Crise sécuritaire et sociopolitique : L’Imam Mahmoud Dicko propose la construction d’un nouveau pacte républicain

21

Un document nous est parvenu hier, intitulé « Manifeste pour la refondation du Mali » et portant le nom de l’Imam Mahmoud Dicko. Nous avons pris soin d’en vérifier l’authenticité, l’Imam Dicko confirme la paternité du Manifeste qui propose la refondation du Mali à travers la synergie de tous les acteurs, la construction d’un pacte républicain pour sauver le pays, en restaurant l’autorité de l’Etat autour de l’intérêt général.

Le Mali héritier des grands empires du Soudan Occidental se trouve aujourd’hui dans l’impasse, conséquence d’une immense injustice. L’Imam Mahmoud Dicko se dévoile comme l’apôtre portant la croix du « plaidoyer pour un Mali renaissant » en « fédérant toutes les énergies confessionnelles ». Il tire leçon des différentes manifestations populaires passées au cours de l’année 2020. « Depuis le 18 Août 2020, j’ai laissé ma porte grand ouverte. J’ai inlassablement écouté et observé, mais la situation me paraît trop grave pour que je garde silence. Si nous ne réagissons pas maintenant, activement et collectivement, l’État qui nous gouverne n’a plus de sens. Il faut sauver le pays ». C’est le temps d’indexer toutes divergences qui ne se préoccupent pas de la défense de l’intérêt général, qui reposent sur des considérations partisanes et égocentriques, et qui alimentent la déchirure des forces vives et l’échec collectif. « C’est aussi avec gravité que j’observe les risques d’échec du combat de ce noble peuple épris de paix et de justice pour une gouvernance vertueuse.

Les gouvernants doivent vivre avec l’obsession de l’intérêt général de la lutte contre l’impunité et l’intolérance, en faveur de l’égalité face à la loi et dans l’accès des services publics », selon le manifeste. L’Imam Dicko y professe son mea culpa : « Je me suis souvent trompé en soutenant des hommes qui, guidés par des intérêts égoïstes et matérialistes, n’ont pas su incarner le redressement du Mali tant souhaité. J’ai cru, comme en 2013, qu’une participation forte à un projet électoral pourrait, à elle seule, porter l’espoir de résolution de nos problèmes de gouvernance politique et sociale. Je me suis trompé. Je le regrette sincèrement ». La balle semble être dans le camp d’autres acteurs dans le jeu politique, notamment ceux incontournables dans le marigot politique et le jeu démocratique. Il ne serait pas mauvais que d’autres fassent leur mea culpa et s’engagent à se reformer, une condition (mais non suffisante) pour un Mali nouveau. Ce manifeste cache-t-il une ambition pour la présidentielle à venir ? « Je suis sans agenda caché, ni ambition personnelle ou intérêt partisan, mais je suis inquiet de ce feu qui embrase nos villes et nos campagnes, et qui pourrait, à terme, détruire « le Vivre ensemble » dans cette maison commune qu’est le Mali. », répond l’Imam par anticipation. Au centre des préoccupations : la paix, la sécurité, la faiblesse de l’éducation, l’absence de perspective pour notre jeunesse, l’incivisme, la corruption endémique, les actes obscurantistes et la mal gouvernance. Nous devons agir sans relâche avec les forces vives de la Nation pour la restauration de l’autorité de l’Etat.

L’Imam prend des engagements à « se rendre partout où je peux être utile, là où nos citoyens se sentent abandonnés » ; « favoriser le dialogue entre tous pour nous réconcilier » ; « bâtir des passerelles d’échange entre les acteurs civils et armés, pour remettre au cœur des préoccupations, le vivre ensemble et la confiance entre les communautés » ; « aller à la rencontre de nos frères et sœurs pour porter la paix dans toutes les régions en fédérant toutes les énergies confessionnelles » ; « soutenir toute initiative en faveur du développement en faveur de notre jeunesse » ; « contribuer à la construction d’un nouveau pacte républicain entre tous les acteurs maliens ». Nous publions ci-dessous l’intégralité du manifeste de l’Imam Dicko.

Manifeste pour la refondation du Mali

Mon esprit est tourmenté par le sort du Mali et de mes concitoyens. Les sources d’inquiétude s’amoncellent, mon âme affectée finit par déchirer mon cœur. Je ressens une tristesse infinie à la lumière de l’Islam, religion de paix, de tolérance et expression d’une existence hors de modèles imposés par autrui. C’est, baigné dans le riche héritage des traditions savamment préservées au cours des siècles, que j’ai pu grandir et m’élever face à ce que je considère depuis trop longtemps comme une immense injustice, qui a fini par laisser notre pays dans l’impasse. Le Mali est héritier des grands empires du Soudan Occidental.

Nul n’est prophète en son pays. Ma foi profonde en les valeurs d’un islam de tolérance et d’amour patriotique continue de nourrir ma raison de vivre et mon discours public. Cette foi m’oblige à tenir le discours de la vérité. Je suis resté émerveillé par l’acte de dévotion vers l’autre et le courage du plaidoyer pour un Mali renaissant. Aussi, est-ce avec esprit de responsabilité que je considère la légitimité de la dynamique de réveil du Peuple malien à travers les différentes manifestations populaires passées au cours de l’année 2020.  C’est aussi avec gravité que j’observe les risques d’échec du combat de ce noble peuple épris de paix et de justice pour une gouvernance vertueuse. Les gouvernants doivent vivre avec l’obsession de l’intérêt général de la lutte contre l’impunité et l’intolérance, en faveur de l’égalité face à la loi et dans l’accès des services publics.

Nul être non plus n’est parfait. Je me suis souvent trompé en soutenant des hommes qui, guidés par des intérêts égoïstes et matérialistes, n’ont pas su incarner le redressement du Mali tant souhaité. J’ai cru, comme en 2013, qu’une participation forte à un projet électoral pourrait, à elle seule, porter l’espoir de résolution de nos problèmes de gouvernance politique et sociale. Je me suis trompé. Je le regrette sincèrement.

Je veux porter ici la voix d’un nouvel élan d’émancipation, d’une urgence à agir, à penser haut et vrai, devant l’histoire pour de nouveaux horizons, avec l’espoir que le génie malien entendra l’écho de cette voix et élèvera à mes côtés, en pèlerin, notre destinée. C’est un acte d’espoir et de paix. Je suis sans agenda caché, ni ambition personnelle ou intérêt partisan, mais je suis inquiet de ce feu qui embrase nos villes et nos campagnes, et qui pourrait, à terme, détruire  « le Vivre ensemble » dans cette maison commune qu’est le Mali.

La situation est périlleuse et j’ai conscience que convaincre nos concitoyens demeure aujourd’hui une exigence forte dans un Mali gangrené par la faiblesse de l’éducation, l’absence de perspective pour notre jeunesse, l’incivisme, la corruption endémique, les actes obscurantistes et les vendeurs d’illusions. Le tout sur fond de mal gouvernance.

Depuis le 18 Août 2020, j’ai laissé ma porte grand ouverte. J’ai inlassablement écouté et observé, mais la situation me paraît trop grave pour que je garde silence. Si nous ne réagissons pas maintenant, activement et collectivement, l’État qui nous gouverne n’a plus de sens. Il faut sauver le pays.

Nous devons agir sans relâche avec les forces vives de la Nation pour la restauration de l’autorité de l’Etat.

Pour ce faire, je m’engage, librement, à me rendre partout où je peux être utile, là où nos citoyens se sentent abandonnés.

Je m’engage à favoriser le dialogue entre tous pour nous réconcilier.

Je m’engage à bâtir des passerelles d’échange entre les acteurs civils et armés, pour remettre au cœur des préoccupations, le vivre ensemble et la confiance entre les communautés.

Je m’engage à aller à la rencontre de nos frères et sœurs pour porter la paix dans toutes les régions en fédérant toutes les énergies confessionnelles.

Je m’engage à soutenir toute initiative en faveur du développement en faveur de notre jeunesse.

Je m’engage à contribuer à la construction d’un nouveau pacte républicain entre tous les acteurs maliens.

Il s’agit là d’un appel à un élan de croyance en l’avenir. C’est le chemin que je veux emprunter dorénavant. Je ne souhaite aucun projet de société autre que celui que les maliens veulent pour eux-mêmes. Je suis à vos côtés. « Il ne s’agit pas seulement de parler de paix, il faut y croire. Il ne s’agit pas simplement d’y croire, il faut la construire » (Anna Eleanor Roosevelt).

Imam Mahmoud Dicko 

Février 2021

Commentaires via Facebook :

21 COMMENTAIRES

  1. 🗿LES IMPITOYABLES ENVERS LEURS PEUPLES! NOTRE CLASSE INTELLO C EST COMME UNE CASTE 😊D “ENFANTS SOLDATS LES MICROBES”😊🗿 5 Fév 2021 at 22:28
    LA PREMIERE CASTE EST EN REALITEE LA DERNIERE CASTE! LES LARBINS , VOILA CETTE CLASSE OU CETTE CASTE! BIEN MOULEE PAR LES OCCUPANTS EN S EN ALLANT! ILS ONT FAIT PIRE QU EUX ET AINSI, ILS NE SONT JAMAIS PARTIS! ILS NOUS ONT LAISSE DANS L ENFER DE NOS FRERES LARBINS, IMPITOYABLES!

  2. Quand les hommes politiques se montrent incapables de mobiliser des foules pour ne compter que sur un simple imam qui ne sait même pas faire son ablution, allez savoir ce que ces hommes politiques valent.
    DICKO a quel pouvoir ? Que sait-il faire si ce n’est que drainer les hypocrites, les badauds et les aigris en leur miroitant des intérêts chimériques ? Maintenant que tous savent que lui DICKO n’a point que deux testicules, il ne peut plus allécher et mobiliser un seul chien galeux dans la rue. Ce qui lui reste, ce n’est que raconter des sottises dans ce qu’il appelle improprement, mais surtout grossièrement ‘manifeste’. Que DICKO aille faire ses toiles avec un gros torchon, beaucoup d’eau et des détergents : nous, nous avons marre de lui et de ses puanteurs.

    • Les politiciens ont lamentablement echoue au Mali et c’est la verite car ils n’ont aucune credibilite, tous ont vole et tous ont menti, tous sont sans vertu et sans dignite!

  3. Mahmoud DICKO est pire qu’un ennemi du Mali : il est le Satan que Dieu a maudit.
    Mahmoud DICKO est un athée, un mécréant démoniaque qui n’a plus rien à nous dire.
    Mahmoud DICKO n’étant pas un Malien, qu’il aille se faire foutre en enfer pour y demeurer éternellement.
    Mahmoud DICKO, informe tous les autres imbéciles anti-Maliens que le Mali éternel ne chavirera jamais …

  4. Mahmoud DICKO est pire qu’un ennemi du Mali : il le Satan que Dieu a maudit.
    Mahmoud DICKO est un athée, un mécréant démoniaque qui plus rien à nous dire.
    Mahmoud DICKO n’étant pas un Malien, qu’il aille se faire foutre en enfer pour y demeurer éternellement.
    Mahmoud DICKO, informe tous imbéciles anti-Maliens que le Mali éternel ne chavirera jamais …

  5. “Il faut sauver le pays” dixit Mahmoud Dicko.
    Voila la formule-choc de ce discours maraboutique. Tout le reste procède de la phraséologie inutile Soyons pragmatique et visons l’essentiel. Rappelons que l’imam a été très critique vis-à-vis du système et des institutions qui l’incarnent. Je me souviens qu’il avait tancer le régime Ibk à propos des fonds de souveraineté et des institutions qui seraient budgétivores et inutiles. Que propose-t-il aujourd’hui pour que tout cela soit reformé? Seule la refondation pourra nous y conduire.
    A mon avis, Dicko n’aurait pas du retourner à sa mosquée de si tôt s’il voulait un tant soi de peu de cohérence dans ses agissements politiques. La mosquée est bien située à Badalabougou (donc au Mali) mais il faut qu’il en sorte pour être entendu. En restant aux côtés des militants progressistes, la présence de l’imam aurait eu un effet catalyseur pour une vraie refondation. A contrario son retrait a semer le doute et la suspicion. Mais il n’est jamais tard pour bien ou mieux faire.

  6. MAHMOUD DICKO fait le même constat d’erreur qu’il a faite après avoir soutenu IBK en 2013.
    L’erreur d’abandonner le M5-RFP croyant que la DÉMISSION D’IBK était l’objectif des manifestatants.
    Il fait le mea culpa par “j’observe les risques d’echec du combat de ce peuple épris de paix et de justice pour une gouvernance vertueuse”
    MAHMOUD DICKO EST RESTÉ MUET MALGRÉ QU’ON AIT CHASSÉ LE M5-RFP DE SON SIÉGE HABITUEL.
    Le M5-RFP, ce n’est pas ces HOMMES POLITIQUES qui l’animent,mais ces milliers de manifestatants qui sont sortis régulièrement pour dénoncer la mauvaise gestion de l’Etat malien.
    Le 5 du M5-RFP incarne les manifestatants car c’est leur mobilisation du 5 juin qui a inspiré le NOM du mouvement.
    C’EST EUX QU’ON A CHASSÉS SANS QUE L’AUTORITÉ MORALE PIPE UN MOT.
    Pourquoi???
    Partageait il le même objectif que ces manifestants?
    N’agissait il pas pour regler ses comptes avec IBK?
    La nouvelle situation de ce dernier explique t’elle son retour imminent?
    MAHMOUD DICKO a INTERÊT á rester dans son coin.
    IL N’EST PLUS CREDIBLE.
    Il a perdu son AUTORITÉ MORALE.
    Il n’aura plus la même consideration qu’avant.
    Son opposition aux puschistes sera un plus, mais pas decisif.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  7. 🗿L ECOLE EST UNE ARME SOUS LE CONTROLE DE LA RELIGION QUI ELLE SERT L ECONOMIE SOUS UN RACISME ABRAHAMIQUE🗿

    LES ECOLES, OCCIDENTALES ET CORANIQUES EN AFRIQUE, FORMENT A 95% DES GENS RETOURNES CONTRE LEURS COMMUNAUTEES ET LEURS PEUPLES!

  8. NOS POLITICIENS ET CERTAINS RELIGIEUX, DES GENS APPELLES INTELLECTUELS, SONT SIMPLEMENT DES ” ENFANTS SOLDATS” KIDNAPES A LEURS COMMUNAUTEES, ET A LEURS SOCIETES ET NATIONS, POUR LES TOURNER CONTRE LES SIENS, CA MARCHE BIEN! LES LARBINS TOURNES ENEMIS DE LEURS NATIONS! L ISLAM ET L ECOLE (QUELLE QU ELLE SOIT FRANCAISE OU CORANIQUE) FAIT DES MIRACLES EN CREANTS DES 😊LEADERS -ENFANTS-SOLDATS-MICROBES, MEME DES- ENFANTS -SOLDATS- VIRUS😊

  9. DICKO LE BERGER ENCHANTEUR! LE BERGER DES ANES! MERLIN L ENCHENTEUR! MAITRE CHANTEUR! EL HADJ ETRANGER CHEZ SOI! DEBILISATEUR AFFINE DES SIENS! AGENT DES SAOUDIENS!

    TOUT CE QUE L IMAM DICKO PEUT REELLEMENT FAIRE C EST CONDAMNER L ISLAM ESCLAVAGISTE, EGOISTE, EHONTE DOT LUI MEME EST L APOTRE (PUISQU IL A PASSE SON ENFANCE ET JEUNESSE A ETRE INITIER A CE KOMO DES ARABES) ET QUI SE MANIFESTE EN AFRIQUE PAR LE GENOCIDE ET L OCCUPATION DJIHADISTE DEPUIS DEJA 1000 ANS ! LES TERRES AFRICAINES OCCUPEE DE LA MEDITERRANEE AU GOLF DE GUINEE DEJA,!

    SI CET HYPOCRITE A UN PEU HONTE IL DENONCERAIT L ISLAM GENOCIDAIRE QUI DETRUIT L AFRIQUE!

    SI CET HYPOCRITE A UN PEU DE COURAGE IL SE DECLAREAIT CONTRE LE CFA DE MALHEUR POUR SA NATION!

    QUI ECOUTE DICKO! IL A FAIT SORTIR LES POLITICIENS EGOISTES COMME LUI, POUR FAIRE TOMBER IBK QU IL AVAIT FAIT MONTER AU POUVOIR PAR LES MEMES CALCULS EGOITES!

    IL VIENT PAR CE MANIFESTE DE LANCER EN BON PEULH, UNE ANNONCE, POUR SE VENDRE, PUIS QU IL SE PROSTITUE ISLAMIQUEMENT, OUI, IL YA AUSSI UNE MANIERE DE SE PROSTITUER ISLAMIQUEMENT (PAR EXAMPLE MARRIER UN HOMME QUI EST DEJA MARRIE’) AUX AUTORITÉE EXISTANTE ET CELLES POTENTIELLEMENT EN COURSE POUR KOULOUBA!…BUSINESS ET PROSTITUTION DU BERGER DICKO DEVENU IMAM A BADALABOUGOU, AU LIEU DEMENER DES ANES, IL MENE DES HOMMÂNES QUI MANGENT DANS SA MAIN ET BOIVENT SA SALIVE! LA IL A COMMENCÉ A LEUR ECRIRE DE NOUVELLES RECITATIONS, DES CORANS(CORAN VEUT DIRE RECITATION)….

  10. Les religieux maliens qui veulent faire la politique sont vivement conseille’s de lire la vie et l’ideologie de Moustapha Kemal dit Ataturk.

    • BONJOUR COUSIN BITON ROI DE NIORO!

      😊MBOUYE FAIT LA POLITIQUE! 😊

      🗿TOUS LES CHEFS RELIGIEUX DES RELIGIONS ABRAHAMIQUES ET DITES MONTHEISTES, SONT REPRESENTANTS POLITIQUES DE L INVASION ARABO MUSUOMANE! L ISLAM C EST L INVASION ET L OCCUPATION, C EST LA RAISON POUR LAQUELLE UN CHEF RELIGIEUX EST AUTOMATIQUEMENT UN POLITICIEN! NE PAS CONSIDERER UN CHEF RELIGIEUX MUSULMAN COMME UN POLITICIEN ALORS QU IL L EST PAR SON ESSENCE MEME, C EST COMMETTRE UN CRIME CONTRE SON PEUPLE! L IMAM EST UN POLITICIEN! LE CHERIF C EST UN POLITICIEN! MEME LE MUEZZIN EST UN POLITICIEN! MEME LE GNEMBEREH DE LA MOSQUEE FAIT DE LA POLITIQUE! 🗿

      • Je n’ai nullement l’intention de dire que les religieux ne doivent pas faire de la politique. Je leur deconseille le terrain politique pour des raisons evidentes! S’ils tiennent a’ investir le terrain politique, ils doivent respecter la laicite’ du Mali!!!

  11. L’Imam Dicko doit se souvenir que tous nos grands empires depuis le Ghana ont ete conquis et detruits et c’est ca le future de la Republique du Mali aussi car nous ne parvenons pas a nous comprendre, a nous entre aimes, et nous sommes une societe Castee, Segregationniste, Discriminatoire et dans une societe de ce genre nous ne parviendrons jamais a faire de notre devise une realite: UN PEUPLE-UN BUT-UNE FOI.

    • Nous parlons du MALI D’AUJOURD’HUI!!!!! QUE FAUT-IL FAIT POUR SORTIR DE L’IMPASSE? QUE FAUT – IL FAIRE POUR SAUBER LE VAILLANT PEUPLE MALIEN! CES EMPIRES COUVRAIENT PLUSIEURS PAYS DONT L’ACTUEL MALI ET PLUSIEURS DESDITS PAYS SE PORTENT RELATIVEMENT BIEN PAR RAPPORT AU MALI.
      kinguiranke’, en ce moment, il n’ y a que les deux castes suivantes dans notre notre:
      1- LA CASTE POLITICO-INTELLECTUELLE (L’ELITE INTELLECTUELLE, RELIGIEUSE ET POLITIQUE QUI CONTROLE TOUS LES ASPECTS DE LA VIE AU MALI)
      2- LE RESTRE DE LA POPULATION MALIENNE
      TOUS LES PROBLEMES DU MALI VIENNENT DE LA PREMIERE CASTE.

      • 🗿LES IMPITOYABLES ENVERS LEURS PEUPLES! NOTRE CLASSE INTELLO C EST COMME UNE CASTE 😊D "ENFANTS SOLDATS LES MICROBES"😊🗿

        LA PREMIERE CASTE EST EN REALITEE LA DERNIERE CASTE! LES LARBINS , VOILA CETTE CLASSE OU CETTE CASTE! BIEN MOULEE PAR LES OCCUPANTS EN S EN ALLANT! ILS ONT FAIT PIRE QU EUX ET AINSI, ILS NE SONT JAMAIS PARTIS! ILS NOUS ONT LAISSE DANS L ENFER DE NOS FRERES LARBINS, IMPITOYABLES!

  12. Je pense que tous ceux qui veulent sauver le Mali doivent aller dans ce sens que l’ on soit animiste , athée , croyant ! Moi je suis musulman mais je sais qu’ il faut accepter et respecter les autres !
    Le Mali a besoin de tous ses fils !
    Vive le Mali pour tous sans exception !
    Que DIEU sauve le Mali !

    • Sangre, tu sais que depuis le 19 novembre 1968 nous avons oublie notre devise: UN PEUPLE-UN BUT-UNE FOI et nous sommes perdus. La citoyennete est morte, le respect pour la chose public est mort ainsi que l’amour pour la patrie!

      • Kinguiranke si ce que vous dites est vrai alors battons nous pour sauver le Mali ! Faisons ce que nous devons et pouvons faire pour le Mali , advienne que pourra ! Nul n’est tenu à l’ impossible mais on a le devoir et l’ obligation d’ agir ! L’ équation du Mali a une ou des solutions ! Le pire c’est de ne pas agir Kinguiranke !

        • Sangre, je suis d’accord avec toi et c’est ce que j’ai toujours dit a mes compatriotes mais les interets egoistes et personneles sont les freins pour ce combat citoyen, un jour de 2017 j’etais en visite au Mali et j’aivisite un de mes beaux-freres qui logait dans une villa somptueuse derriere une route impraticable et je lui ai pose la question de savoir est-ce que sa villa ne s’oppose pas a cette route et il m’a dit clairement la villa c’est pour moi et la route ce n’est pour tout le monde donc pour personne! C’est pour te dire combien uncitoyens, individualistes et egoistes nous sommes devenus car c’est la meme chose qu’il va dire de l’hopital, du dispensaire, de la maternite, etc. Je suis d’accord qu’il faut agir mais j’ai peur qu’il ne soit trop tard, le medecin apres la mort!.

          • Il n’a pas voulu dire que l’argent qui devait construire la route, a ete’ detourne’ pour rendre sa villa somptueuse!!! UNE PETITE INVESTIGATION PEUT FACILEMENT DEMONTRER QUE LA MAJORITE’ DES VILLAS A’ BAMAKO EST LE RESULTAT DES MILLIARDS VOLE’S DES CAISSES DE L’ETAT MALIEN!!!
            RIEN QUE DES VAGABONDS QUI ONT DETRUIT NOTRE FASO!
            BANDE DE COCHONS!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here