Pour ses bons et loyaux services rendus à la Commune de Kalaban-coro : Un trophée de mérite décerné au maire Issa Bocar Ballo

0

«La récompense du travail bien fait, c’est le travail même ». C’est fort de ce constat que pour ses bons et loyaux services rendus aux populations de la Commune de Kalaban-coro en particulier, et celle du Mali en général, que l’Association des Jeunes Premiers du Mali a décidé de rendre un hommage mérité au maire de Kalaban-coro, Issa Bocar Ballo. Un trophée de mérite et de reconnaissance lui a été remis, le dimanche 17 janvier 2015 au grand terrain de foot de Kalaban-coro Plateau.

« Mieux vaut voir une fois que d’entendre cent fois ». Ce proverbe sied bien aux populations de Kalaban-coro qui ont massivement répondu par leur présence à la cérémonie de remise de médaille au maire Issa Bocar Ballo. Riche en couleur, la cérémonie était grandiose, belle, le tout alimentée par de très belles sonorités du grand chanteur ‘’Général Ballody’’. Le président de l’Association des Jeunes Premiers du Mali(AJPM), Lassine Diarra, dira que, ce n’est pas pour les beaux yeux du maire Issa Bocar Ballo que lui est décernée cette médaille. Mais, explique-t-il, c’est à cause de l’énorme travail qu’il a abattu pour le développement de la commune rurale de Kalaban-coro. Un film retraçant l’énorme travail abattu par le maire Ballo a été d’ailleurs projeté à l’assistance sur un écran géant.  Nous pouvons énumérer  entre autres  réalisations faites par le maire Ballo : la construction des locaux de la Mairie qui contiennent des Bureaux pour tous les adjoints. Après des années de fonctionnement, la Mairie n’avait pas, jusque là, des locaux pour ses Centres Secondaires d’Etat. Ce rêve est aujourd’hui une réalité. Les six (06) Centres Secondaires sont dotés, de nos jours, de bureaux, de matériels et d’écharpes pour les Maires délégués. La Commune Rurale de Kalaban-coro est vaste et peuplée d’où le problème de l’assainissement qui se pose avec acuité. Pour solutionner cet épineux problème, la Mairie, sur fonds propres, s’est procurée d’un certain nombre de matériel indispensable à la réalisation de son programme de développement. Cet important matériel est composé d’une Benne pour évacuer les ordures et remplir les trous ;  Un spyros pour vider les fosses-septiques ; Un camion poubelle pour ramasser les ordures ; une 4×4 Hilux qui sert de liaison. Rappelons que tous ces engins ont été payés en moins d’un an sur fonds propres de la Mairie. Le marché principal de Kalaban-coro, chef-lieu de la commune, qui était entouré d’ordures a été aménagé et construit. Des salles de classes et des centres de santé ont été construits dans presque tous les villages de Kalaban-coro. Plusieurs routes ont été réalisées. Des milliers de jeunes ont été recrutés et payés sur fonds propres de la Mairie. La liste n’est pas exhaustive.

Le trophée accompagné par la médaille ont été remis au maire Ballo par l’adjoint du préfet de Kati, Mamadou Diakité, qui a souligné que cet acte est la récompense du mérite. « Le maire Ballo mérite humblement ce trophée et cette médaille vu l’énorme travail qu’il a abattu pour le développement de la commune rurale de Kalaban-coro », a-t-il indiqué.

Le maire Ballo de dire : « ce prix de reconnaissance qui m’a été décerné, aujourd’hui, a été une surprise pour moi. D’autant plus, je travaille avec conscience. Mais, je ne mets pas dans ma tête pour que je sois jugé par l’entourage de tout ce qui observe. Parce que je travaille pour atteindre des objectifs : rien que satisfaire les besoins de mes populations de tout temps ». Ce cœur de lance et soucis que j’ai par rapport au développement de ma commune, poursuit-il, ne date pas à la date du moment où j’ai été élu maire ; c’est au-delà de tout ça. Mais, je suis très ému et fier de recevoir ce trophée qui montre que des actes que j’ai eus à poser dans ma commune, sont bien appréciés et bien perçus par d’autres personnes. Et le maire Ballo de conclure : « c’est avec ce trophée de mérite que j’ai su que, depuis bien même l’avènement des communes rurales au Mali, j’ai toujours travaillé pour l’intérêt public. Je donne un seul exemple : l’école de Kalaban-coro Koulouba que j’ai forgé, bien avant la venue de la décentralisation au Mali, de toute pièce et qui porte officiellement aujourd’hui mon nom… ».

Soulignons que des prix de reconnaissance ont été également décernés à plusieurs maires que sont entre autres : Salia Diarra (maire de Baguineda), Oumar Guindo (maire de Djalakorodji), Bakary Dembélé (maire de San), Yaya Togola(maire de Bougouni), Issa Sidibé(3ème adjoint du maire de la Commune IV), Ibrahim Bamba(1er adjoint du maire de Kalaban-coro) et à l’ex-Gouverneur de Ségou, Thierno Boubacar Cissé.

Aliou Agmour

PARTAGER