Encore la CEDEAO

28

La Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est de retour au Mali pour agir comme médiateur entre un autre régime et son peuple. La dernière intervention non attentionnée de la CEDEAO au Mali a constitué une ligne de fracture dans la société malienne. L’organisation sous régionale a en effet pris des décisions non seulement contraires aux prescriptions de la constitution malienne ; mais aussi, elle n’a jamais réellement consulté les représentants de la population malienne avant la prise de ces mêmes décisions. La CEDEAO doit reconnaitre sa maladresse d’avoir imposé au peuple malien des règles et conditions sans son aval ou même une concertation au préalable. Il serait souhaitable que la CEDEAO commence à consulter les maliens avant de prendre des décisions qui affectent leur vie quotidienne et leur sécurité, et pouvant avoir des répercussions négatives.

L’organisation doit comprendre que le Mali a besoin d’un gouvernement qui a la confiance du peuple. Un gouvernement qui est le seul maître d’œuvre, guidé par les seuls intérêts du Mali, et assurant la cohérence des politiques. Aussi, souverain, le Mali doit faire ses propres choix et devenir le gestionnaire unique de son destin. Comme nous l’avons toujours souligné, l’avenir du Mali ne passera certainement pas par les remèdes des institutions internationales. Il ne passera sans doute non plus par la copie de modèles de politiques de gouvernance non adaptées. L’avenir du Mali ne passera surement que par les braves et honnêtes Maliennes et Maliens.

Nous sommes convaincus que les citoyens des pays membres de la CEDEAO veulent une organisation qui permet l’émergence d’un système économique et social au service des peuples de la communauté. Le destin du Mali se jouera dans une CEDEAO plus rassemblée. Les maliens veulent une CEDEAO qui change, dans un monde nouveau, une CEDEAO qui œuvre pour des changements politiques et sécuritaires, économiques et sociaux qui répondent aux attentes des peuples de la Communauté. Une CEDEAO qui gagne en efficacité. Enfin, une CEDEAO qui défende de bonnes politiques de gouvernance et non une démocratie de façade.

Loin de permettre une sortie de crise en 2012, les actions de la CEDEAO ont permis une soumission aggravée et forcée du Mali aux logiques des dirigeants de l’organisation qui ont nui au bien-être de la société malienne. A cet effet, il est important de rappeler que c’est aux Maliens de travailler avec les officiels de la CEDEAO pour redéfinir le cadre de l’intervention de l’organisation sous régionale et éviter les erreurs du passé.

Cheick Boucadry Traoré

Commentaires via Facebook :

28 COMMENTAIRES

  1. Malike
    On est sur maliweb pour argumenter, pas pour dénigrer.
    Traiter quelqu’un que tu ne connais pas d’enfant de rue prouve que tu es incapable d’opposer des IDÉES à ses arguments.
    Ce qui signifie que ce qui est dit est exact.
    S’il ne l’est pas avance des arguments contraires.
    Le peuple de maliweb est pressé de les connaître.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Sangare, toi et ce lâche ignoble de “KAAFAROHW KO! DJON YE BOUGADERY BOUGHO? ” pensent perturber un homme qui ignore votre existence ou même vos interventions sur cette plateforme pour vous faire valoir. Bon, continuer ainsi si cela sert de libido pour vous. Mais sachez que vos conneries s’arrêtent ici. Aucun impact, aucune importance. Le chien aboie et la caravane passe.

      • TAPER SUR BOUGAH TETE DE MARGOUILLAT HABILLE EN TREILLIS PAR COMPLEX DU FILS DE NOTRE PERE COMMUN! DE LA GUEULE'LE NON-SENS'..

        QUI A FRAPPE LE GRIOT DE BOUGAH?..JE SUIS CONTRE QU ON FRAPPE CE GRIOT DE BOUGAH, …LA QUESTION RESTE LA MEME A SAVOIR ” QUI A FRAPPE BOUGAHDEREH? QUI L A FRAPPE? ”

        DJELIW BE ANW TRAORE LA KAW BOLO , FO LAWALEH, LAADA KOW DO!

    • SANGARE, EVITE JUSTE D UTILISER L ARME QU ON APPELLE L HYPOCRISIE, SINON, NOUS TE LISONS TOUS, CEUX CONTRE OU POUR TES IDEES! C EST POUR CA LE FORUM, N T ENERVES PAS, CORRIGES SURTOUT!

  2. Il y a une différence entre une personne qui incarne la légitimité populaire et la personne qui incarne une institution de l’État.
    En terme de classification des institutions de l’État, le président de l’assemblée nationale est la deuxième personnalité de l’État selon la constitution.
    En terme de légitimité populaire, SOUMAILA CISSE est la deuxième personnalité, non pas de l’État, mais du Mali.
    SOUMAILA CISSE EST LA PERSONNE QUI EST ALLÉE AU DEUXIÈME TOUR DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE CHAQUE QU’IL Y PARTICIPE.
    Il a participé aux élections présidentielles trois fois.
    IBK est allé au deuxième tour deux fois dont une en tant que président sortant.
    La démission du président sortant est actuellement demandée deux ans après les élections.
    A t’il réellement gagné contre SOUMAILA CISSE en 2018?
    On a tendance à classer SOUMAILA CISSE comme la première personnalité DU MALI et IBK la première personnalité DE L’ÉTAT à cause de la légalité que lui a attribué MANASSA DANIOKO.
    Donc il faut faire la différence entre les personnes qui animent l’État et les personnes qui sont aimées par la population.
    On dit par défaut que SOUMAILA CISSE est la deuxième personnalité, sinon il en est la première,si les élections étaient sincères et transparentes.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  3. Tienkafo
    Envoyé son ennemi intime SOUMAILA CISSE entre les mains des terroristes ne veut pas dire “le kidnapping de SOUMAILA CISSE est commandité par le pouvoir”.
    Quand on veut faire mal à un adversaire politique, on n’a pas besoin de contacter les terroristes dans un milieu truffé par les bandits armés.
    IL SUFFIT DE FAIRE DÉSERTER LA ZONE DES FORCES DE SÉCURITÉ.
    Imaginer KARIM KEITA mèné campagne dans cette zone, aurait il le même traitement qu’a eu la deuxième personnalité politique du Mali, quand on constate qu’il a une sécurité particulière dans la ville de Bamako?
    Négliger la sécurité de SOUMAILA CISSE est le signe que le pouvoir a souhaité que son adversaire politique et l’ennemi intime de la famille présidentielle soit enlevé.
    On n’a pas la preuve qu’ils ont “commandité le kidnapping”,mais on a les éléments qu’ils ont négligé la sécurité du CHEF DE FIL DE L’OPPOSITION.
    RIEN QUE LE COMMUNIQUÉ DU GOUVERNEMENT, ON CONSTATE LA NÉGLIGENCE.
    La haine qui nourrit les membres du pouvoir envers SOUMAILA CISSE a ôté toute lucidité à comprendre que parler de DISPARU au lieu de ENLEVER montre que le pouvoir n’a pas assuré la sécurité de SOUMAILA CISSE comme il en a promis.
    ON A LÀ LA MÊME HAINE QUI A INSPIRÉ LE TABASSAGE DE DIONCOUNDA TRAORÉ.
    Pour le président de la république par INTÉRIM, on a aussi fait déserter le parcours des manifestants des forces de sécurité.
    Pour SOUMAILA CISSE aussi le message du gouvernement de BOUBOU CISSE est:LE GOUVERNEMENT N’EST PAS CHARGÉ DE LA SÉCURITÉ DU CHEF DE FIL DE L’OPPOSITION puisque personne n’a démissionné,ni été sanctionné par le président de la république.
    Le pouvoir a, sans doute, souhaité que les bandits armés se chargent de la disparition de SOUMAILA CISSE comme les COMMUNISTES-FOSSOYEURS ont souhaité que les manifestants se chargent de la disparition de DIONCOUNDA TRAORÉ.
    On ne peut pas être animé de SERVIR le Mali et souhaité la mort d’un de ses adversaires politiques.
    Seul le souhait de SE SERVIR(les fossoyeurs) d’espérer imposer une idéologie (les communistes)conduit à souhaiter la mort de ses adversaires politiques.
    Souhaiter la CONFRONTATION DES IDÉES pour être élu apaise la scène politique.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • SOUMAILA EST PARTI SANS CONSULTER LES POUVOIRS DE SON DEPLACEMENT, IL EST PART AVEC UNE PROTECTION RESTRAINTE, A UNE MISSION SECRETE!

      SI SOUMAILA CISSE SERAIT LA DEUXIEME PERSONALITE POLITIQUE DU MALI, QUI ALORS, SONT LE PREMIER MINISTRE ET LE PRESIDENT DE L ASSEMBLEE NATIONALE QUI MEME, EN TEMPS D EMPECHEMENT DU PRESIDENT EST SON REMPLACEMENT DIRECT?…

      • NOTRE AMI SANGARE’ EST COMME LES GENS DE SON CAMP! ILS VIVENT DANS LEUR PROPRE MONDE!!!! UN MONDE IMAGINAIRE QUI N’A RIEN A’ VOIR AVEC LA REALITE’!!!!!!!

  4. Sangare n’oublies jamais que Cheick Bouga n’est pas le Lieutenant Moussa Traore, c’est son pere mais ils sont comme le jour et la nuit. Ensuite ce que propose la CEDEAO n’est pas une reelle solution quand elle demande a ceux qui ont pille le Mali (Boua le ventru et sa famille et ses amis) de rester sur place et que les memes qui ont organise des elections/nomminations (Boua le vetru IBK et manassa) re-organisent les memes elections et que l’on s’attende a des resultats propres, c’est de l’enfantillage et c’est ce que Cheick Bouga dit haut et clair ici.

    • KINGUIRANKE JE VOIS EST UN MALIEN TYPIQUE, TOUT CE QUI VA LE PORTER A SA DESTINATION ET BUT FINAL EST BON POUR LUI, AUSSI, SON BUT N EST MOTIVE PAR AUTRE CHOSE QUE SA HAINE ELLE MEME LIEE A UN EGO INEXPLICABLE!

      BOUGA NE NOUS DIT RIEN ICI, IL PEUT S EXPLIQUER PLUS CLAIREMENT, LE LIRE FAIT PEINE A UN HUMAIN INTELLIGENT!

      • “KAAFAROHW KO! DJON YE BOUGADERY BOUGHO? ” Naloman den
        Je suis sure que tes parents regrettent ta naissance. Saraka den. Dou diaka.
        Tu t’attaques au gens qui ne te connaissent ni d’Adam ou Eve. Saraka den, trouves autres chose à faire dans cette vie.

        • QUI A FRAPPE LE GRIOT DE BOUGAH?..JE SUIS CONTRE QU ON FRAPPE CE GRIOT DE BOUGAH, …LA QUESTION RESTE LA MEME A SAVOIR ” QUI A FRAPPE BOUGAHDEREH? QUI L A FRAPPE? “

  5. L AUTEUR A UNE TETE DE MARGOUILLAT , ET N IMAGINEZ PAS QU AUTRE CHOSE PUISSE SORTIR DE LA QUE DE LA MARGOUILLATERIE!

    IL RECHERCHE POURTANT A AVOIR UN LIEN AU PEUPLE TENTANT SUREMENT DE COUVRIR SON PERE, QUI POURTANT EST NOTRE PERE A TOUS, AVEC BIENFAITS ET MALFAITS, UN DES PERE DE LA NATION MALIENNE!

    QUI A FRAPPE CE BOUGA? DJON YE BOUGA BOUGHO?

    • KAAFAROHW KO: “QUI A FRAPPE CE BOUGA? DJON YE BOUGA BOUGHO?” Mande Siramory a raison. E ye Saraka den yere deye. Tu t’attaques a une personne qui ignore ton existence. Tu t’attaques à lui pour avoir été mieux né que toi. M. Kinguiranke doit t’ignorer. Bouga est ce que Dieu a voulu qu’il soit. Tu ne peux rien contre cela. Enfant d’ignobles. Heureusement que tu caches ta tête de batracien. Nous sommes au moins épargné de voir une telle tête de grossièreté. Fougari den

      • QUI A FRAPPE LE GRIOT DE BOUGAH?..JE SUIS CONTRE QU ON FRAPPE CE GRIOT DE BOUGAH, …LA QUESTION RESTE LA MEME A SAVOIR ” QUI A FRAPPE BOUGAHDEREH? QUI L A FRAPPE? “

  6. Les erreurs du passé commises par la CEDEAO?
    Quelles erreurs?
    D’AVOIR EXIGÉ QUE LE PRÉSIDENT ÉLU SOIT RÉTABLI APRÈS UN COUP D’ÉTAT?
    Insister que la constitution soit respectée après la démission du président élu qui prévoit que l’intérim soit accompli par le président de l’assemblée nationale?
    La CEDEAO n’est pas une personne physique, elle est une personne morale qui regroupe les représentants de 16 pays.
    Ces pays décident de faire respecter les textes que le Mali a ratifié, des groupuscules de personne,pour des intérêts tendant à satisfaire leur SOIF DU POUVOIR, décident d’empêcher l’application des textes de la CEDEAO.
    QU’EST-CE QUI S’EST PASSÉ AU MALI EN 2012?
    Retracer l’histoire permet de comprendre que certains hommes politiques maliens ne sont pas des démocrates, maîs des ASSOIFFÉS DU POUVOIR.
    AMADOU TOUMANI TOURE s’apprêtait à passer le témoin le 8 juin 2012,quand des officiers subalternes et des sous-officiers décident d’attaquer le palais à la suite d’une mutinerie destinée à protester contre la stratégie adoptée par l’autorité politique face aux jihado-separatistes.
    Des hommes politiques, au lieu de dénoncer le coup de force des militaires, se réjouissent de leurs comportements au moment où notre pays fait face à un complot international.
    Certains comme OUMAR MARIKO apportent publiquement leurs soutiens, d’autres, conscients que la communauté internationale va sevir,agissent discrètement.
    L’ACTUEL PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, PRÉSIDENT DU PARTI RPM AU MOMENT DES FAITS, LES SOUTIEN DISCRÈTEMENT PUISQUE SA MAISON A ÉTÉ SÉCURISÉE PENDANT QUE SES ADVERSAIRES POLITIQUES SONT ATTAQUÉS PAR LES PUTSCHISTES.
    Sa pratique du pouvoir le confirme puisqu’il est entouré par les amis du putschiste SANOGO.
    Ce dernier a été protégé des sanctions de la justice malgré ses crimes horribles.
    ON DIT QUE LE GENERAL MOUSSA TRAORÉ A TUÉ DES BŒUFS POUR FÊTER LE PUSCH, MALGRÉ LE RESPECT QUE LUI A VOUÉ ATT PENDANT SES DEUX QUINQUENNATS.
    La rancune de l’homme du 19 novembre 1968 est tenace, qu’il partage avec IBK qui a envoyé son ennemi intime SOUMAILA CISSE entre les mains des terroristes après avoir poussé les putschistes à tenter de l’assassiner en 2012.
    L’histoire montre que les nostalgiques de l’ère communiste(OUMAR MARIKO) et ceux de l’ère des fossoyeurs de la période de la guerre froide(MOUSSA TRAORÉ,le dictateur qui a détruit toutes les industries et sociétés d’État héritées du régime socialiste souverainiste et s’est spécialisé dans le trafic d’or révélé par SOUMANA SACKO,IBK qui incarne la pratique du pouvoir des BONGO et EYADEMA qu’il est allé demander leurs bénédictions en s’inclinant sur leurs tombes avant son investiture) pullulent la scène politique malienne.
    ILS NE SONT PAS DES DÉMOCRATES.
    L’ère démocratique recommande que des démocrates animent la scène politique malienne pour que la démocratie fonctionne pour le bénéfice de la population.
    ILS VEULENT CONFISQUER LE POUVOIR DU PEUPLE D’OÙ CETTE ANIMOSITÉ CONTRE LA CEDEAO QUI AGISSE POUR QUE LA VOLONTÉ POPULAIRE SOIT RESPECTÉE.
    Faire RESPECTER LA VOLONTÉ POPULAIRE,c’est exigé le respect de la constitution validée par la majorité des maliens.
    EN 2012,LA CEDEAO A DEMANDÉ LE RESPECT DE LA CONSTITUTION.
    ATT, constatant qu’il n’est pas soutenu par ceux qui l’ont accompagné durant ses deux quinquennats,qu’il a pourtant fermé les yeux sur leurs pratiques malsaines,décide de démissionner pour permettre à une transition de conduire les destinées du Mali.
    Sa démission, d’après notre constitution, permet de déléguer le pouvoir au président de l’assemblée nationale
    Ce dernier est considéré par les COMMUNISTES-FOSSOYEURS comme étant un proche d’ATT.
    La haine qu’il nourrissait pour ATT s’est reportée sur DIONCOUNDA TRAORÉ devenu président par INTÉRIM.
    En démocrate, on s’associe au président de l’assemblée nationale contre les putschistes pour corriger les défaillances de la LOI FONDAMENTALE en vigueur qui favorise le candidat du pouvoir en place pendant les élections présidentielles.
    ON A PRÉFÉRÉ FAIRE DES MOUVEMENTS POUR DÉGAGER DIONCOUNDA TRAORÉ.
    Le gouvernement formé par un très proche de MOUSSA TRAORÉ,un haut cadre très respectable pour avoir hissé le nom du Mali très haut,décide de croiser le fer avec l’homme politique qu’il croit imposer par la CEDEAO alors qu’il est le produit de la démission d’ATT car ce dernier pouvait refuser de démissionner et serait soutenu, non pas par la CEDEAO seulement,mais par la communauté internationale.
    Des cas pullulent.
    Un deuxième push est organisé pour l’écarter.
    Des masses populaires manipulées,car sorties sur des arguments infondés,sont dirigés vers KOULOUBA.
    Étonnamment les forces de la sécurité sont absentes du parcours de la primature, très protégée,vers le palais présidentiel.
    Les manifestants montent à KOULOUBA, sans être inquiétés, accèdent au bureau du président par INTÉRIM, sans résistance de la garde présidentielle, le tabassent et le laissent mourant au sol.
    QUI PEUT NIER QUE LA PRIMATURE, INCARNÉE PAR UN TRÈS PROCHE DE MOUSSA TRAORÉ NOMMÉ PAR SANOGO LE CHEF DES PUTSCHISTE,EST IMPLIQUÉE DANS CET ASSASSINAT RATÉ?
    À rappeler, qu’après l’incident,ni le premier ministre CHEICK MODIBO DIARRA, ni le ministre de la sécurité, un GENERAL de la gendarmerie très proche de la junte, n’ont trouvé nécessaire de démissionner.
    Leurs refus de démissionner dégage ce message:LA SÉCURITÉ DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE N’ÉTAIT PAS DU RESSORT DU GOUVERNEMENT.
    On constate que le vendredi 19 juin, trois personnes déléguées par le M5-RFP,n’ont pas pu monter à KOULOUBA,que les jours du 22,23,24,25 MARS 1991,les manifestants ont tenté de monter à KOULOUBA sans succès.
    Qui a laissé les manifestants montés tabasser DIONCOUNDA TRAORÉ?
    Lui-même?
    Avant le retour du président par INTÉRIM de son hospitalisation à Paris, les relations entre le premier ministre haineux et le pushiste SANOGO se sont détériorées.
    DIONCOUNDA TRAORÉ, en vieux routier de la politique, en a profité pour se séparer de son présumé assassin en se rapprochant des putschistes,qui ont compris très tard à cause de leurs accompagnements avec les COMMUNISTES-FOSSOYEURS,qu’un affrontement contre la CEDEAO est IMPRODUCTIF.
    En 2012,la CEDEAO est venue aider le Mali à affronter le vrai ennemi, les jihado-separatistes,en permettant aux maliens de se réunir autour d’un homme politique désigné par la constitution.
    Certains maliens, croyant trouvé une occasion d’exercer le pouvoir,ont préféré aider les putschistes à confisquer le pouvoir.
    Ça a facilité le travail des jihado-separatistes permettant la prise rapide des deux tiers du territoire sans aucune résistance.
    ATT, LÉGITIME SUR LE PLAN INTERNATIONAL,DEVRAIT ÊTRE SOUTENU, SI LES MALIENS PENSAIENT AUX INTÉRÊTS SUPÉRIEURS DE LEUR PAYS.
    Il est le seul à corriger les erreurs qu’il a commises.
    On devrait l’aider à affronter la France puisque, lui, était déjà engagé dans cet affrontement par son refus de signer le document autorisant le rapatriement des maliens sans papiers en France.
    Les ASSOIFFÉS DU POUVOIR ont profité de la colère du peuple contre ATT pour se rapprocher des putschistes qu’ils devraient affronter, s’ils sont des démocrates d’autant qu’ils ont accompagné le président victime du coup d’État.
    La CEDEAO est actuellement au Mali pour apporter toujours la même aide à ce peuple qui découvre que ceux qui les ont manipulé à voter pour leur allié IBK contre ceux qu’ils ont indexé comme étant les proches d’ATT sont des ASSOIFFÉS DU POUVOIR d’où la confiance accordée à un religieux qui n’hésitait par à recadrer ATT, l’a fait pour IBK sans succès.
    Les vidéos pour les deux existent.
    MAHMOUD DICKO est populaire parce que le peuple a compris que les hommes politiques font DES COMBATS À COQ pour accéder au pouvoir en oubliant les intérêts de la population.
    MAHMOUD DICKO doit profiter de cette confiance pour inciter les hommes politiques, majorité et opposition, à refonder l’État pour permettre au peuple d’être maitre de son destin.
    La CEDEAO est venue comprendre car informée,par le pouvoir, que MAHMOUD DICKO est un jihadiste qui veut accaparer le pouvoir par la manipulation de la masse populaire.
    C’est pourquoi il a été reçu à part pour qu’il s’explique.
    Le dernier communiqué de la CEDEAO montre que MAHMOUD DICKO a convaincu puisqu’on pousse le pouvoir à renier son assemblée nationale.
    La compréhension de l’ESPRIT qui anime MAHMOUD DICKO par la communauté internationale permet au peuple de gagner la partie contre IBK et les COMMUNISTES-FOSSOYEURS qui espèrent confisquer le pouvoir après le départ d’IBK.
    Que les ASSOIFFÉS DU POUVOIR sachent qu’ils n’auront le pouvoir qu’a travers le quitus du peuple par l’organisation d’une élection sincère et transparente rendue possible par la refondation de l’État.
    On vise la tête d’IBK pour favoriser cette refondation.
    Il ne s’agit pas de le chasser pour le remplacer par un autre.
    Son départ facilite une RÉFORME MAJEUR permettant au peuple d’élire et sanctionner comme dans les grandes démocraties.
    La CEDEAO ne peut pas être contre cette réforme.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Je n’ai le temps de répondre arguments par argument à ce post. Je voudrais dire cependant si IBK quitte le pouvoir avant terme, un très grand désordre va être créé qui ne permettra pas la refondation de l’état comme vous la souhaitez. Mahamoud Dicko ne cherche pas le pouvoir pour le faire exercer par quelqu’un d’autre. Vous dites qu’il a convaincue la CDEAO. A mon analyse, cela ne ressort nulle de la déclaration de la délégation. Il y a beaucoup de raisons pour le peuple d’être fâché contre le pouvoir en place, comme d’ailleurs les régimes précédents. La mal gouvernance instaurée depuis de coup d’état militaire de 1968, a fini par corrodé toute la société malienne. La corruption et les abus de pouvoir ont achevé à faire de nos dirigeants des objets de dédain pour les populations. Mahamoud Dicko sait cela et il est prêt à avancer son propre agenda qui n’a rien à voir la démocratie. Il n’a jamais condamné l’occupation djihadiste. Il a dit du bout de ses lèvres que le moment n’est pas opportun, que les conditions ne sont pas réunies. Il est un fin manipulateur, il manipule les masses en parlant de leurs frustrations légitimes mais une fois la victoire obtenue contre le régime et le chaos instauré, lui et ses amis auront immédiatement ce qu’il cherchent par les armes depuis 2012.
      Que notre colère légitime contre le régime ne nous aveugle pas au point de nous pousser à jeter notre pays dans la main des islamistes.
      Enfin, nous devons cesser de faire affirmations sans fondement. Pouvez-vous prouver que le kidnapping de Soumaïla Cissé est commandité par pouvoir ?
      Fraternellement !

      • Tienkafo a raison.
        Si Gouvernement d’Union Nationale doit y avoir, Ce ne devrait pas être, remplacer un Gouvernement d’Union Nationale par un Gouvernement d’Union Nationale.
        Cela ne servirait à rien.
        Si le Président IBK devait démissionner. Ce ne devrait pas s’agir de juste remplacer un HOMME par un HOMME ou par une FEMME.
        Ce ne devrait pas être juste, remplacer un Président par un Président.

        Il faudrait un Président qui puisse tenir ” ses Engagements.
        MAIS QUI VOYEZ-VOUS PARMI CES SANGSUES COLLÉES À DICKO ?
        Mais qui allons-nous mettre sur le fauteuil ? Dicko ? Allahou Akbar.
        Si IBK sort, nous assisterons à la grande confusion dans laquelle tous ces anciens ministres et anciens PM viendront chercher leur part. Avec embargo total et risque d’arrivée de Kouffa et Iyad à BKO.
        Si IBK reste, formons un bon gouvernement de technocrates SANS CES ANCIENS MINISTRES ET PM,avec une feuille de route claire et obligation de résultat pour les 2ans et demi qui restent. Pas d’assemblée ,pas de cour constitutionnelle. Pas d’embargo. C’est la solution de sagesse.

  7. Mr Traore’, j’ai ecrit ici et ailleurs que la crise qui secoue notre faso n’est pas MALO-MALIENNE seulement! Si jamais le Mali eclate, les consequences se feront sentir dans tous les pays de l’Afrique de l’Ouest. Le Mali est un pays enclave’ avec une superficie d’un peu plus de 1 200 000 kilometres carre’s. Il compte pres de 20 millions d’habitants et a des frontieres longues de plus de 7 000 kilometres. Peut-etre que je dois vous rappeler que la premiere intervention militaire de la France pour chasser les djihadistes du Mali, est intervenue apres une forte pression des pays francophones africains aupres de la France. La RCI qui est le moteur economique de l’Afrique de l’Ouest, ne veut pas avoir les djihadistes installe’s a’ ses portes. Le Senegal, la Mauritanie, le Burkina et le Niger sont des pays fragiles et qui seront fragilise’s d’avantage et meme menace’s dans leur existence si jamais le Mali tombe entre les mains des djihadistes. Le Nigeria qui est le plus puissant pays de la CEDEAO fait deja face au probleme de ses propres terroristes (le bokoharam), qu’il tente toujours de resoudre. Il ne veut point que le Mali soit sous occupation terroriste car une telle occupation signifierait que les terroristes du monde auront desormais une nouvelle importante base a’ partir de laquelle ils peuvent organiser et lancer des attaques un peu partout dans le monde.
    Mr Traore’, il ne faut pas oublier l’histoire recente de notre faso. Nous avons vu les troupes de l’ECAMOG au Mali. Dois-je vous rappeler que c’est a’ la suite des problemes financiers que cette operation militaire africaine pour sauver le Mali, a ete’ transforme’e en une operation onusienne (la MINUSMA)? LES FONDS N’EXISTAIENT PAS POUR FINANCER LES OPERATIONS DE L’ECAMOG! VOUS ME PERMETTREZ DE VOUS RAPPELER QUE LA MINUSMA EST FINANCE’E A’ HAUTEUR D’UN MILLIARD DE DOLLARS PAR AN!
    Les pays de la CEDEAO parlaient au nom du Mali aupres des grands decideurs du monde et des organisations internationales. Nous avons vu les dirigeants politiques maliens faire le deplacement de Ouagadougou pour tenter de resoudre la crise profonde nee a’ la suite du coup d’etat du General Sanogo. C’EST DE OUAGA QU’ON A DEPLACE’ LES NEGOCIATIONS VERS ALGER. D’OU’ LA NAISSANCE DES ACCORDS D’ALGER!!!!!
    La coalition politico-religieuse que nous voyons n’est pas une bonne chose pour le Mali!!!!!! Quand une partie du monde politique se met dans les rangs derriere des religieux, plusieurs facteurs peuvent y decouler dont:
    1- La mise en cause de laicite’ du Mali
    2- La construction d’un boulevard qui permettra le retour en force de djihadistes au Mali
    3- La menace contre les relations strategiques developpe’es entre le Mali et les grands decideurs internationaux comme la France!
    L’action entreprise par la CEDEAO a un but preventif. Elle vise a’ eviter les points souligne’s plus haut.
    Vous dites que les solutions propose’es par la CEDEAO ne respectent pas la Constitution de notre faso. Je dirai oui mais est-ce que les actions faites par Mahmoud Dicko et les dirigeants politiques de son camp respectent la Constitution de notre faso? QUEL MANDAT ONT-ILS POUR EXIGER LA DEMISSION DU PRESIDENT DUMENT ELU DE LA REPUBLIQUE SON EXCELLENCE IBK? QUEL MANDAT ONT-ILS POUR EXIGER LA DISSOLUTION DE L’ASSEMBLE’E NATIONALE? QUEL MANDAT ONT-ILS POUR EXIGER LE RENVOI DES MEMBRES DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE. C’EST BIEN LE PEUPLE SOUVERAIN DU MALI QUI A ELU SON PRESIDENT ET SON ASSEMBLE’E NATIONALE. C’EST BIEN LE PEUPLE SOUVERAIN DU MALI QUI A VOTE’ POUR SA CONSTITUTION QUI DIT CLAIREMENT COMMENT LES MEMBRES DE LA COUR CONSTITUTIONELLE SONT NOMME’S ET COMMENT LESDITS MEMBRES CHOISISSENT L’UN DEUX POUR ETRE LE PRESIDENT DE LA COUR!!!! N’AYONS PAS PEUR DES MOTS, DISONT HAUT ET FORT QUE CE QUE NOUS CONSTATONS DURANT CES DERNIERS JOURS, EST UNE TENTATIVE D’USURPATION DU POUVOIR!
    Je suis d’accord pour dire que les elections partielles dans le cas que nous vivons, ne sont pas prevues par la Constitution. LA COUR CONSTITUTIONNELLE PEUT REJETER L’ORGANISATION DE TELLES ELECTIONS SI LES DEPUTE’S ELUS LA SAISISSENT. Oubien nous irons vers une dissolution totale de l’Assemble’e par le president de la republique, oubien nous allons vivre avec l’actuelle Assemble’e Nationale jusqu’a’ la fin de son mandat. J’ai deja conseille’ et je continue a’ conseiller QU’ IL NE FAUT ABSOLUMENT PAS DISSOUDRE L’ASSEMBLE’E NATIONALE AVANT DE RESOUDRE LE PROBLEME DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE CAR IL FAUT UN ARBITRE POUR JOUER LE MATCH!!!!
    Vous etes prets a’ sacrifier tout le Mali avec ses 20 millions d’habitants pour prendre le pouvoir mais vous n’etes pas prets pour vous sacrifier pour notre faso et sa population en vous demarquant de vos positions que je trouve irrationnelles et irresponsables!
    C’EST FACILE DE DIABOLISER LA COUR CONSTITUTIONNELLE AUJOURD’HUI MAIS OU’ ETIEZ-VOUS LORSQUE CETTE MEME COUR SOUS LA PRESIDENCE DE LA MEME MANASSA, EN VIOLATION FLAGRANTE DE LA CONSTITUTION DE NOTRE FASO, DONNAIT PLUS D’UN AN SUPPLEMENTAIRE A’ TOUS LES DEPUTE’S DE L’ASSEMBLE’E NATIONALE DU MALI? VOUS N’ALLEZ PAS FAIRE TOMBER LE CIEL SUR LA TERRE PARCE QUE LA COUR N’A PAS ETE’ COHERENTE DANS QUELQUES CAS!
    IL FAUT BIEN QUE LE MALI AVANCE!!!!! LET’S MOVE ON!!!!!!!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!!!
    ALLAH KA MALI KISSI!
    ALLAH KA MALI DEME’!!!!!

    • MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO

      EN QUOI TIENT CE “MERCI” ?

      QU’ EST QU’ IL Y A D’ ÉDIFIANT DANS CES LIGNES CI-DESSUS ???

      Cheick Boucadry Traoré, AURAIT PU CHERCHER Á SAVOIR D’ ABORD CE QUE C’ EST. LA CEDEAO….

      LA CONNAISSANCE DE LA CEDEAO LUI AURAIT ÉVITÉ DE PONDRE UNE TELLE INCONSISTANCE-INCOHÉRENCE ….

      • Ton sale derrière MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M’PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO. Enfant de woyowagna di

        • QUI A FRAPPE LE GRIOT DE BOUGAH?..JE SUIS CONTRE QU ON FRAPPE CE GRIOT DE BOUGAH, …LA QUESTION RESTE LA MEME A SAVOIR ” QUI A FRAPPE BOUGAHDEREH? QUI L A FRAPPE? “

          • Mali ka saraka den “FRAPPER BOUGAH, OUI! MAIS TOUCHER A SES NIAMAKALAW, NON!!” Tes parents ont dû souffrir. Avoir un enfant comme toi. Un bon à rien qui en veut au monde pour ses échecs. Je pense qu’il est temps que tu te suicides. Cela t’enlèvera de tes misères. Saraka be mine ola.

Répondre à Said Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here