141eme session du conseil d’administration de la BNDA : Au 30 juin 2021, le total bilan de la BNDA est passé à 623,4 milliards Fcfa par rapport à décembre 2020

0

La Banque nationale de développement agricole (Bnda) ou ” la banque verte ” a tenu, le mercredi 15 septembre 2021 dans la salle de conférence de la Smtd, par vidéoconférence, la 141e session de son Conseil d’administration sous la présidence de Moussa Alassane Diallo (Président du conseil d’administration).

En ouvrant la session, Moussa Alassane Diallo (Président du conseil d’administration) a fait savoir aux administrateurs que l’arrêté intermédiaire au 30 juin 2021 des comptes de la Bnda fait apparaître le total bilan augmenté de 55 milliards Fcfa (+10 %) par rapport à décembre 2020 et passe à 623,4 milliards Fcfa au 30 juin 2021. Les crédits en souffrance bruts progressent de 4 milliards 261 millions Fcfa pour s’établir à 40 milliards 293 millions Fcfa au 30 juin 2021. Les prévisions au bilan augmentent de 3 milliards 172 millions Fcfa pour atteindre 33 milliards 519 millions Fcfa au 30 juin 2021. Le PNB baisse de 0,6 % en glissement annuel, passant de 21 milliards 603 millions Fcfa au 30 juin 2020 à 21 milliards 480 millions de Fcfa au 30 juin 2021, soit une réalisation budgétaire de 49 % contre 53 % au 30 juin 2020.

Moussa Alassane PCA BNDA

Le coefficient d’exploitation augmente de 1,7 point par rapport à 2020 et se situe à 55,1 %. Les frais généraux (hors amortissement) augmentent de 2 % en glissement annuel au 30 juin 2021, soit 10 milliards 502 millions de Fcfa pour une réalisation de 51,62 %. Le résultat brut d’exploitation se situe à 9 milliards 654 millions de Fcfa au 30 juin 2021 contre 10 milliards 075 millions Fcfa au 30 juin 2020, en baisse de 421 millions Fcfa. Le résultat avant impôt s’apprécie de 2 milliards 009 millions de Fcfa par rapport au 30 juin 2020 et s’établit à 6 milliards 381 millions de Fcfa (+ 46%), soit une réalisation budgétaire de 56,2 %. Il a reconnu que, globalement, les indicateurs financiers sont bien orientés à mi-parcours de l’exercice, malgré un contexte difficile.

Pour ce résultat, il a félicité et encouragé la Direction générale de la Bnda à redoubler d’efforts pour améliorer et renforcer davantage les acquis et performances de la Banque afin d’assurer un atterrissage au 31 décembre 2021 globalement satisfaisant.

Il a fait remarquer que la Bnda, comme au 31 décembre 2020, ne respecte pas au 30 juin 2021 le ratio de division des risques. “Pour le conseil d’administration de la Bnda, le respect de tous les ratios prudentiels et réglementaires n’est pas une urgence, c’est une exigence, nous y tenons fermement, c’est pourquoi, je vous engage à prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer au 31 décembre 2021 le retour au respect de l’ensemble des ratios prudentiels”, a-t-il recommandé.

Auparavant, au nom des administrateurs, il avait félicité les commissaires aux comptes pour la conduite de la mission à eux confiée par l’Assemblée générale des actionnaires de la Banque.                                                                                

Siaka DOUMBIA

xxxxx

Souleymane Waïgalo (directeur général de la BNDA) à la 141e session du conseil d’administration de la banque :

“Nous avons dépassé au 30 juin 2021 les objectifs qui nous étaient fixés pour le 31 décembre 2021”

Au cours du Conseil d’administration, Souleymane Waïgalo, le directeur général de la Bnda, a confié qu’il y a une bonne progression en termes d’activités et de résultats au titre des comptes intermédiaires au 30 juin 2021. “Au 30 juin 2021, nous avons une bonne amélioration du niveau de nos clients de plus de 4 %, une amélioration de notre collecte

S Waigalo,DG BNDA

avec l’atteinte de 120 % de nos objectifs de 2021 avec un niveau de 430 milliards Fcfa. Ce qui dépasse les objectifs qui nous étaient fixés au 31 décembre 2021 et qui sont atteints au 30 juin 2021. Au niveau du résultat final, nous sommes à 6,5 milliards Fcfa de résultat semestriel. Ce qui veut dire que nous allons atteindre les résultats prévisionnels de 11 milliards Fcfa. Pour atteindre ce résultat, nous avons déjà mis en place plus de 55 % de crédits, soit 245 milliards Fcfa”, a-t-il informé.

Comme résultat, il a annoncé l’amélioration du réseau Bnda avec l’ouverture d’une nouvelle agence dans la ville de Kayes avec deux représentations BNDA. “Et nous continuons à améliorer la qualité de notre prestation et de nos produits au niveau de l’ensemble de nos guichets. Nous offrons aussi des produits digitaux par SMS et des opérations à partir des comptes. A partir du 1er octobre 2021, les clients peuvent souscrire au produit de la Bnda appelé ” Tabalé ” pour leur permettre de se connecter à la Bnda 24 heures sur 24 heures et 7 jours sur 7″, a-t-il indiqué.

Siaka DOUMBIA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here