Communiqué des faîtières de la presse: Intimidation sur la presse malienne

1

Dans un communiqué en date du 31 décembre, signé par le Procureur de la République, Mamoudou Kassogué, relatif à l’inculpation de certains cadres du pays et du chroniqueur, Ras Bath, il est mentionné : ” la possibilité de liens entre les suspects et…de personnalités influentes du monde médiatique dans le cadre d’actions coordonnées pour les besoins de l’entreprise criminelle projetée “.

Le Procureur de la République laisse ainsi entendre que des confrères sont recherchés pour être également inculpés.
Nous, faîtières de la presse, estimons que cette sortie du magistrat n’est ni plus ni moins qu’une intimidation de la presse.
Par ce procédé, les pouvoirs publics veulent museler la presse nationale et mettre l’épée de Damoclès sur la tête de nos confrères.

Nous rappelons aux pouvoirs publics que la liberté de presse est consacrée par notre Constitution et que nul ne doit être inquiété pour ses idées, ses critiques.

Convions les pouvoirs publics à plus de discernement, de responsabilité pour préserver les acquis démocratiques.
Invitons les journalistes à plus de responsabilité et de confiance en nous-mêmes, sans peur ni crainte.

Fait à Bamako le 31/12/ 2020

Les faîtières de la presse

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Les pouvoirs publics sont soumis a’ un groupe de MOBSTERS!!! Il n’ y a aucune difference entre le CNSP and a MOB FAMILY! Les pouvoirs publics BE’ OUYERE’ DE’ GNINI! Ils savent qu’ils ont affaire a’ des criminels drogue’s et arme’s!
    PENSEZ-VOUS VRAIMENT QUE KASSOUGUE NE SAIT PAS QUE LE COUP D’ETAT DU 18 AOUT EST UN CRIME? JE NE SERAIS PAS SURPRIS SI CES GENS ASSASSINENT RASBATH!
    NOUS CONNAISSONS TOUS LES PRINCIPAUX ACTEURS ET NOUS VOUS REGARDONS DE PRES! VOUS SEREZ PERSONNELLEMENT RESPONSABLES DE TOUT CE QUI ARRIVERA A’ RASBATH!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here