Ministère de l’agriculture : Un document sur les techniques de l’amélioration de productivité agricole remis à 3 centres d’apprentissage

1

C’est le ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’élevage qui a servi de cadre, le mercredi soir, à la remise officielle de ce document  du programme du Brevet de technicien agricole aux responsables de trois centres d’apprentissage agricole (CAA).

Élaboré selon l’approche par compétence par le projet de formation agricole pour la sécurité alimentaire, ce document ainsi remis servira de référence pour la formation  des agents des CAA. Il devrait être une réponse une fois mis en application  à la question de l’insécurité alimentaire d’un part  et  à l’amélioration de la production agricole d’autres part au profit des 70% des maliens qui tirent leurs subsistance dans le secteur agricole.  La formation agricole  à la sécurité alimentaire, selon le ministre Mohamed Ould Mahmoud,  financé par  le département des affaires mondiales Canada, vise à renforcer  le système de formation du pays.

Ainsi, a-t-il dit, il a contribué au renforcement des capacités des acteurs institutionnels publics de formation agricole. Il s’agit de la formation de la qualité et de la pertinence des programmes de formation, le perfectionnement du corps enseignant, le renforcement  de la gouvernance grâce aux outils basés sur les principes d’assurance qualité. Et le ministre de l’agriculture de poursuivre en citant quelques réalisations de la FASAM dont l’aménagement des périmètres maraichers,  la réhabilitation des équipements du CAA de Samanko, Samé, Dioro, la mise en place des activités génératrices de revenus pour ces CAA, l’appui à l’insertion socioprofessionnelle…

Il faut noter que l’élaboration de ce document a impliqué la participation de la direction nationale de l’agriculture, celle de l’enseignement technique et professionnelle, de la pédagogie et de l’Unité de coordination du projet FASAM.

Le directeur du projet, Daniel Campo, intervenant par vidéo conférence depuis le Canada, a indiqué que l’objectif recherché par le contenu du document de former  les jeunes maliens pour l’amélioration de la production agricole. «  A travers ce projet, nous voulons permettre  aux agents des centres d’apprentissage agricole à devenir des chefs d’entreprises agricoles », a conclu Daniel Campo.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net    

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Et le CAA de M’pessoba cercle de Koutiala, region de Sikasso.C”est le plus ancien centre d’apprentissage agro.Il a forme beaucoup de moniteurs, techniciens qui ont aide l’agriculture au Mali.
    J’espere de tout coeur que ce centre existe toujours.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here