« Libération des otages : la fin des négociations sonne le retour de la lutte contre le terrorisme »

1

Alors que les terroristes libérés sont les invités d’honneur d’Iyad Ag Ghaly et qu’ils se gavent de moutons sacrifiés avant de reprendre le combat, réjouissons-nous tout de même de la libération de quatre otages : notre compatriote l’Honorable Soumaïla Cissé, la française Sophie Pétronin et les italiens Nicola Chiacchio et LiugiMaccalli.

S’ils ont eu la vie sauve et n’ont semble-t-il pas souffert de mauvais traitements, tous n’ont pas eu la même chance puisque dans le même temps, ces barbares ont exécuté lamissionnaire baloise Beatrice Stockly. Les négociations entre l’Etat malien et le JNIM sont loin d’avoir mis en suspens les exactions de ces terroristes islamistes ; attaques, assassinats, rackets, menaces… ont continué sans laisser aux populations le moindre répit.

Ainsi, comme l’a justement indiqué notre nouveau ministre de la défense, le combat doit se poursuivre, plus âpre et plus exigeant qu’hier. Cet épisode d’échange n’était qu’un épiphénomène, un éclair ou une éclaircie selon le regard porté, dans un ciel tempétueux ou rien n’indique une accalmie prochaine. Les terroristes le savent, les FAMa et nos partenaires sont prêts à les traquer sans relâche. Il est temps que les communautés, elles aussi martyrisées par ces fous de Dieu, s’accordent pour organiser la résistance aux côtés de l’Etat.

Idrissa Khalou

@IKhalou

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Nos Fama ne doivent pas tolérer des certains centristes ils sont des complices avec leurs frères et fils terroristes du centre il faut que l’armée ratisser les villages et campément pour traquer ces voyous avec ces que sont protégés leurs frères et fils, trop c’est trop, droits de l’homme qui va faire ailleurs .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here