Assa Mady Diallo, Maire de la commune rurale de Kouloun aux énormes potentialités.

0

Composé de 11 villages pour une population de 13 549 habitants. La Commune Rurale de Kouloun est situé à l’Est de la région de Kayes. Sa population est majoritairement constituée de  Khassonké, mais on y rencontre des  Soninkés, des Peuls, des Maures  et  des Tamasheks. La Commune Rurale de Kouloun compte à son actif l’Aéroport International de Dag –Dag, le  poste de péage, le poste de contrôle de police (l’axe Kayes-Bamako)  et le  village  S.O.S enfants.

Dirigée depuis 2009 par un maire atypique, Assa Mady Diallo, la Commune Rurale de Kouloun  peut aujourd’hui se vanter de ses nombreuses réalisations faites de part et d’autres dans la commune.

A en croire l’édile de Kouloun,  Assa Mady Diallo, depuis 2009 beaucoup des projets ont été réalisés. De la construction des écoles  dans dix (10)  villages de la commune, une (01) école de formation en langue nationale dans le 11ème  village et un village SOS enfants  à  la construction et à l’équipement de trois (03) Centres de Santé Communautaires à Gabou ,Kouloun et à Soutougolé.

Cependant l’arbre ne doit pas cacher la forêt, le marigot Kolibiné reste la bête noire de la population en saison pluvieuse. Surtout que le village de Kouloun, chef lieu de la commune est traversé par ce cours d’eau. Sa traversée  est équivaut à un parcours de combattants.

Conscient du danger, le Maire et le Conseil Communal avec le soutien de la population  avaient  pris à bras le corps ce problème en  construisant  un petit pont à Kouloun pour surplomber le marigot.  Mais, nous a indiqué le Maire, « ce pont n’est pas d’actualité dans le village’’ vu le nombre grandissant de la population et des besoins. ‘’Construire un pont plus grand que celui-ci est une tâche énorme pour un budget communal et nous demandons le soutien aux partenaires et au gouvernement car la commune reste coupée du monde pendant la saison pluvieuse’’, tel est l’appel  lancé par le Maire de la Commune.

Avec un système de rotation, la gestion du poste péage et le contrôle sont faits par la commune rurale de Kouloun et sa voisine de Kayes.

Mais hélas, a lancé le Maire, en remuant la tête : «  depuis la mise en œuvre  de l’aéroport international Dag-Dag,  aucune pièce de monnaie n’est revenue à la commune. Contrairement à ce que les gens disent et pensent que la commune rurale encaisse des millions de la part des autorités aéroportuaires. Nous avons frappé à toutes les portes mais aucun résultat. Nous ne savons plus à quel saint se vouer » a martelé le Maire.

Le non paiement de la TDR constitue un autre grand manque à gagner pour la population.  « Je crois qu’elle  (population) n’a pas compris ce concept. Seuls les villages de Kouloun et Gabou Gopela payent régulièrement  les impôts. Il faut que la population sache que seul, les taxes sur le développement font vivre  les communes ; et le maire n’est rien sans sa population. Il faut qu’elle nous soutienne pour qu’ensemble nous réussissions ».

KayesInfos

PARTAGER