CMA: les masques tombent

2

Suite à l’attaque d’Aguelhok les soupçons de collaboration étroite entre certains groupes signataires et les terroristes s’accumulent. Depuis quelques jours le groupe armé signataire tente lamentablement de noyer le poisson. 

En effet, après l’intervention douteuse de Bilal Ag Cherif, chef du MNLA, qualifiant de « fortuite » la présence de membres de son groupe au sein des combats, c’est au tour de la CMA de publier un communiqué tout aussi aberrant.

Dans un texte, publié le 9 avril, la CMA accuse ouvertement le détachement tchadien qui protégeait le camp d’Aguelhok, d’actes de « barbarie envers la population ». Selon la CMA, les soldats tchadiens auraient mené de violentes représailles suite à l’attaque terroriste qu’ils venaient de subir. Les casques bleus auraient tué « des civils autochtones de la bourgade d’Aguelhok (…) au centre de santé ».

Le communiqué précise que les militaires de la MINUSMA « ont investi, sans discernement, les habitations, puis s’en est suivi arrestations arbitraires et tueries sauvages de plusieurs innocents » sans toutefois préciser le nombre de victimes.

Les allégations contre les soldats de la paix sont gravissimes.La CMA doit apporter des preuves de telles accusations. Pourtant cela ne fait que peu de doute que l’organisation tente uniquement de détourner l’attention de son implication aux côtés du JNIM.

La CMA juge la population assez crédule, mais personne n’est dupe quant à ses collusions avec les terroristes.  L’ONU a demandé à ce qu’une enquête soit menée pour identifier les responsables de cette attaque et il est certain que la CMA craint de se voir mêler à ce qui pourrait être qualifié de crime de guerre.

Il est temps pour la coordination de cesser son double jeu et de couper tout lien avec les terroristes si elle veut rester un acteur crédible du processus de paix.

Car « On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils remontent toujours à la surface ». C’est précisément ce qui risque très vite d’arriver à la CMA.

Idrissa Khalou

@IKhalou

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. CMA cet un groupe de terroriste, l’ONU le sait depuis longtemps il est complice avec la France, DIEU ne dort pas, les élection aura lieu au Mali, nous voterons un patriote compétent et il est capable d’assainir de notre pays .

  2. La CMA a toujours été mêlée au JNIM pour massacrer les soldats maliens, depuis Aguel hoc jusqu’à nos jours, notamment la branche MNLA de Bilal Ag Cherif. Rappelons que CMA = MNLA + HCUA + MAA. Ces trois branches sont tous des terroristes et ils s’associent au gré de leurs intérêts. Le gouvernement malien est trop naïf pour vouer une confiance aveugle à cette CMA. Une seule question reste toujours sur les lèvres des maliens. Pourquoi l’enquête sur les tueries de nos soldats à Aguelhok n’a pas été publiée jusqu’à ce jours, si enquête il y a eu. Tous les chefs de la CMA seront assassinés un à un. Il reste maintenant Bilal Ag Cherif chef du MNLA et Alghabas Ag Intalla chef du HCUA. A bon entendeur, salut ! Ce qui est sûr, le massacre des soldats maliens à Aguelhok ne restera pas impuni.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here