MISS ORTM cuvée 2015

0

ReportĂ©e Ă  plusieurs reprises suite Ă  l’Ă©tat d’urgence dĂ©crĂ©tĂ© par le Gouvernement, la finale de l’Ă©lection Miss Ortm cuvĂ©e 2015 s’est finalement dĂ©roulĂ©e le 1er janvier dernier, dans la salle de 1000 places du Cicb. L’Ă©vĂ©nement Ă©tait placĂ© sous la prĂ©sidence du ministre de l’Economie numĂ©rique et de la Communication, reprĂ©sentĂ© pour la circonstance par le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral dudit DĂ©partement, Cheick Oumar MaĂŻga dit Gilbert, en prĂ©sence du reprĂ©sentant du Gouverneur du district de Bamako et du directeur gĂ©nĂ©ral de l’Ortm, Bally Idrissa Sissoko.

OrganisĂ© par le ComitĂ© Syndical de l’Ortm, ce concours de beautĂ© Ă©tait placĂ© sous le thème de la paix et de la rĂ©conciliation nationale. Raison pour laquelle, les douze postulantes ont saisi cette soirĂ©e pour passer des messages de paix.

Après trois passages devant le jury et le public venu en nombre, la 1ère dauphine de Miss Bamako, Hawa Diawara, a Ă©tĂ© dĂ©signĂ©e Miss ORTM 2015. A la surprise gĂ©nĂ©rale ! Tandis que Miss Bamako, Oumou DiakitĂ©, se classait première dauphine Ă  la proclamation des rĂ©sultats, devant Miss Kidal, Anassrat Walet Mohamed, qui s’est contentĂ©e du prix de la 2ème dauphine.

S’agissant des prix spĂ©ciaux, la Miss Toubouctou, Fadimata Agali CissĂ©, a remportĂ© le prix du meilleur message de paix d’une valeur de 250 000 FCFA. Le prix de la meilleure tenue traditionnelle, de 250 000 FCFA, est revenu Ă  la reprĂ©sentante de Sikasso, Fatoumata Danioko. Le Prix de l’Ă©loquence, offert par le directeur gĂ©nĂ©ral de l’Ortm, Bally Idrissa Sissoko, a Ă©tĂ© dĂ©cernĂ© Ă  la Miss Kayes, Bolel Dioum.

Le hic est que, cette annĂ©e, les rĂ©sultats de ce concours ont suscitĂ© beaucoup de dĂ©bats et de critiques de la part des nombreux tĂ©lĂ©spectateurs. Ils ont dĂ©noncĂ© le choix du jury. Selon eux, Hawa Diawara ne mĂ©ritait pas d’ĂŞtre Miss Ortm et les dauphines n’ont pas Ă©tĂ© bien choisies. “Je pense que le jury s’est totalement trompĂ© de ses choix. Il y avait des candidates plus belles et plus charmantes que la Miss et ses dauphines. Il est important qu’on dĂ©signe des professionnels qui connaissent parfaitement la beautĂ© comme membres du jury. Malheureusement, on dĂ©signe des gens n’importe comment. Je pense que cette Ă©lection Miss Ortm est en train de rĂ©gresser et de perdre son sens. Il faut que le ComitĂ© syndical revoie sa copie dans les annĂ©es Ă  venir” nous a confiĂ© une ancienne Miss.

PARTAGER