Forum des Kel Tamashek de la région de Tombouctou : Les participants recommandent la réhabilitation des postes de sécurité

0

Les participants au forum des Kel Tamashek de la région de Tombouctou, tenu du 20 au 22 novembre dernier à Razelma dans le cercle de Goundam, ont formulé plusieurs recommandations dont la réhabilitation des postes de sécurité.

A l’initiative du chef général de la tribu Kel Antassar, Abdoul Majid Ag Mohamed dit Nasser, la communauté Kel Tamashek de la région de Tombouctou a organisé un forum sur l’accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger. C’était du 20 au 22 novembre 2015 à Razelma dans le cercle de Goundam. L’objectif de ce forum était de renforcer la cohésion sociale dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord d’Alger.

Les participants à ce forum ont formulé plusieurs recommandations. Pour renforcer l’unité et la cohésion, il s’agit entre autres de l’implication de la population dans le mécanisme sécuritaire régional et local, la réhabilitation des postes de sécurité, la mise en place des unités nomades, la création d’un cadre de concertation entre les responsables en charge de la sécurité et les leaders communautaires, la création d’emplois pour les jeunes. Sur le plan politique et institutionnel, les participants au forum proposent un redécoupage territorial de la région, une équité dans la représentation des populations au niveau des institutions et des services publics de l’Etat, l’implication des chefs traditionnels et coutumiers dans la prise de décisions.

Dans le domaine de l’éducation et de la santé, les recommandations sont relatives à la réhabilitation et la construction des établissements scolaires d’enseignement de base et secondaires, le fonctionnement des cantines scolaires, la création d’infrastructures sanitaires, l’amélioration de la formation sanitaire des agents médicaux, l’équipement de tous les chefs-lieux des régions, cercles, communes et villages d’une adduction d’eau potable, l’initiation d’un programme de reconstitution du cheptel. S’agissant des questions humanitaires et de justice, les participants exigent la mise en place d’une commission de lutte contre la corruption de la base au sommet, l’indemnisation des victimes de guerre civile et militaire, l’organisation d’un retour digne des réfugiés.

En marge de ce forum, une importante rencontre a réuni plus de 200 chefs de tribus et de fractions de la communauté Kel Tamashek. Au cours de cette rencontre, les chefs de tribus et de fractions ont, à l’unanimité, confirmé la légitimité d’Abdoul Majid Ag Mohamed dit Nasser, devenu chef général de la tribu Kel Antassar à la suite du décès de Mohamed Elmehdi Ag Attaher.

C  . Doumbia

PARTAGER