Festival de brassage culturel et artistique de Koutiala : La première édition prévue du 15 au 21 avril

0

Pour la première, Koutiala vibrera du 15 au 21 avril au rythme du festival de brassage culturel et artistique. Pendant une semaine, la capitale de l’or blanc sera le point focal de la culture et de l’art au Mali. Ateliers d’information et de formation, concerts, comédies musicales, dîners et autres activités aussi fédératrices les unes que les autres vont attirer du monde à cet endroit durant toute une semaine.

Pour annoncer les couleurs de l’événement, les organisateurs étaient face à la presse, le samedi 12 janvier, à l’hôtel Radisson Blu. La conférence était animée par le promoteur du festival de brassage culturel et artistique de Koutiala, non moins directeur général de Bouctou Communication, Adama Konaté, accompagné de l’ambassadeur du festival, l’artiste Abdoulaye Diabaté ; le coordinateur général du festival, Mohamed Lamine Kanté ; le représentant du conseil de cercle de Koutiala, Ladji Dembélé ; le représentant de la marie de Koutiala, Salif Coulibaly.

C’est dans le souci d’offrir à Koutiala un événement à dimension internationale, proportionnel à sa valeur et qui puisse rendre la région plus visible sur le plan national et international, que cette première édition du festival de brassage culturel et artistique de Koutiala a été initiée par Bouctou Communication. Cet événement unique en son genre se révèle comme un brassage de culture et d’art contemporain.

Se hissant dans la lignée des événements d’envergure internationale, ce festival a pour objectif de mettre au devant de la scène nationale et internationale les potentialités socio-économiques et culturelles du cercle de Koutiala. Le festival de brassage culturel et artistique de Koutiala est un projet destiné à tout le public sans aucune distinction d’âge.

Il se veut être le promoteur du prestige d’antan de la région de Koutiala et l’un des acteurs de consolidation des liens de fraternité et d’union qui existent déjà entre les fils du Mali. En plus de son caractère instructif, le festival se déroulera dans une ambiance festive avec la participation de plusieurs artistes nationaux et internationaux.

Pendant une semaine, plusieurs activités se dérouleront tout au long de ce festival. Il s’agit de la compétition entre les établissements secondaires de la région sous forme de questions pour un champion ; la compétition de danse sur les musiques entre les établissements secondaires de Koutiala ; la compétition en athlétisme entre les élèves des seconds cycles de Koutiala et ceux des premiers cycles aussi entre eux ; la compétition de football entre les quartiers de Koutiala ; une journée salubrité.

À cela s’ajoutent également les prestations de plus de 15 artistes musiciens nationaux et internationaux, l’exposition-vente d’articles et produits avec plus de 100 stands disponibles ; la visite des différents sites touristiques de la région de Koutiala et des conférences-débats sur plusieurs thématiques.

Selon son promoteur, Adama Konaté, le festival de brassage culturel et artistique de Koutiala est un projet de Bouctou Communication, mais qui doit être porté par tout Koutiala. Il sollicite le soutien des autorités de Koutiala tout au long du festival.

Les représentants du conseil de cercle et du maire du Koutiala, Ladji Dembélé et Salif Coulibaly, ont tous rassuré de leur accompagnement tout au long du festival. «Le conseil de cercle ne ménagera aucun effort pour la réussite de ce festival. Koutiala est prêt à accueillir le festival de brassage culturel et artistique. Nous allons accompagner les organisateurs», a déclaré le représentant du conseil de cercle de Koutiala, Ladji Dembélé.

Diango COULIBALY

Spot On Mali Music : l’expression culturelle au service de la paix au centre

Placée sous le thème du «chemin de la paix commence dans le cœur», la 7ème édition du festival de musique «Spot on Mali Music» aura lieu les 25 et 26 janvier à la Maison des jeunes de Bamako. L’information a été donnée, le mercredi 9 janvier, au cours d’un point de presse animé par les membres de la commission nationale d’organisation à la Maison des jeunes de Bamako.

Cette conférence de presse était animée par le coordinateur général du festival, Moussa Diallo, qui avait à ses côtés le président du comité scientifique de sélection des artistes, Barou Diallo. Selon ses organisateurs, Spot On Mali Music se veut un espace de promotion des jeunes talents de la musique malienne. À l’affiche de cette 7ème édition, Awa Poulo, petit Goro et beaucoup d’autres artistes maliens participeront à cet événement culturel majeur.

Pour le coordinateur général du festival, Moussa Diallo, c’est un honneur et un grand plaisir pour lui de pouvoir assister des artistes maliens qui ont beaucoup de difficultés à vivre de leur métier. Il a indiqué que Spot On Mali Music est un tremplin pour les artistes maliens qui ont déjà une expérience musicale de présenter leur musique devant des invités venant de l’extérieur.

À en croire Moussa Diallo, il y aura des promoteurs de spectacles en provenance de la Finlande, de l’Irlande, de la Suède, du Danemark et un Chinois qui s’intéresse à la musique malienne. Il a expliqué que la thématique de cette année porte sur le problème ethnique dans le centre du Mali.

«Nous sommes tous très touchés par ce conflit intercommunautaire dans le centre du pays. Voir des ethnies qui s’entretuent aujourd’hui au Mali, c’est quelque chose qu’on a du mal à comprendre. Nous avons voulu montrer un Dogon et une Peuhle, ‘bras dessus, bras dessous’, parce qu’ils sont du même père et de la même mère, et de mettre un accent sur le cœur, parce que le chemin de la paix commence dans le cœur», a déclaré le coordinateur général du festival.

Selon le président du comité scientifique de sélection des artistes, Barou Diallo, Spot On Mali Music permet aux artistes maliens d’être vus dans le monde entier. «Nous prenons des artistes confirmés, que nous en avons tellement au Mali, qu’il faut montrer au public. Spot On Mali Music ouvre cette porte. Ça permet aux opérateurs culturels du monde entier de voir les musiciens du Mali et de pouvoir aider la musique du pays», a-t-il conclu.

Diango COULIBALY

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here