Sommet de Nouakchott : Suivi des engagements de Pau

0

Les chefs d’Etat du G5 Sahel ont tenu une réunion en Mauritanie avec d’autres personnalités. Cette rencontre s’inscrit dans un contexte international marqué par des développements majeurs, notamment la persistance des attaques terroristes au Sahel et la détérioration de la situation sécuritaire en Libye, avec des risques réels sur la stabilité au Sahel et dans la sous-région. Cette stabilité est aussi mise à rude épreuve par la pandémie de la Covid-19 dont l’impact économique et social se fait déjà cruellement sentir.

Les Chefs d’Etat du G5 Sahel ont rappelé que les allégations d’exactions par des éléments des forces de défense et de sécurité feront l’objet d’enquêtes et, si les faits sont avérés, de sanctions exemplaires. Les Chefs d’Etat se sont félicités du lancement officiel de la “Coalition pour le Sahel” le 28 avril dernier dans le cadre d’une visioconférence entre l’Union européenne et le G5 Sahel et de la tenue de la première réunion ministérielle de cette coalition le 12 juin 2020. Ils ont salué la forte participation de l’ensemble des partenaires du G5 Sahel à cette réunion, et ont appelé à la consolidation de ladite Coalition, ainsi qu’à la détermination de son architecture et des outils de sa gouvernance, en étroite collaboration avec le Secrétariat exécutif du G5 Sahel.

La lutte contre le terrorisme se poursuit avec détermination et une meilleure cohérence d’ensemble. Les Chefs d’Etat du G5 Sahel ont salué l’engagement des effectifs supplémentaires de la Force Barkhane au cours du dernier semestre et l’opérationnalisation du Mécanisme de Commandement conjoint facilitant la coordination entre la Force conjointe du G5 Sahel et la Force Barkhane. Ils se sont félicités de la reprise d’opérations soutenues dans la zone des Trois frontières, des succès enregistrés par les forces nationales, la Force conjointe et les forces internationales. En outre, ils ont salué la neutralisation du chef d’Aqmi le 3 juin 2020 dans la région de Tessalit par la Force Barkhane et ses alliés.

Les Chefs d’Etat ont salué, une fois encore, le succès de l’opération éclair “Colère de Boma” dans la région du Lac Tchad au mois d’avril 2020 contre les factions de Boko Haram qui imposent un autre front au Tchad et au Niger, méritant également l’attention de la communauté internationale. Les Chefs d’Etat saluent également l’adoption par la Cédéao d’un plan d’actions prioritaires 2020-2024 pour éradiquer le terrorisme dans l’espace Cédéao, encouragent sa mise en œuvre effective et saluent les concertations avec les parties prenantes. Par la même occasion les Chefs d’Etat apprécient grandement, dans le cadre de ce plan d’actions, la mise à disposition du Mali, du Burkina Faso et du Niger, d’un soutien en vue de participer à la sécurisation des trois frontières de la Zone Liptako.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here