Résilience des populations vulnérables dans le contexte de COVID-19 : L’Allemagne fait don de 7 milliards 200 à travers le ministère de l’Agriculture et le PAM

0

Cette contribution fait partie d’un soutien pluriannuel de l’Allemagne dans tout le Sahel et permettra au PAM d’assister 144 000 personnes, 43 500 enfants, femmes enceintes et mères allaitantes bénéficieront d’un soutien nutritionnel et 86 000 personnes recevront des transferts en espèces pour la création d’actifs. Enfin, il permettra de nourrir 15 100 écoliers.

L’irruption de la pandémie du COVID-19 pourrait aggraver une crise alimentaire et nutritionnelle majeure préexistante au Mali et dans le Sahel en général. Des dizaines de millions de personnes sont menacées et la stabilité régionale pourrait être.

Le Mali fait face à une superposition de plusieurs menaces affectant la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations les plus vulnérables. La campagne agropastorale 2019-20 a été globalement bonne avec une production céréalière en hausse de 12 % comparativement à la moyenne des cinq dernières années. Cependant, les marchés de produits agricoles connaissent déjà une tendance haussière des prix qui pourrait s’accélérer avec les mesures de lutte contre le COVID-19.

L’environnement économique se dégrade sous l’effet de facteurs multiples. De même, la chute du prix du coton et le risque de son effondrement avec la crise sanitaire pourraient impacter dangereusement l’économie maliennes et fragiliser les revenus et les moyens d’existence des ménages. Les mesures prises pour limiter la propagation du COVID-19 (limitation de la mobilité) viennent aggraver cette situation économique déjà tendue. L’insécurité civile persiste dans le centre et le nord, voire dans tout le pays. Elle provoque d’importants flux de populations déplacées, la fermeture de nombreuses écoles et de centres de santé. Elle perturbe également le bon fonctionnement des marchés et entrave l’accès aux terres de culture et de pâturage. L’arbitrage budgétaire entre urgences sécuritaires, sanitaires et alimentaires est de plus en plus difficile, voire impossible.

Pendant que le gouvernement affine sa stratégie et mobilise des moyens pour contrer la pandémie du COVID-19, plusieurs milliers de personnes ont besoin d’une assistance alimentaire et nutritionnelle immédiate. Si des mesures appropriées ne sont pas prises rapidement, les effets cumulés des crises sécuritaire et sanitaire pourraient faire basculer la quasi-totalité de la population dans une situation de crise alimentaire d’ici la soudure. C’est notamment le cas des régions du centre et du nord. La situation pourrait se dégrader rapidement avec les fermetures des écoles et des centres de santé du fait des crises sécuritaire et sanitaire.

Il est urgent d’agir immédiatement en s’appuyant sur des approches innovantes, anticipatives, flexibles et coordonnées.

Mahamadou YATTARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here