L’homme politique de l’année 2019 : Mamadou Oumar Sidibé :

0

Dans un contexte démocratique, le suivi et l’analyse des actions et des interventions des hommes politiques sont des exigences.  Ce sont des acteurs politiques qui, auprès des citoyens, cherchent à disposer des pouvoirs et des délégations nécessaires pour diriger la société politique.

Les campagnes politiques en périodes électorales ne permettent pas plus nettement de connaître les meilleurs candidats pour les postes politiques pourvus. Il est dès lors beaucoup plus judicieux de suivre ces hommes politiques quotidiennement dans leurs déclarations et dans leurs activités politiques de tous les jours.

L’évaluation périodique des faits et gestes des acteurs politiques permettra non seulement au public de mieux connaître ceux qui guettent sa confiance pour accéder aux affaires publiques, mais elle participera également à la moralisation de la vie publique dans la mesure où la connaissance de ce suivi médiatique des actions et interventions sur la scène politique aura certainement un effet positif sur les comportements des acteurs politiques. La présente initiative s’inscrit dans cette logique.

Le champ d’investigation est assez large. Il concerne les interventions et les actions sur la scène politique et devant des situations politiques serrées dans le pays, les actions en faveur de la paix et de la cohésion sociale, le comportement en milieu social et professionnel ainsi qu’au sein de la formation ou du groupement politiques. Sachant qu’un bon dirigeant est d’abord et avant tout celui qui vit en harmonie avec sa famille, c’est dans ce sens que la compréhension des rapports familiaux  constituera une priorité essentielle.

À la lumière de ces critères, depuis les élections présidentielles dernières jusqu’à nos jours, Monsieur Mamadou Oumar SIDIBE,  Président du Bureau Exécutif National du Parti pour la Restauration des Valeurs du Mali, PRVM-FASOKO, a accompli des gestes significatifs et fédérateurs sur la scène politique, tout en restant un bon chef de famille et un travailleur consciencieux, de telle sorte qu’il est apparu comme un acteur politique majeur et bien distingué.

Dixième sur les 24 candidats aux élections présidentielles de 2018, Monsieur Mamadou Oumar SIDIBE a cependant continuer à travailler avec le pouvoir en place puisque membre du Mouvement «Ensemble pour le Mali» ; coalition qui accompagne le Président de la République dans l’exercice de ses nouveaux mandats.

Toutefois, dans cette coalition politique, son parti n’a jamais renoncé à ses principes ni aux vertus exigées par la démocratie et l’Etat de droit. C’est ainsi qu’il a chaque fois conseillé à la coalition le respect rigoureux des règles démocratiques ainsi que les principes de bonne gouvernance.

Face à la prorogation des mandats des Députés, alors que la Constitution s’y oppose, le PRVM-FASOKO, sous son autorité, a dénoncé ce passage en force du pouvoir en place.Devant la question de la révision de la Constitution en vue de la prise en compte des impératifs prévus dans l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger, le PRVM-FASOKO, sous son engagement, a souligné l’inopportunité de la révision de la Constitution ainsi que la nécessaire revisite de certaines dispositions de l’Accord qui peuvent favoriser véritablement l’éclatement du pays et celui de l’unité nationale.

Si le PRVM-FASOKO est bien favorable à la refondation de la République, il exige cependant la restauration au préalable de l’intégrité du territoire national qui passe nécessairement par le désarmement des groupes armés rebelles du nord du Mali et les groupes d’autodéfense évoluant au centre du pays.

On constate la clarté et la pertinence de ses positionnements sur les questions brûlantes de l’heure qui sont bien en conformité avec les aspirations profondes du peuple malien. L’adhésion du PRVM-FASOKO à l’EPM (coalition présidentielle) n’a donc pas nui à son indépendance ni à la liste des principes auxquels il a souscrit et qu’il continue de défendre.

La fermeté du PRVM-FASOKO dans l’exigence du respect de l’Etat de droit dénote bien sa décision de rester autonome bien qu’il soit membre de la majorité présidentielle. Ce parti a ainsi choisi de se battre au sein du système politique en place pour le changement et pour le renouveau.

S’agissant du Dialogue National Inclusif, contrairement à d’autres formations politiques, le PRVM-FASOKO a décidé d’y participer à tous les niveaux. Toutefois, il a défendu avec force certaines idées. Il a ainsi dénoncé des dysfonctionnements dans l’organisation du Dialogue et a également critiqué le choix des thématiques en désaccord avec l’avis d’autres acteurs politiques et de certains de la société civile.

Il a invité à cet effet le pouvoir en place à s’investir lourdement pour la participation de tous les acteurs politiques et ceux de la société civile au Dialogue. Pour le PRVM-FASOKO, la participation au Dialogue National Inclusif n’indique ni une capitulation devant les assauts du pouvoir en place ni une astuce politique pour avoir des postes politiques.

Mais il trouve indispensable, à l’heure actuelle, la constitution d’une union sacrée pour confronter efficacement les défis redoutables auxquels notre pays fait face. Pour le PRVM-FASOKO, c’est le lieu propice de trouver ensemble des solutions nationales à la faveur des débats approfondis et des profondes réflexions que le Dialogue impliquera.

Il a été noté aussi avec satisfaction, l’absence d’obsession du pouvoir d’Etat chez Monsieur SIDIBE qui fait la politique dans le seul but de participer activement à la gestion de l’Etat notamment à l’éclosion d’une société démocratique, forte et unie. Son franc-parler coutumier ou, du moins, sa sincérité habituelle, la pertinence de ses idées et sa soif de justice témoignent à suffisance son engagement inconditionnel pour les causes de la République.

Mais les situations chaotiques, dans lesquelles se trouve plongé le pays, ont bien justifié son engagement politique. L’absence d’obsession du pouvoir d’Etat explique son attachement à l’idée d’avoir un candidat unique aux élections présidentielles dernières qui puisse dignement représenter l’Opposition politique. C’est l’échec de ce projet qui l’a conduit à accepter la proposition de candidature aux élections présidentielles en 2018 faite par son parti.

Monsieur Mamadou Oumar SIDIBE  est également membre fondateur de la Coalition des anciens candidats aux élections présidentielles. Au fondement de la création de cette Coalition, Monsieur SIDIBE a estimé que le peuple ayant fait son choix et les procédures qui ont conduit à ce choix ayant été déclarées valides par la Cour Constitutionnelle, dès lors, le contentieux constitutionnel était désormais clos.

Il était logique, en ce moment, en ces périodes difficiles pour le pays, de désarmer politiquement et de mettre son expérience à la disposition de celui qui a bénéficié grandement de la confiance du peuple. C’est dans cet esprit et dans cet élan que Monsieur Mamadou Oumar SIDIBE, en rapport avec d’autres candidats, avait ainsi créé cette coalition politique en vue d’accompagner le Président élu.

Dans la vie sociale et au sein du PRVM-FASOKO, les critiques sont élogieuses le concernant. Au parti, il est indiqué massivement qu’il veille toujours à ce que toutes les décisions soient prises conformément aux statuts et aux règlements de celui-ci. La gestion du parti est aussi globalement menée dans la plus grande transparence et tout est mis en œuvre dans ce cadre de manière à ce que le parti puisse continuer à vivre  au-delà des hommes et des contingences.

Il est tout entier au service du parti et des militants à tous les niveaux et il dispose d’une force d’écoute extraordinaire, a souligné un militant local pour qui  Monsieur SIDIBE n’est pas seulement un bon candidat politique, c’est tout court un homme de qualité rare.

Ses collaborateurs à la Direction Générale des Douanes le qualifient de travailleur consciencieux,  d’une grande probité morale et professionnelle et qui a la maîtrise parfaite de sa spécialité d’ingénieur informaticien. Sa discrétion permanente et sa tranquillité naturelle font de lui un interlocuteur fiable dans la vie et au service.

Pour ses amis et ses voisins du quartier, Monsieur Mamadou Oumar SIDIBE est un homme constant, sérieux et fortement imbu des valeurs sociétales maliennes. Ils confirment tous aussi la paix et la cohésion qui règnent autour de lui et dans sa famille. Homme de foi, il est toujours présent aux côtés des voisins et des amis dans toutes les circonstances de la vie.

L’adéquation ainsi observée nettement entre les préoccupations de son parti avec celles du peuple, l’efficacité et la pertinence de ses idées dans les débats politiques, l’existence avérée d’une vie de famille et sociale harmonieuse, on peut, dès lors, reconnaître, sans se tromper, à Monsieur Mamadou Oumar SIDIBE, le statut d’Homme Politique de l’Année 2019.

 

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here