IBK prévient ses amis de la majorité: “Ceux qui ont des agendas contraires à ma vision iront voir ailleurs…”

53
L'acceuil du président IBK à Baraouéli lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou
L'acceuil du président IBK à Baraouéli lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou

 « Je voudrais que vous repreniez du poil de la bête. Je veux vous entendre fort. Je souhaite la plus grande cohésion au sein de la majorité ». C’est en ces termes que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, en véritable chef, s’est adressé à sa majorité affaiblie et fébrile, du fait des querelles politiciennes et des agendas cachés. C’était dans la salle de conférence du gouvernorat de Ségou en présence des représentants de 15 partis politiques de la majorité présidentielle. 

En marge de sa visite sur le terrain, le Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, a rencontré les partis politiques de la majorité présidentielle. Les partis politiques présents à cette rencontre étaient les suivants : l’ADEMA, le parti SADI, le MIRIA, le RPM, l’UM-RDA, le CNID, le parti Yèlèma, la CODEM, la CAP, le MPR, l’APR-Maliko, l’UDD, l’APR, le PSDA et l’ADP-Maliba.

Après l’intervention du porte-parole des partis politiques de la majorité, Bakary Kéïta, qui a dressé un bilan honorable des deux ans du mandat présidentiel, le Président IBK, dans un langage on ne peut plus clair, a dénoncé le clanisme au sein de sa majorité et invité ses partisans à accepter les autres.

« Je souhaite la plus grande cohésion au sein de la majorité. Les agendas de gauche à droite sont d’effet contraire à notre mission qui est de conduire à bon port le bateau Mali. Tout agenda contraire à cette vision, ira voir ailleurs. Il ne faut pas qu’on se distraie dans des querelles subalternes. Je ne suis pas de ceux qu’on traine par le bout du nez. N’ayez pas peur des autres. Ils ont peut-être commis des erreurs, mais cela ne doit pas vous amener à les rejeter. Essayez de vous ouvrir aux autres. Voilà mon esprit. Toute personne qui n’a pas cet esprit n’est pas des nôtres. Je vois et j’entends tout ce qui se trame. Si d’autres ont des agendas, je leur rappelle que je suis là », a conseillé IBK aux membres de la majorité qui l’accompagnent dans sa mission.

Déterminé à mettre de l’ordre dans sa famille politique, Ibrahim Boubacar Kéïta a appelé les gens à s’intéresser au Mali, pas à IBK et à ranger les haches de guerre.

En substance, le Président de la République a demandé à ses camarades de la  majorité d’être plus solidaires entre eux et avec les autres. Un rappel à l’ordre qui laisse transparaître les difficultés au sein de la famille présidentielle caractérisées par des frustrations, le clanisme et des querelles politiciennes avec l’installation de bureaux parallèles dans certaines communes de Bamako et à l’intérieur du pays et les agendas personnels de certains cadres. « Je vois tout, j’entends tout et je sais tout », a prévenu IBK.

“Vos propos sont des propos républicains”

Tout comme ses soutiens politiques, le Président IBK a rencontré les partis politiques de l’opposition composés de l’URD, le PDES et le PS Yélé koura. C’était juste après la rencontre avec la majorité dans la salle de conférence du gouvernorat. Le porte-parole de l’opposition, Mamadou Sylla, a, au nom des partis politiques de l’opposition, salué la visite du Président en 4ème région. Il a invité le Président de la République, en plus de la gouvernance, à faire des efforts dans le cadre de l’emploi des jeunes, la bonne distribution de la justice et la sécurité.

Répondant aux représentants des partis politiques de l’opposition, Ibrahim Boubacar Kéïta a salué cette rencontre. « Chers frères, je viens d’entendre des propos républicains. Les sujets que vous évoquez sont ceux que nous devons partager. Je suis content du geste républicain et je vous remercie beaucoup », a-t-il dit.

IBK s’est dit plus réceptif en tant que président de la magistrature suprême, en ce qui concerne la bonne distribution de la justice. C’est pourquoi, il a évoqué une possibilité d’extension des cours d’appel à l’intérieur du pays. Sur la question de la sécurité, le Président s’est dit ouvert au dialogue. « Ma main est tendue, j’ai mission de rassembler ce peuple ». Quant à l’emploi, IBK est convaincu que le développement de l’agriculture permettra de résorber le chômage à travers la création d’entreprises agricoles.

 Daouda T Konaté

 

Camp Amadou Cheickou Tall de Ségou

Bientôt des avions de combats et de transport !

Le vendredi après l’étape de Bla, le Chef suprême des armées, Ibrahim Boubacar Kéïta s’est rendu dans le camp Amadou Cheickou Tall à Ségou. Dans cette garnison militaire  qui abrite aujourd’hui l’Etat major de la Zone de Défense n°2, le président de la République a annoncé l’acquisition très prochaine d’avions de combat et de transport pour circonscrire rapidement les attaques des bandits armés dont fait l’objet, une bonne partie de cette région.

Après l’allocution de bienvenue de Tiefing Sangaré, Commandant adjoint de la zone de défense n°2, le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tieman Hubert Coulibaly a indiqué que si des avancées remarquables ont été enregistrées dans l’acquisition des équipements aériens, il faut mentionner que l’année 2016 est visée pour  l’acquisition des équipements majeurs de l’armée de Terre et la réalisation des infrastructures. « Au regard des urgences constatées, des efforts préliminaires ont été faits pour remettre en l’état certains bâtiments, ainsi que les infirmeries de Ségou et de Sévaré », a déclaré le Ministre de la défense.

Parlant de la loi de programmation militaire, le Ministre Coulibaly a affirmé que face à l’insécurité galopante, notamment sous sa forme terroriste la plus aiguë, y compris les attaques ciblées et la pose de mines sur les axes routiers, tous les besoins urgents ne seront pas prévisibles dans la seule loi de programmation militaire.  C’est pourquoi, le Ministre de la défense a demandé au Président d’accepter l’expression des besoins hors loi de programmation militaire qui lui seront soumis.

S’adressant aux hommes de la deuxième zone de défense, IBK a indiqué qu’il est urgent que cette région soit dotée d’hélicoptères de combat et de transport. « Je veux des hélicopt ères de combat et de transport dans la région de Ségou. Vous aurez bientôt des hélicoptères  de combat et transport  », a-t-il dit.  Pour ce faire, ajoute le Président, un Hélipad sera construit dans un bref délai pour l’atterrissage des avions.

Le Président Ibrahim Boubacar Keita a profité de l’occasion pour évoquer le sous effectif et dénoncer la corruption dans le recrutement.

« Nous avons besoin d’effectif dans tous les domaines. Mais il ne faut plus que le recrutement soit fait sur la base de népotisme et de favoritisme. Il faut que nous fassions un recrutement de qualité. A l’homme idoine, la place idoine », a insisté IBK.

Signalons que 20 militaires ont été décorés par le Président de la République. Il s’agit des militaires qui se sont distingués sur le terrain de combat, des blessés de combats, etc. Pour clore la rencontre en beauté, IBK a partagé un repas de corps avec les militaires.

Modibo Fofana envoyé spécial

 

Visite d’IBK en 4ème région

De l’éclairage pour Niono, Tominian et San

La visite du Président IBK en 4ème région s’est poursuivie du 9 au 11 décembre 2015 dans les cercles de Niono, Tominian, San et Bla. Des infrastructures sociales de base ont été réalisées.

La troisième journée de la visite IBK a été consacrée à l’inauguration d’une  ligne haute tension reliant Ségou à Niono via Markala. C’était le mercredi 09 décembre 2015. L’infrastructure dont le montant de financement s’élève à 10. 300.000.000 FCFA a été assurée par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD). Il s’agit à travers cette centrale électrique, de renforcer le réseau électrique interconnecté d’EDM-SA notamment en raccordant la ville de Niono au réseau interconnecté, procédant à l’arrêt de la centrale thermique existante. La couverture en électricité de la ville est estimée à 80%.

Les populations de Niono, à travers le Maire Moriba Coulibaly, ont manifesté leur gratitude au Président IBK. Le Maire en a profité pour égrener un certain nombre de difficultés que sont l’obstruction du collecteur principal, le non bitumage des routes, etc. Moriba Coulibaly au nom des populations, a sollicité l’allocation d’une partie de la redevance eau aux collectivités.

Le Président IBK s’adressant aux populations sorties massivement, s’est dit très satisfait de la grande mobilisation qui, selon lui, témoigne de l’amour de la patrie des vaillantes populations de Niono. « Je suis chez moi », a déclaré le Président de la République.

Répondant aux doléances du Maire, IBK a rassuré que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour répondre aux aspirations légitimes des populations. Il a invité les opérateurs économiques à investir dans l’agrobusiness, véritable pourvoyeur d’emplois. Le Président a ensuite visité le Centre de production de matériel agricole et s’est entretenu avec les notabilités de la capitale du riz.

Le 10 décembre 2015, IBK s’est rendu à Tominian dans le Buwatun pour y poser deux actes majeurs. Il s’agit de l’inauguration de la centrale hybride solaire thermique et l’inauguration du centre de formation professionnelle. Par ce geste, cette localité distante de 231km de Ségou, bénéficiera de l’électricité 24/24.

Madame le Maire de Tominian, Nèma Théra a, au nom de toutes les populations du Buwatun, remercié le Président Ibrahim Boubacar Kéïta pour l’électrification de sa ville. « Votre visite ici dans le Cercle de Tominian est un grand bonheur pour nous. L’électricité que vous nous apportez est un facteur de développement qui va booster notre économie. Quant au centre de formation professionnelle, il va contribuer à améliorer l’éducation des fils du terroir », a-t-elle dit.

D’un coût total de plus de deux milliards FCFA, la centrale hybride solaire thermique permettra de renforcer le réseau de distribution électrique de 8km et de réaliser un réseau d’éclairage public. Ce projet a été réalisé par ZED-Sa dans le cadre d’un partenariat public-privé et son financement a été assuré par la Banque Of Africa et la BICIM.

Pour le représentant des partenaires, M. Seidina Oumar Waïgalo, l’électrification rurale a un triple impact à savoir, la création de richesses, la promotion des services de santé et la sécurité. Il s’est dit joyeux et fier de la réalisation de cette infrastructure.

Abondant dans le même sens, le Chef de l’Etat a déclaré que l’électricité est vitale et donne de l’espoir au développement. « C’est un bonheur absolu d’être là pour inaugurer cette centrale », a-t-il dit avant de rappeler son ambition d’électrifier tout le pays.

Le Président IBK a aussi visité le chantier de la route Tominian-Benema et s’est rendu à Mandiankuy où il s’est entretenu avec les religieux et les notabilités.

Bientôt un Centre d’autopromotion de la femme à San

Le Président IBK, de retour de Tominian a été accueilli triomphalement par les populations de San Toro et Karantéla. Ici IBK a procédé à la pose de la première pierre d’un Centre d’autopromotion des femmes et de l’épanouissement de l’enfant (CAFE).

Les populations par la voix du Maire ont exprimé leur grande joie d’accueillir le Président IBK. « San n’est pas surpris de vous voir ici. Car nous vous savons très engagé pour le bien-être des populations comme en témoigne aujourd’hui, l’inauguration de la centrale électrique et la pose de la première pierre du CAFE », a déclaré le Maire.

L’édile de San a ensuite évoqué quelques préoccupations à savoir, l’aménagement de nouvelles parcelles rizicoles, la réalisation de ponts digues, l’augmentation des voiries urbaines, l’aménagement de la marre de Sanké etc.

Pour le Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Sangaré Oumou Ba, la réalisation de ce centre participe de la volonté du Président IBK à doter toutes les localités de centres d’autopromotion des femmes qui, selon elle, sont des outils de développement. Sangaré Oumou Ba, en a profité pour saluer le vote de la loi de promotion du genre par l’Assemblée Nationale.

Le Chef de l’Etat, IBK , dira que ses efforts pour la promotion et l’épanouissement de la femme notamment le vote de la loi de promotion du genre, sont un dû et un cadeau. « Nous devons réinventer le statut de la femme africaine. Ce centre va alléger la pénibilité du fardeau de la femme », a-t-il défendu.

Toujours à San, IBK a inauguré l’extension de la Centrale thermique de San de trois nouveaux groupes Caterpillar 3606 d’une capacité de 5,1 MW pour un coût de 2 991. 000.000 FCFA. Il s’agit d’assurer la continuité de service pour mieux accompagner le développement de la ville.

Bla sortira bientôt du noir

Le Président IBK, dans le cadre de sa tournée dans la 4èmerégion, était ce vendredi 11 décembre à Bla. Reçu sur la place de l’indépendance, les populations de Bla ont interpelé le Président de la République sur l’éternel problème d’électricité à Bla. Du chef de village en passant par le Maire Soungalo Mallé, les tout-petits, chacun à son niveau, a interpelé le Président en sa manière. Sur une pancarte tenue par des enfants, on pouvait lire « Grand père Kankélétigui, j’apprends dans l’obscurité ».

Ibrahim Boubacar Kéïta, prenant la parole a laissé éclater sa colère. En effet, Bla souffre d’un problème d’électricité et de fournitures d’eau potable. Le courant est fourni dans cette ville par une société privée qui facture le KWH à 280 FCFA. Ce n’est pas tout, le courtant n’est fourni que 12 heures par jour (4 heures le jour et 4 heures la nuit).

IBK Kankélétigui n’a pu donc cacher son mécontentement. « On m’a menti, j’ai tout découvert », a-t-il dit avant de promettre que tout sera fait pour électrifier la ville. « C’est inacceptable qu’au moment où nous dormons sous la lumière à Bamako, les populations de Bla soient plongées dans le noir », s’est indigné IBK. Il a aussi promis de construire un terrain de distraction pour les jeunes et un système d’adduction d’eau à Bla.

   Daouda T Konaté *Envoyé spécial*

PARTAGER

53 COMMENTAIRES

  1. 😆 😆 😆 , president kabakoh woloni,
    Si reellement nos politicards de toute sorte et de tout genre pensaient a la Nation, au Maliba eb premier, Nous en serions pas la aujourdhui.
    Il y a de la volonte de faire de quoi et quoi changer mais les merdes qu’ils (clans AOK, clans ATT et clans IBK, sans oublier les clans GMT et Mk ont ete moins voleurs de millions de millards de nos fcfa de Notre Tresor Public) ont des decennies a mettre leurs merdes en places la je suis desole Mr. le president IBk, ladji bourma woloni kabakoh, vos propos ne me disent pas grandes choses apres tant de beaux discours et de belles paroles d’arogance futile, stupide etc… un quart de siecle vous etes dans le meme reseau mafieux de vous meme avec vos predecesseurs ont crees de toutes pieces et vous osez parler toujours et toujopurs desautres sans en aucuhn instant, u8ne seule fois vous mettre en cause Vous Meme. Quelle hypocrisie ou bien vous prenez touours comme depuis youjours le peuple comme…………….. 👿 . Vous voulez finialement une revolution ou Quoi, le vrai nettoyage et un vrai de tous et toutes pour une nouvelle generation differente et une nouvelle de faire et de gouverner. 8) .
    Nous esperons tous et toutes un changment et une amelioration des choses tant gouvernementale, sociale, et economique mais je ne vois en rien ce que vous avez fait reellement pour le Grand Changement differents. Ou bien vous tous allez vous retrouvivez en tole, au cachot :mrgreen: .
    Pardon certe mais acceptez vous fautes et erreurs avant devasnt le Peuple Malien apres Nous verrons 😉 .

    Vive Un Maliba Nouveau, Un et Indivisible.
    vivement un Vrai Changement.

  2. Je pense qu’il faut privilégier l’intérêt de la nation au-dessus de tout. Assurément, le président en invitant la majorité à une table de discussion, est une occasion pour lui de ramener ses compagnons à l’ordre sur les tiraillements au sein de leur coalition. Aussi, a-t-il rappelé ceux à l’union et la cohésion pour la survie de leur mouvance pour l’intérêt de la Nation. Car, avant toute chose, le MALI D’ABORD!!!

  3. Je pense que la majorité devrait prendre le bilan qu’elle a présenté au président comme un instrument de réponse aux détracteurs du président. Elle doit arrêter les écarts de langages qui pourraient les fragiliser.

  4. “N’ayez pas peur ! Sachez-vous ouvrir ! Acceptez l’adhésion des autres. Ce n’est pas une histoire de club ni de clan mais celle du pays. N’allez pas dans les mesquineries”, a dit IBK.
    A mon humble avis, je pense que le président à travers ses dires, il veut une majorité soudée, forte et une et indivisible. Parce que c’est étant uni qu’on arrivera à relever le challenger qui est nôtre.

  5. “J’ai les grandes oreilles, je suis au courant de tout. Car, je suis informé à travers des institutions autorisées par la République”
    Effectivement, les grands hommes ont toujours de grandes oreilles qui leur permettent d’avancer dans leurs tâches. Mais c’est dommage que le président soit dans une coalition politique pleines de vautours et d’arrivistes qui ne voient que leurs intérêts mesquins au détriment de ceux de la nation et du parti dont ils sont issus.

  6. “Il n’y aucune raison que vous rasiez les murs… pourquoi ne défendez-vous pas le bilan, bec et ongle, faits contre dires.” a dit le président.
    Effectivement, je pense que la majorité devrait prendre ce bilan pour défendre le président face à ses détracteurs au lieu de toujours créer des scandales intestinaux qui ternissent l’image de la majorité.

  7. Le président fait bien d’interpeller ses frères d’armes sur les différents tiraillements au sein du parti. A lui de leur dire de mettre leurs intérêts mesquins de côtés et de s’unir pour la cause commune. Et il va plus loin en leur demandant l’acceptation des autres pour la reconstruction du Mali. Cela est à saluer et à encourager.
    Répondre

  8. Ne dit-on pas que le linge sale se lave en famille. En effet, le président IBK en rencontrant la majorité présidentielle en marge de la visite d’Etat à Ségou pour discuter des maux qui minent leur coalition. Lors de cet entretien, le président n’a pas eu la langue dans la poche en demandant à ses alliés de taire les querelles et de se mettre en ordre de bataille.

  9. Le président IBK est un homme de grande valeur qui croit en l’union des fils de notre Mali.
    C’est pourquoi il appelle les chefs locaux de la majorité à s’unir pour apporter chacun sa contribution à la construction de notre pays.
    Merci au président pour ce conseil à nos représentants locaux…

  10. Comme le dit l’adage l’union fait la force, le président a eu le nez creux pour rappeler la majorité à l’ordre.
    En effet, c’est dans l’union, la disciple et le travail que nous parviendrons à bâtir une nation forte et prospère dans la paix.

  11. Aucun pays dans ce monde ne peut prétendre au développement sans l’union de ses fils.
    Si IBK a compris cela et a exhorté ces collaborateurs à prendre conscience des conséquences de leurs division,cela prouve qu’il est un président qui se soucie du bien être de son pays.
    Vive le Mali et merci à IBK…

  12. Il est important que tous les acteurs politiques maliens,surtout ceux de la majorité comprennent que le président IBK est le président qui est ouvert à tous le monde et qui ne fait aucune différence.
    Je pense que tous le monde devais faire comme lui.

  13. Lorsqu’il y a un problème dans une famille,le chef de famille a le devoir de réunir ses enfants pour les mettre au pas.
    En bon chef,le président IBK ne pouvait regarder la division s’installer au sein de la majorité.C’est pour cette raison qu’il a eu cette rencontre avec la majorité pour mettre chacun devant ses responsabilités pour la bonne marche de notre Maliba.
    Merci président pour votre maturité d’esprit…

  14. “N’ayez pas peur ! Sachez-vous ouvrir ! Acceptez l’adhésion des autres. Ce n’est pas une histoire de club ni de clan mais celle du pays. N’allez pas dans les mesquineries”.
    Ces quelques phrases du président IBK doivent montrer à la classe politique malienne que notre intérêt commun c’est le mali et c’est lui que nous devons d’abord chercher à protéger avant toutes autres considérations…

  15. Merci au président IBK pour tout ce que tu as fait pour les populations de la 3ème région lors de cette visite. Nous avons besoin de conditions et d’un cadre de vie agréable alors que ceux qui ne sont pas inscrits dans cette logique soient mis de coté pour que notre pays avance.

  16. IBK en affirmant à Bla :« Pendant que des gens vivent dans le noir ici, nous qui sommes dans l‘éclairage à Bamako, nous-nous faisons appeler ‘’dirigeants’’, fermant l’œil tout en le sachant ! » s’est senti trahi quand il prononçait ces mots. C’est inconcevable pour une personne qui aime son pays que ces concitoyens soient dans le besoin et qu’il n’arrive pas à les sortir de cette situation à cause de certaines personnes véreuses qui ne font pas ce qu’il leur dit.
    C’est paroles sont vraiment chargées de sens.

  17. Un président fort,c’est un entourage engagé et un opposition qui fait de bonnes propositions.
    Tous les maliens ont donc le devoirs de soutenir et accompagner le président dans ces actions car c’est en cela que réside l’intérêt de tous…

  18. Avant de se rendre à Bla, IBK avait été rassuré que tout y allait bien. Car, « certains ministres auquel il a donné des instructions semblent n’avoir rien fait », croit savoir un proche du pouvoir dans l’anonymat ». Je pense donc que c’est le voile qui est tombé sur plusieurs actions de ce genre et IBK ne doit pas caresser dans les sens du poil ces gens qui en réalité sont ses vrais ennemis car ils veulent salir sa réputation et aussi son pouvoir.
    Ils l’ont humilié et il ne doit pas tolérer cela pour que ça puisse servir d’exemple aux autres.

  19. Le président de la république raison de remonter les bretelles à son ministre car il aime son peuple et par conséquent il veut le meilleur pour lui. Le ministre doit corriger cette erreur gravissime qui n’honore pas du tout les ambitions du président de la république pour son peuple.

  20. Le salut du Mali ne peut venir que de l’union de ses enfants.
    Nous devons donc tous nous unir pour travailler dans l’intérêt supérieur de notre pays.
    C’est ce à quoi à le président IBK invite tous les maliens pour sortir notre pays du trou.
    Merci au président…

  21. La colère du président de est justifiée car le ministre de l’habitat va faillit à sa qui était d’offrir des logements décents à nos compatriotes. Je pense que le président de la république doit le déposer pour qu’il puisse servir d’exemple aux autres dans l’exercice de leurs fonctions respectives.

  22. « Que nul ne nous fasse de rapports tronqués. »
    Hélas c’est ce qui nous est donné de constater dans la plupart des cas et le chef de l’état a bien fait de crier cette indignation face à l’attitude du ministre Dembélé de l’Habitat. Il faut que nous changions de comportement pour mieux servir notre pays qui doit très vite rattraper les autres sur le chemin de l’émergence.

  23. Le mali est notre bien à tous et les divisions internes ne nous apportent rien.
    C’est pour cela que IBK lutte pour l’adhésion de tous les maliens sans exception pour relever notre pays.
    Soutenons le donc dans sa lutte pour le développement de notre Maliba…

  24. « Cette boutade du président IBK lors de la rencontre avec les leaders de la mouvance présidentielle à Ségou est très significative »
    En effet, cet acte est salutaire car il faut faire savoir aux brebis galeuses qu’elles ne sont pas intouchables et qu’elles sont là pour travailler pour le peuple alors ceux qui ne font pas convenablement leur travail seront inquiétés.

  25. Une bonne œuvre est toujours la bienvenue ainsi les hélicoptères que le chef de l’état a promis aux hommes à Ségou permettra de renforcer les capacités opérationnelles de nos forces afin que celles-ci est des actions spontanées et efficaces sur le terrain pour le bien de tous.

  26. Il faut vraiment que le camp amadou cheickou soit réhabilité pour que ces gens qui se battent pour le pays puissent avoir de meilleures conditions de vies mais surtout de travail pour qu’ils puissent bien mener leur mission régalienne qui est de protéger l’intégrité de notre territoire.

  27. Cette visite du chef de l’état a vraiment été prometteuse car les populations ont été comblées.
    Des routes, des centres de formations, des parcelles de terres et piscicoles aménagées, des centrales électriques, des châteaux d’eaux et j’en passe.
    Merci président pour ce que tu viens de faire pour cette région et faites de telles sortes pour que les autres populations de ce pays qui ont des besoins puissent être elles aussi satisfaites.
    MERCI IBK et VIVE LE MALI!

  28. le Président IBK a déclaré que seule la bonne volonté et l’union entre les Maliens peuvent construire le pays. « Les préoccupations de la localité de Baraouéli sont comme celles des autres localités du Mali qui sont : l’emploi des jeunes, les équipements pour les champs afin de rendre plus profitable l’agriculture :
    Ce sont les préoccupations majeures du président.

  29. Toutes réalisations sont vraiment capitales pour notre région car il était temps que les routes soient réhabilitées et créer des emplois pour nous les jeunes. Mais cela est une réalité avec IBK

  30. Les différents accords signés avec les USA et l’UE permettront à nos forces d’acquérir des formations et des équipements pour lutter efficacement contre les djihadistes
    Nous sommes satisfaits de la diplomatie du président pour ces aides

  31. Le Mali a une armée républicaine et dévouée et qui ont reçu des équipements depuis l’avènement IBK. Nous souhaitons que se tendra sur toutes les autres forces afin de lutter efficacement contre ce fléau mondial.

  32. L’ancien régime a laissé une armée affaiblit mal équipée. Il a promis et il fait son son effort pour remédier ce déséquilibre à travers les séances de formation avec les forces étrangères, les accords de partenariat de défense. Cela montre combien de fois IBK veut une armée républicaine prête à défendre la cause de la nation

  33. LE RPM pense que c’est eux seulement qui ont élu IBK ou bien
    qu’ils le délaissent et on verra comment ce qu’ils vont devenir
    Il a le soutien de tout le peuple malien
    choisissez vote nouveau camp
    l’avenir nous situera
    hypocrite – égoïste- ingrat

  34. On n’a pas besoin de traite. IBK veut travailler avec la compétence donc ne nous fatiguer. Qu’on mette fin aux jeux d’intérêt

  35. Bien vrai que vous soyez issus de la majorité est ce que vous méritez les places qui vous sont attribuées
    BANDE D’INCONSCIENTS

  36. Pour servir son pays, nous n’avons pas besoin d’être du parti majoritaire ou d’une coalition, pour servir son pays, on ne doit rien attendre du Président, on doit agir pour le bien du pays. Le Mali nous appartient tous. Le Président a besoin du soutien de tous les maliens, et surtout de sa famille politique. Il doit être normalement compris par les membres de la mouvance présidentielle mieux que personne.

  37. Le RPM se trouve dans une situation qui mérite réflexion. Aujourd’hui, ce parti est rempli des gens qui venus de nulle part pour s’y joindre par simple intérêt. La preuve en est que l’opposition alimente seul les débats politiques sans que personne ne lève le petit doigt.
    C’est dommage pour le parti…

  38. Ces militants doivent avoir honte de dire qu’ils sont militants du RPM. Ils commettent souvent des actes contre le régime d’IBK que même les opposants n’acceptent pas de faire. La preuve en est que chaque jour ce sont ces gens qui s’entre-déchirent à cause de place ou quoi. C’est vraiment dommage !!!

  39. Les militants du RPM sont actuellement un grand problème pour le régime d’IBK. Ils ne pensent que leurs intérêts personnels, ils ont oublié même pourquoi ils sont à ce niveau.

  40. J’ignore ce que veulent les militants de la mouvance présidentielle au président de la République. Mais je n’apprécie pas leurs comportements envers le chef de l’Etat. Le linge sale se lave toujours à la maison et non publiquement. 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  41. Après tout que ça soit le RPM ou pas, le président de la Républqiue avance à grand pas. A leurs place je soutiens le président IBK, car nous savons tous que sans lui le RPM ne serait pas là il est aujourd’hui.

  42. Nous savons maintenant qu’IBK est entouré par ces propres ennemis, mais de toutes les façons IBK restera toujours le meilleur et du jamais vu, la population sait réellement que le bonheur des Maliens est à la main d’IBK.

  43. Le RPM ne vaut rien, au lieu de se donner la main pour soutenir le président de la République dans ses taches. Ils préfèrent se donner aux spectacles. Pfffffffffffffff

  44. Au Mali, les hommes politiques font de la politique du ventre. Ils partent là où cela leur arrange. Ces exemples vont prouver cela : les cas de Dramane Dembélé, Bafotigui Diallo, Bakary Koné, Bocary Treta parce qu’aucun politique digne de son idéologie ne trahira jamais son parti politique quelle que soit la cause. C’est dommage que le président revienne encore sur ce qu’il avait déjà martelé lors de sa visite dans la 3ème région, Sikasso.

  45. Certaines personnes sont dans la majorité présidentielle pour seulement la place dans le gouvernement et dans les autres Administrations. Sinon les partis d’une majorité présidentielle sont tous prêts à défendre leur numéro 1. Mais chez nous cela n’est pas le cas avec des militants comme les députés Bafotigui, Bakary Koné, Kalilou Ouattara, j’en passe. Même après cette visite cette majorité ne changera pas. Le président se fatigue pour rien.

  46. Les politiques maliens sont des opportunistes à la con. Au moment où le président de la république est dans les difficultés et compte sur leur coup de main dans les débats politiques, ils sont bouche-b. Mais quand il s’agit de mener une guerre de place à l’intérieur même du parti, ils sont tous ambulants dans les débats. C’est vraiment décevant de la part des membres de la majorité présidentielle de ne pas pouvoir tenir de débats en tête en tête avec une majorité aussi faible et inconsciente que celle dirigée par Soumaïla Cissé, Tièbilé Dramé, Modibo Sidibé et Ahamadou Abdoulaye Diallo.

  47. Ibrahim Boubacar Keita, lors de sa visite en troisième région, a manifesté sa déception face à son entourage, la majorité présidentielle. Il a eu à soulever certains points dans leur réaction. Ces proches, il s’agit toujours de la majorité, sont tous opportunistes. Ce sont leurs intérêts de places qui les préoccupent et non la logique de faire partie d’un parti politique. C’est dommage qu’il soit obligé de faire les reproches à Ségou encore. 😉 😉 😉 😈 😈 😈

  48. Les membres d’un camp politique, parti, doivent s’entraider sur la scène politique. Surtout lorsqu’on est parti majoritaire de la présidence. En politique, il ne suffit pas seulement d’être militant d’un parti. Il s’agit aussi de partager l’idéologie de ce parti et toujours soutenir son collègue dans toutes les activités à caractères politiques. Mais Ibrahim Boubacar semble ne pas bénéficier de l’aider politique de ses collègues du RPM et de toute la majorité. Je crois que la solution serait que le chef de l’Etat ignore la présence même d’une majorité derrière lui. 👿 👿 👿 👿 👿

  49. Une chose est sure. Au Mali on a vu que les partis politique adhèrent à la majorité présidentielle pour des places et non pour faire un pôle pendant tout le mandant du parti au pouvoir au quel ils se sont alliés volontairement. La preuve en est que seule l’opposition alimente les débats politiques avec la présence de la majorité, chose inadmissible en politique.

  50. Les partis CODEM, CNID, MPR, ADP-Maliba, et CDS, et autres n’ont pas rejoint la majorité présidentielle pour autre chose si ce n’est pour profiter du pouvoir. Ce qui me casse la figure dans cette situation, c’est le silence des membres du RPM, le parti du président de la république lui-même. Imaginez une minute, chers compatriotes. Ce sont les députés du RPM, Bafotigui Diallo, Bakary Koné, Kalilou Ouattara, Bocary Treta, j’en passe qui sont soit à la base de révélation du scandale dit des engrais frelatés et de l’avènement de ce scandale.

  51. C’est après leur échec au premier tour des élections présidentielles de 2013 que la majeure partie de ces partis politiques, CODEM, MPR, CNID, ADP-Maliba, … ce sont mis au côté du RPM dont tout le monde comme le sortissant victorieux du deuxième tour. Voilà pourquoi aucun politicien de ces partis n’a pas une seule fois défendue la cause de la majorité présidentielle. Ils se disent déjà dans le lot qu’ils voulaient. C’est d’ailleurs ce qui fait que les opposants se permettent de dire de n’importe quoi sur le bilan de la gestion d’IBK. 😆 😆 😆

  52. Les militants de la majorité présidentielle sont des attentistes parfaits. Chacun se bat pour son intérêt et ne se soucie point de l’intérêt de la majorité. Certains aillent jusqu’à se confronté pour la place. Nos politiciens sont de cette catégorie de politiques de ventre et non de vrais politiques. IBk peut même pleurer la mort de son camp, il s’agit de la majorité.

  53. On peut ne pas aimer Ibrahim Boubacar Keïta. Mais on sait qu’il n’est pas soutenu pas son entourage politique, la majorité présidentielle. La preuve en est que dans les débats regroupant les deux camps, la majorité et l’opposition, aucun militant du camp de la présidence ne dit un seul mot. A plus forte raison partir dans le même sens que le chef de l’Etat. C’est déplorable.

Comments are closed.