Promotion de l’Agriculture Ecologique et Biologique au Mali : L’IPR/IFRA de Katibougou donne le ton

0

L’Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée (IPR/IFRA) de Katibougou a abrité le samedi 10 décembre dernier, une conférence-débat sur l’agriculture écologique et biologique, ses enjeux et perspectives.

« L’objectif de la conférence est la vulgarisation de l’agriculture écologique et biologique pour une large adhésion des acteurs à ce type d’agriculture qui se veut économique et protecteur de notre environnement car utilisant moins d’espace cultivable et de pesticides », a expliqué Abdoulaye Coulibaly.

Selon le conférencier  Seydou Tangara de l’AOPP, l’agriculture écologique et biologique est un “système de production qui maintient et améliore la santé des sols, des écosystèmes et des personnes en s’appuyant sur des processus écologiques, la biodiversité et des cycles adaptés aux conditions locales, plutôt que sur l’utilisation d’intrants ayant des effets adverses”. Il a également expliqué que l’agriculture biologique rallie tradition, innovation et science au bénéfice de l’environnement commun.

Pour le conférencier, l’agriculture écologique repose sur quatre (4) principes. Il s’agit notamment, selon lui, du principe de la ‘’santé des sols, des plantes, des animaux, de la planète’’, d’écologie  ‘’limitation et aides au système écologique’’, celui de ‘’l’équité par rapport à l’environnement commun et aux opportunités de la vie’’ et celui de la précaution en protégeant la santé et le bien-être des générations actuelles et futures ainsi que l’environnement.

Manger sainement

Même  son de cloche chez Amadou Coulibaly pour qui  l’agriculture écologique et biologique est un système de production biodynamique évolutive qui s’adapte au changement climatique.

“En gros, il s’agit d’un système de production qui permet aux paysans de ne pas être esclaves de la haute technologie. Il offre ainsi une certaine autonomie aux agriculteurs par rapport à ce qu’ils cultivent et au prix qu’ils veulent”, a-t-il détaillé.

Pour les différents intervenants, l’agriculture biologique et écologique est une véritable alternative au problème alimentaire. “C’est une solution pour pouvoir se nourrir et se soigner de manière naturelle. Ça soigne l’obésité et les maladies fonctionnelles comme le dibatète et l’hypertension.”

Cependant, il y a une certaine contraintes au niveau des autorités ppur aller vers cette agriculture écologique. Mais il faut aller dans le sens de la sensibilisation pour que tout le monde cpmprenne l’enjeu d’aller vers ce système.

La redaction de maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER