement acceleres des l’etablissement de l’Ordre Constitutionnel.Il est urgent que des discussions s’engagent entre la junte militaire et les forces vives du pays,comprenant d’une part les politiques et d’autre part les experts et conseillers pour identifier les domaines de reflection et de reforme ,elaborer une feuille de route permettant de determiner la periode de transition.L’agenda de discussion avec les Chefs d’Etat de la CEDEAO semble interferer avec la contribution des responables politiques,sociaux et economiques du Mali.La junte militaire doit expliquer a la CEDEAO les raisons profondes du Coup d”Etat,la procedure qu’elle s’impose en vue de retablir l’Ordre Constitutionnel,le role qu’elle compte jouer,le role des forces vives du pays.Pour en venir au travail de la transition ,il s’agit d’un travail politique.economique,social(education.science. sante.emploi),
    securite ,Assurement un Civil ,grand organisateur et manager, doit conduire la transition.Le Chef d’Etat pourrait etre un militaire de haut rang mais seconde par un Civil responsable de la refondation de l’Etat Malien.Il jouera le role d’un Premier Mionmiostre.

  5. BRAVO A IBK ET A LA JUNTE MILITAIRE! BIEN ORCHESTRE, LE M5 XXX A ETE APAUVRI ET DILUE ET DEVRONT VENIR AUX ELECTIONS DANS 3 ANNEES ! DANS 3 ANS AUCUN DES M5 XXX NE SERA PRESIDENT PUISQU ILS SONT COLLECTEURS D ETERNELS 1% , LEUR TENTATIVE DE TRANSITIONER ET BOUFFER ECHOUEE!

    😂VOLEURS DE TOUT LE MALI DEBOUT! LE VOL CONTINUE! 😂

    • Tu es très intelligent de jouer le scenario. Mais je te jure de Dieu cette révolution ne sera pas diluée comme tu le souhaite par ta haine… tu comprends mal la détermination de la jeunesse malienne ..nous ne sommes plus ce peuple soumis et stoïque! Nous ne sommes pas loin de la Place d’ Idependance /Place Kurukanfuga! Nous allons désormais modifier le statut de la place de l’ indépendance en le reconstruisant en montagne sur laquelle tous les discours de la lutte seront tenus!

  6. Will this get us passed transition from currency of cfa franc that france use to rob West Africa with assistance from its leaders to African currency that have due value? If yes Malian military should be transparent on issue plus make their position more favorable to citizens.
    No time for mistakes or deception on issues of vital importance to Mali.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here