Qui vole l’or du Mali ?

7

Une nouvelle menace s’abat sur le Mali, alors que la prédation des ressources de notre sous-sol suscite toutes les convoitises. Sans que l’Etat ne puisse en contrôler, ni même en réguler les flux, l’argent généré par l’or fait déborder les fouilles de certains, au détriment du Peuple malien, qui est bien évidemment le dernier à profiter des retombées économiques de cette exploitation. De quel droit nous subtilise-t-on nos richesses ?

Aujourd’hui, plus de 350 sites d’orpaillage sont recensés (régions de Kidal, de Gao, de Kayes, de Koulikoro, de Sikasso…). Dans la réalité, il en existe très certainement plus, de façon « non officielle ». Ce n’est pas l’Etat qui en sécurise les accès… ce sont des entités autonomes qui appartiennent aux groupes armés, aussi bien terroristes que signataires. Ces derniers exigent des orpailleurs qui veulent y travailler le versement d’une taxe. Ainsi sont collectées plusieurs dizaines de milliers de CFA par mois. Les creuseurs sont du pays, mais viennent aussi du reste du continent. L’espoir de faire fortune qui les nourrit alimente en réalité un système malhonnête au profit d’individus sans scrupules et avides de domination.

Dans ce contexte, regardons la réalité en face, que l’on ne vienne pas nous dire que ce sont les Occidentaux qui pillent et s’enrichissent sur le dos des Maliens. Aucune société étrangère, qu’elle soit française, canadienne ou encore australienne n’exploite ces sites d’orpaillage. Cessons d’accuser le reste du monde de tous les maux et regardons qui sont les véritables responsables de la crise que nous vivons. Le pouvoir de Transition a annoncé qu’il allait remettre de l’ordre et qu’il allait combattre la corruption, les groupes terroristes et la criminalité organisée, autant d’ennemis de notre Nation. Voilà pour lui un bon champ (aurifère) d’expérimentation à son action promise et attendue de tous.

Idrissa Khalou

@IKhalou

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. N’oublions pas que ce sont nos ancêtres qui ont vendu leurs frères noirs aux négriers pour les transporter outre atlantique, dans les champs de canne à sucre et de café…
    Alors, qu’est-ce vous voulez?
    Nous les nègres, nous avons d’énormes problèmes avec nous-mêmes…
    A se demander ce qui se passe!!!
    Espérons que BAh N’DAW traquera les nouveaux traitres (ils sont si nombreux!) jusque dans leur dernier retranchera.

  2. L’or du Mali et certains de ses sous-produits sont détournés par les compagnies d’extraction avec la complicité de certains fils et filles du pays qui sont prêts à vendre le pays aux moins offrants pourvu que eux puissent avoir leur part maximisée, même si les finances du Mali devraient tout perdre. Aujourd’hui, il y a des maliens qui n’ont aucunement pitié de ce pays, ce qui les importe, c’est les seules ressources du pays et ce qui fait mal, ils quittent d’un poste juteux à un autre plus juteux, donc ils sont en complicité avec les plus grands commis de l’état malien, cela est honteux et très honteux. Il est temps et grand temps que cela cesse pour le bonheur de ce pays, mais nous restons certains que Ba NDAO mettra fin à toutes ces bêtises très rapidement. Mais après Ba NDAO comment fera-t-on pour finir avec ces fléaux destructeurs d’un pays? Ce ne serait pas avec nos politiciens actuels, cela est très sûr et clair comme l’eau de roche. Alors qui assurera la continuité de ce nettoyage? Pour le moment, personne.

  3. Je serais d’accord si quelqu’un me parle de la nécessite de bien encadrer notre secteur minier en général.
    A mon avis, ce serait un grand manque de jugement d’accuser les orpailleurs traditionnels de voler l’or du Mali. L’orpaillage traditionnel ne représente même pas les 10% de la quantité d’or annuellement extraite au Mali. Ces jeunes Africains qui vont travailler durement dans ces champs d’orpaillage seraient autrement allés se faire noyer dans la Méditerranée par manque de perspective d’emploi et d’avenir dans leurs pays d’origine.
    Par le passé et encore maintenant, des milliers de Maliens partaient travailler dans les secteurs miniers dans d’autres pays Africains.
    Ceux qui volent réellement l’or du Mali sont surtout les compagnies multinationales qui exploitent nos ressources minières sans aucune transparence en termes de quantité réellement produite. Il leur suffit de nommer au niveau national certains de nos compatriotes à des postes Exécutifs qui leur serviront de marionnettes… Et bienvenue à la corruption, « cambriolage » et destruction environnementale en toute impunité!
    Les CEO de chacune de ces compagnies se tapent des dizaines de millions USD en salaire annuel, pendant que le Mali se retrouve toujours avec des miettes et sa terre détruite à jamais.
    Alors, dites-moi qui volent réellement l’or du Mali!

    • Tout a fait d accord avec toi sur les multinationales! Nos republiques bananieres vivent de ce systeme mondial d exploitation! Nos dirigents y sont des managers!

      😎Tu veras bien quand des mafias s arment par le gain de l orpaillage illegal!😎
      🗿LES CONFLICTS ARMES EN RDC ,EN RCA,AU SUD SOUDAN ,LIBERIA, MOZAMBIQUE, ANGOLA , MEME BIAFRA NIGERIAN ET SIERALEONE ONT ETE FINANCES PAR DES MINERAIS EXPLOITES ILLEGALEMENT!🗿

  4. 🚨 L ARMEE SE DOIT TOUT D ABORDS CONTROLER EFFICACEMENT LES POINTS DE PRODUCTION D OR SUR TOUTE L ETENDUE DU TERRITOIR MALIEN, EN DEHORS DE CA CONTROLER TOUS LES COMMERCES DETAILLANTS ET GROSSISTES DU NORD MALI VERS LE SUD MALI, CE COMMERCE INVISIBLE ALIMENTE LA REBELLION AUSSI BIEN QUE L ORPAILLAGE. TANT QUE CES RESSOURCES NE SONT PAS CONTROLES DE MANIERES EFFECTIVES ET JUSTES LA REBELLION NE CESSERA PAS! 🚨

    🎃 LES FINANCEMENTS DE L EXTERIEUR DE CERTAINS PRECHEURS ET IMAMS AUSSI BIEN QUE DES CHERIFS DE LA PLACE! 🎃

  5. #Amadou Toumani Toure / MAJORITE PRESIDENTIELLE /Gros travailleur mais refuse de mettre fin a la corruption et pourtant c`etait un des points phare de la révolution de mars 1991/ il manque d`initiative Alors / LA FRANCE AVEC LA COMPLICITE DE CERTAINS FILS DU PAYS (LA CMA) S`EMPARENT DU PAYS POUR VOLER L`OR ET CERTAISN MINEREAUX RARES AU NORD MALI /l`or est un élément sacré /ces gens seront maudits par la malédiction de l`or tôt ou tard.

  6. Refondation du Mali Partie2

    #Audit sur les permis miniers d`or et autres minereaux vendus et en exploitation /un veritable vol y est organisé au detriment du peuple Malien
    #Audit sur les permis petroliers vendus A certaines puissances /France Espagne Algerie etc… / un veritable vol y est organize au detriment du people Malien
    #Mise en oeuvre des rapports du verificateur et saisi des deniers detournés
    #Blocage et saisi des comptes bancaires de dignitaries du regime defunt IBk/RPM /retour des deniers detournés au tresor public

    #Mise en place d`un audit trimestriel dans tous les departements ministeriels

    #Elaboration du plan d`une nouvelle ville /exactement comme Brazilia a ette créee pour désangorger Bamako .Comme les cas de liberation des cosmopolites de Sao Polo au Bresil /ou comme Abuja au Nigeria libérant Lagos.
    Cette nouvelle ville recevra tous les ministeres et services administratifs essentiels/
    #Renover Bamako A l`image d`une ville de commerce et d`echanges

    #Accord de defense avec la Russie
    # Renovation du reseau routier actuel par des entreprises serieuses /depouillement par un cabinet international serieux /les minsteres en charge font uniquement les termes de refs des appels d`offre.
    # Renover le reseau ferovaire permettant le developpement et la relance des activités dans les villages et villes traverses apr ce reseau /impact important sur l`economie locale.

    Après la transition le nouveau president continuera les plans établis.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here