Restauration et conservation des œuvres cinématographiques du Mali : Le CNCM fait appel au spécialiste Eclair

0

Le Cncm ne disposant pas d’équipements adéquats pour la restauration de ses films sur plus de 2 444 bobines dont certaines datent des années 50, a fait appel à Eclair, une maison française spécialisée dans le domaine. C’est dans ce cadre que Christophe Lacroix, le vice-président d’Eclair, a tenu à visiter le Cncm le lundi 26 juin 2017 pour voir lesdites bobines.

Cette visite du Cncm a permis à Christophe Lacroix de se faire une idée des travaux de restauration des films du Mali. Les deux salles des bobines contiennent plus de 2 444 films dont la plupart doit être restaurée pour être exploitable et mieux conservée. Aux dires de Moussa Diabaté (directeur général du Cncm) qui a visité la maison Eclair en France, la visite de Christophe Lacroix est une suite de l’instruction de Mme le ministre de la Culture, N’Diaye Ramatoulaye Diallo qui a instruit de pouvoir réagir sur les archives cinématographiques pour pouvoir les exploiter suffisamment. “Donc, à la faveur de notre présence à Cannes, nous avons découvert le groupe Eclair qui se trouve être un grand leader dans la restauration et la conservation des films. Après beaucoup d’échanges, nous sommes parvenus au résultat qui est de pouvoir inventorier tous les archives cinématographiques dont nous disposons en République du Mali car ces archives cinématographiques ont besoin d’être restaurées, pour la plupart d’être numérisées, dupliquées sur des supports pour faire revivre notre mémoire en images et en sons”, a-t-il expliqué, avant d’ajouter que la mise en œuvre de l’accord va prendre un peu de temps.

Revenant sur la genèse de leur partenariat avec Eclair, Moussa Diabaté dira que Christophe Lacroix est venu constater de visu ce que le Cncm possède comme archives. “Il est satisfait de ce qu’il a vu. Ce qui va nous amener à inventorier les films pour voir combien de films nous possédons en 16 mm et 35 mm. Leur restauration va nous permettre de faire revivre l’image du Mali depuis 1950. Nous sommes en contact avec Eclair, nous sommes en pourparlers avec eux pour restaurer ce que le Mali a comme archives cinématographiques. Les restaurations seront faites dans les laboratoires d’Eclair à Paris”, a-t-il précisé.

Siaka Doumbia

Commentaires via Facebook :

PARTAGER