CRI-2002 : 20 ans de présence pour distinguer le Bon, la Brute et le Truand au sein de l’association

1

Ce septième (7ème) article Cri-2002de l’an 2020 est consacré au parcours de Cri-2002 ainsi qu’à la nature des personnalités qui ont l’animé de sa création à travers le Manifeste lancé le 24 avril 2000 sous l’éclairage de notre DEVOUE et DEMOCRATE 1er Président feu Maître Abdoulaye Sékou SOW  aux  jours sombres sous la manipulation de Sallet ses trois zélés, laudateurs, suivistes aveugles accrochés aux avantages financiers et foulant aux pieds les règles de conviction.

Comme décrit dans les deux (2) précédents articles des 13 juillet et 10 août 2020, ni Abdoulaye  Sékou-SOW, Président fondateurni le trio initiateur auquel Sall est étranger encore moins les jeunes engagés  autour du visionnaire Maître SOW n’ont fait de l’appât du gain la raison de leur engagement à Cri-2002, loin s’en faut.

A contrario, depuis l’effectivité de la passation entre Maître SOW et Sall en janvier 2004, les principes fondateurs de Cri-2002 ont été progressivement et allégrement foulés au pied par Sall et acolytes, nouveaux adhérents sous sa botte à tel point que le PRESIDENT FONDATEUR Maître SOW  en était dégoûté et, conséquemment,  a rompu toute collaboration avec Sall qui, à son tour n’a pas daigné présenter ses condoléances à la famille SOW au décès de Maître en mai 2013(veuve SOW et enfants) jusqu’à ce jour.  Voilà le comportement de quelqu’un qui a beaucoup de penchant pour les postes publics au sommet de l’Etat, d’où mon qualificatif de simple prétentieux à son égard.

  1. Le dévouement et la culture générale de feu Maître Abdoulaye Sékou SOW le BONont crédibilisé Cri-2002

Sans l’ombre de doute, Maître SOW occupant le rang numéro 1 du TOP 10 de Cri-2002 peut aisément être qualifié de BON en référence au film western culte des années soixante.

En effet, ce film germano-hispano-italien sous la férule du réalisateur Sergio Léone avec le grand Clint Eastwood et d’autres, a mis en scène le trio célèbre possédant chacun des traits de caractères différents sous les qualificatifs de BON, BRUTE et TRUAND ; ce qui convient réellement à trois acteurs de l’Association Cri-2002 de la part du très présent, observateur et analyste perspicaceSecrétaire Permanent/Secrétaire à l’Organisation.

Feu Maître SOW  s’est évertué, avec l’appui des jeunes qu’il estimait tant, à asseoir la crédibilité de l’association Cri-2002 dans la panoplie d’organisations de la société Civile. A ce titre, il a servi Cri-2002 et par-delà, sa patrie afin que notre démocratie se consolide !

  1. L’appât du gain facile couplé au suivisme aveugle ont fait la sinistre réputation de Modibo koly kéïta la BRUTE

Modibo est indubitablement la Brute au sein de Cri-2002 alors qu’il est venu cinq (5) bonnes années après la création. Il acquit au fil des ans cette triste réputation à cause de son amitié bidon (à sens unique) avec Sall le RETORS qui le manipule à souhait pour réaliser ses coups foireux contre les autres sociétaires de Cri-2002. A titre illustratif, l’agression du clerc huissier dans la salle de réunion de Cri-2002 est l’œuvre de Modibo koly de l’ANPE, pitoyable secrétaire Général (PV d’huissier en atteste).Modibo est tout sauf raffiné autant dans ses verbes que dans ses actes. Son mentor Sall le considère d’ailleurs comme le gros malinké qui a le verbe difficile mais a la facilité d’exécution des directivesquel qu’elles soient.

En effet, sur instigation de Abdoulaye Sall, Modibo Koly s’est jeté sur mon huissier comme un chien dressé par son maître pour attaquer une cible.C’est la énième fois que ce gros malinké (pas seulement en esprit, physiquement aussi) se fait duper par le soi-disant « malin peulh ». Le terme n’est pas inventé, Sall se définit comme tel alors qu’en réalité, il est tout le contraire avec ses méthodes brusques, choquantes et expéditives. Irréfléchi !

  1. La critique est un plat indigeste pour Salle TRUAND alors que lui-même ne s’en prive guère en ciblant tout et n’importe qui

Sall est allergique à toute critique sur ses faits et gestes. Pur produit de l’ère du parti unique, il est foncièrement hostile aux principes et valeurs démocratiques issues du multipartisme. L’homme pense et agit en porte à faux avec les règles démocratiques propagées par Cri-2002. Ces règles sont destinées aux autres, lui Sall a le droit de s’y soustraire allègrement.

Pour son seul bénéfice, Sall a vraiment du répondant à travailler. A titre illustratif, Sall seul court passer les contrats avec les imprimeurs pour la production des répertoires des chefs de villages, fractions et quartiers sur fonds tant de la coopération suisse que de celle luxembourgeoise.Par contre pour l’intérêt  de Cri-2002, il manipule, s’esquive et disparait.C’est un secret de polichinelle que l’homme a un agenda politique personnel au sein de Cri-2002 qui lui sert de tremplin.Selon le baromètre Top 10 Cri-2002, Sall est juste 10ème sur 10en termes de mérite alors qu’il tire plus de bénéfices avec amis et proches que quiconque.

Sall est le seul responsable de la déliquescence de Cri-2002 alors que sans l’association, il mendierait ; sa pension ne suffisant pas à couvrir son train de vie. Pire, il tombera dans l’oubli  car ses proches et laudateurs suivistes qui gravitent autour sont uniquement attirés par l’argent acquis suite à l’effort collectif des sociétaires de Cri-2002 mais dépensé comme un patrimoine personnel par Sall.

Sall a de la chance qu’il a en face des gens indulgents. Mais lui croit que c’est la peur de ses méthodes expéditives et choquantes qui le sert. Il n’a rien compris et ne comprendra jamais, car les collaborateurs lui appliquent cette maxime de Napoléon 1er « N’interrompez jamais un adversaire qui fait une erreur »et qui, comble du ridicule, aime nager à contrecourant.

A titre illustratif, sur instigation de Abdoulaye Sall, le clerc huissier fut agressé par Modibo koly,  Hamidou Ly comptable et le fils benjamin de Sall Mamadou Sall en stage bien rémunéré à Cri-2002 à l’époque des gros financements car actuellement Cri-2002 se meurt.

Après ce forfait, Sall s’excuse pitoyablement à mon autre huissier venu lui servir lacitation à comparaitre en bégayant qu’il n’avait pas été averti de la venue d’huissier ; ce qui sauva la rédaction du soi-transmis au procureur préparé par le Commissaire huissier (le principal) pour se concentrer sur la procédure judiciaire à l’encontre de la frauduleuse Assemblée Générale et les sales décisions de Sall.  Et Dieu merci, Sall fut désavoué par la Cour d’Appel. Véritablement Sall me fait pitié. L’homme n’est pas intérieurement solide parce que simplement il se reproche mille choses en âme et en conscience. Il est artificiel, superficiel et calculateur de la tête aux pieds.

Autre exemple : le bureau frauduleux mis en place par Sall relève de la pure arnaque. Aperçu rapide sur les membres du bureau fantoche ne respectant aucune règle de Cri-2002.

  1. Abdoulaye Sall, l’éternel combinard qui se prend pour le Président fondateur de Cri-2002 n’est plus à présenter
  2. Modibo Koly Kéïta : agent ANPE ami de Sall avant de nous rejoindre à Cri-2002 5 ans après la création et qui, au nom de cette amitié, se prend pour le propriétaire de Cri-2002 avec la bénédiction de Sall. Le gros malinké est visiblement dupé par le peulh à l’esprit retors.
  3. Mahamadou Maguiraga: ex employé à l’OPAM au temps du PDG Sall, il doit sa venue à Cri-2002 grâce à Sall 5 ans après la création de Cri-2002 avec le départ de notre cher 1er Président feu Maître SOW.
  4. Issa Dembélé : venu en décembre 2012 soit 12 ans après la création de Cri-2002 est en réalité l’officier de liaison entre Cri-2002 et l’ORTM pour faire passer aisément nos éléments à la Télé avec le concours de son frère ainé Sidiki Dembélé ;Sall étant un accro aux médias à la recherche effrénée de poste public de responsabilité, un agenda qui, bien que personnel,  passe par Cri-2002.
  5. Bassala K. Touré : autre agent ANPE et ami du zélé Modibo Koly, bras droit de Sall est un cas typique de violation de nos statuts.
  6. Adama Diarra : méconnu des annales Cri-2002. Et connu du seul Sall. Un énième cas d’infraction en termes de parrainage.Inimaginable dans une organisation sérieuse !
  7. Moussa Traoré : le retraité qui rêve de préparer sa retraite à Cri-2002. Pour lui, la fin justifie les moyens quels qu’ils soient. Mais, comme le disent les chrétiens, les voies du Seigneur sont impénétrables. Il semble se buter à la volonté divine qui résiste à sa voracité anéantissant le schéma lugubre de son mentor Sall.
  8. KadidiaDjitteye : méconnue des annales Cri-2002. Et connue du seul Sall. Un autre cas d’infraction en termes de parrainage.
  9. BouaréAssétou Coulibaly : AgentOPAM depuis le temps du PDG Sall, notre lugubre trésorière, cosignataire des chèques avec Sallne peut avoir la conscience tranquille si conscience elle a dans la gestion Cri-2002. Un dossier spécial de la gestion avec un Permanent que l’on court-circuite pour plaire à son ex patron  à l’OPAM !
  10. Hamidou Ly : ce n’est pas pour rien que le nom de ce comptable s’est retrouvé dans le PV d’agression d’huissier. Allez-y savoir. Les finances Cri-2002 sont en jeu avec les critiques acerbes du Permanent.
  11. Mamadou Sacko : le contrôleur de gestion que Sall ne voulait point voir et qu’il a transformé en médiateur entre nous. Je l’ai éconduit. Et il s’est fâché. Le seul ancien dans le frauduleux bureau,Maître SOW serait très déçu de lui s’il vivait.
  12. NohanSow : un autre zélé dans la salle d’AG, illustre inconnu des annales Cri-2002, cas d’entorse à nos textes
  13. Nana k. Sidibé : illustre inconnu des annales Cri-2002, cas d’entorse à nos textes
  14. Oumar Sanogo : illustre inconnu des annales Cri-2002, cas d’entorse à nos textes.

Conclusion :

Cri-2002 n’a pas été créé pour assouvir les ambitions de Sall qui n’a ni passion de servir  ni vision futuriste mais qui se sert à volonté et se contente du présent qu’il manipule à souhait.

En résumé, Sall n’a que faire du bon sens car cela l’empêcheraid’agir comme bon lui semble, Ainsi, il mépriseles textes fondateurs de Cri-2002 pour sauvegarder ses intérêts personnels au détriment de ceux associatifs.Son désaveu judiciaire de mai 2020 en dit long.

Pour preuve, les anciens membres fondateurs sont d’abord exclusde fait (pas invités aux réunions, ignorés aux activités et dénigrés verbalement  sans aucune raison valable si ce n’est le désir de mettre sa petite personne en vedette),puis de droit (noms enlevés du bureau en catimini). Chers lecteurs, jugez-en vous-mêmes de quelle moralité et de quelle éthique un tel personnage peut-il se prévaloir pour s’exhiber devant les médias dont il raffole avec des ambitions démesurées ?Encore une fois, Sall est son propre bourreau de par son comportement  singulièrement néfaste.

Depuis le début de sa présidence en janvier 2004, il n’agit que pour le succès de ses visées personnelles et la sauvegarde des intérêts des siens en lieu et place de l’association Cri-2002 ; ce qui a d’ailleurs inspiré le titre du 12èmearticle de presse en2019  comme suit« Cri2002 : 19 ans d’existence avec 2 Présidents aux styles diamétralement opposés »en référence à notre DEVOUE et DEMOCRATE 1er Président Maître Abdoulaye Sékou SOW  leBON et le 2ème Président Sall le retorsau comportement de TRUAND qui se fait aidé dans ses sinistres initiatives par son bras droit et  Secrétaire Général Modibo kolykéïta la BRUTE.

Ainsi sont identifiés à Cri-2002 le Bon, la Brute et le Truand par celui qui a donné vingt (20) ans de sa présence et de son abnégation à l’association et qui n’entend point se faire voler par des opportunistes et TAGNININAW à cols blancs.

Bamako,  le04 septembre 2020

Mamadou  F. KEITA, Secrétaire à l’organisation depuis août 2000

Secrétaire Permanent  depuis février 2010

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. mon dieu, quel article écrit de main de maître! il est malien celui-là? j’ai pensé que Cri-2002 a été créé par abdoulaye sall. mais là, cai du fo. la foto même parle avec l’ancien PM qui est une haute personnalité de ce pays.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here