Rentrée littéraire 2019 : les Ecrivains se mobilisent au Mali pour «Un monde de la rencontre»

0

Pour ses 11 ans, la Rentrée littéraire du Mali s’est déroulée du 19 au 23 février 2019 simultanément à Bamako, Sikasso, Djenné et Tombouctou. Pour cette 11ème année, le thème retenu par les organisateurs est «Un monde de la rencontre». L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse organisée en prélude à cet événement culturel à la Maison de la presse. C’était le vendredi 8 février 2019 sous la présidence d’Ibrahim Aya, directeur de la Rentrée littéraire du Mali. On notait la présence des partenaires comme le ministère de la Culture, l’Union européenne, l’Institut français et la Sotelma Malitel, etc.

À l’entame, Ibrahim Aya a remercié d’abord les partenaires qui étaient présents dans la salle. «Depuis fort longtemps nous sommes accompagnés de façon régulière ce qui est extrêmement important», a-t-il reconnu. Selon Ibrahim Aya, l’année dernière, la Rentrée avait entamé son extension à l’intérieur du Mali. Et Tombouctou et Djenné ont reçu des évènements cette année-là. Il conclura que chaque année, ils reçoivent des écrivains des cinq continents.

Hamidou Konaté, président de l’organisation malienne des éditeurs de livres dira que «la Rentée est un peu la vitrine de tout ce que nous faisons». Parce que les auteurs et leurs œuvres sont les propriétés des éditeurs. Avant d’ajouter que : «Nous avons commandité une étude sur le secteur du livre au Mali qui a été financée par nos amis du Canada. De cette étude est sortie un certain nombre de constats : les défis et difficultés».

De son côté, Ousmane Konaté, président de l’Union des éditeurs malien, a estimé que la Rentrée littéraire est la Rentrée des écrivains même si l’essentiel est orienté vers les jeunes. La Rentrée littéraire est un événement culturel annuel qui progresse au fil des ans.

Pour rappel, créée en 2010, elle a célébré ses 10 ans lors de son édition de 2018, qui s’est déroulée du 17 au 24 février sur le thème : L’humanité est un lien. Ce jubilé a été commémoré à la fois comme un moment de rétrospective, de prospective et de fête. Cet anniversaire a été l’occasion d’étendre l’évènement aux emblématiques cités des manuscrits de Tombouctou et de Djenné. La Rentrée littéraire du Mali a pour objet le livre, défini comme : «expression de la pensée et témoignage de l’être, support essentiel d’accès au savoir, aux compétences, à la diversité culturelle et linguistique, à la liberté et à la paix». Le livre est ainsi vu comme «un outil de progrès et de développement».

La Rentrée littéraire se fixe comme objectif de «faire du Mali un des grands rendez-vous de la célébration et de la diffusion de la création littéraire et intellectuelle en Afrique». Elle entend «contribuer à l’amélioration de la structuration et de l’intégration de la filière du livre en Afrique en général et au Mali, en particulier, en promouvant les auteurs et la diffusion de leurs œuvres».

À cet effet, elle met en lumière, les métiers, les productions, les activités et les besoins et projets des différents acteurs de la filière du livre : auteurs, éditeurs, diffuseurs, critiques, bibliothécaires, documentalistes, animateurs, médias, lecteurs. Cette promotion se fait dans un échange d’expériences et un partage de savoirs avec des acteurs du livre et de la lecture d’autres continents.

Cette édition a été marquée par des cafés littéraires, lectures, dédicaces, tables rondes, débats, ateliers, hommages, spectacles, prix littéraires 2019.

Source: notrenation.com

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here