Presse/Défense : Les médias nationaux formés sur les enjeux de la Communication de Défense

0

Notre pays, le Mali, fait face à une grave crise sécuritaire où l’ennemi a aujourd’hui pour noms : groupes terroristes et du narco trafic. Des groupes terroristes dont la présence est devenus aujourd’hui le principal obstacle à la paix, l’unité et surtout la réconciliation dans notre pays. Engagées au front pour assurer la protection des personnes et de leurs biens, et pour défendre la souveraineté territoriale du Mali, les forces armées maliennes, aujourd’hui, dans une posture de montée en puissance, ont besoin du soutien et de l’accompagnement de tous les segments de notre nation, en particulier des médias nationaux. Pour les aider à affiner leurs connaissances sur la situation de notre armée nationale, notre outil de défense, le ministère de la Défense et des Anciens Combattants, vient de boucler au centre Gabriel Cissé de Gégou, un atelier d’information et de sensibilisation des médias sur «Les enjeux de la communication de défense au Mali».

Maliweb.netPrésidée par Tiéna Coulibaly, ministre de la Défense et des Anciens Combattants, la cérémonie d’ouverture de l’atelier, a enregistré la présence du Ministre de l’économie numérique, de l’information et de la communication, Arouna Modibo Touré.  Les autorités politiques et administratives de Ségou étaient également présentes, à travers le Gouverneur de région et le Maire de la commune urbaine de la localité. Dans son discours d’ouverture des travaux, le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, a d’entrée, précisé l’objectif d’une rencontre qui, dira-t-il, vise à éviter (désormais) que des informations pouvant contrarier le bon fonctionnement d’un segment quelconque du dispositif militaire, destiné à préserver le territoire national, ne soit livrer.   «Face aux menaces adverses et dans l’urgence, le rôle primordial pour les journalistes doit être prioritairement et essentiellement de rassurer les populations et de contribuer au réarmement moral des troupes, à la promotion de la paix et de la sécurité», a tenu à préciser le MDAC. Le ministre Tiéna d’insister  ensuite sur le fait que toute politique de développement suppose respect et adhésion à des valeurs qui contribuent à établir la cohésion de la nation. «Les liens indissolubles qui unissent notre armée au peuple, depuis toujours, nous commandent aujourd’hui de nous rassembler, dans un même élan autours des valeurs républicaines et dans un esprit de cohésion nationale», a affirmé le ministre Coulibaly.

Trois jours durant, les participants, venus de Bamako et de certaines régions, ont beaucoup appris sur différentes thématiques, dont la LOPM sur laquelle a porté la communication du colonel Abdoulaye Sidibé. L’officier a partagé avec les participants le contenu d’une loi qui a prévu tout ce dont notre outil de défense opérationnelle a aujourd’hui besoin pour devenir une armée républicaine et véritablement opérationnelle. Le colonel Diarran Koné, Directeur de l’Information et des Relations Publiques de l’Armée (DIRPA) a fait une communication sur la Gestion de l’information militaire en temps de crise, mettant particulièrement l’accent sur les «éléments de langage».  C’est sur le thème intitulé «Crise malienne : les médias, acteurs de paix ou d’insécurité », qu’a porté la communication de Diomansy Bomboté, Conseil spécial du Premier ministre. La présentation faite par  Manga Dembélé sur «Rôle et responsabilité sociale du journaliste» et la communication très fouillée du Général Gabriel Poudiougou sur «la problématique de l’intégration», ont été d’autres temps forts de l’atelier qui a permis à la trentaine de journalistes d’apprendre suffisamment sur la Communication de Défense ; Une forme de communication qui tire sa beauté de sa spécificité et de ses exigences que nos hommes de médias , en soldats mobilisés derrière leur armée, se doivent d’intégrer désormais dans leur manière de travailler, pour maintenir au top le moral de la troupe, engagée sur les théâtres des opérations.

Papa Sow/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER