FEC : Le Mali parmi les bons élèves du FMI

13

Le programme de Facilité élargie de crédit (Fec) qu’a accordé le FMI au Mali pour la relance économique est jugé satisfaisant et classe notre pays parmi les bons élèves du FMI.

“L’inflation pourrait diminuer de 0,5 % et la croissance économique stagnera à 5,3 % en 2017”. Ces propos sont du ministre de l’Economie et des Finances Boubou Cissé qui a reçu le mercredi 28 septembre 2016 une équipe du Fonds monétaire international en séjour au Mali pour préparer un rapport qui sera soumis à l’approbation du conseil d’administration du FMI en décembre prochain.

En fin de mission dans notre pays pour la 6e revue du programme économique et financier, l’équipe du FMI était dirigée par Lisandro Abrego. La mission du FMI a fait un communiqué dans lequel elle salue les efforts du Mali dans la réalisation du programme Fec.

Selon le ministre Cissé, ce programme a été accompli par le gouvernement malien avec beaucoup de performance et les résultats sont jugés très satisfaisants. Pour lui, le taux de l’inflation est en baisse et pourrait diminuer à 0,5 % en fin décembre. Et la croissance du PIB restera forte à 5,3 %. Ces propos ont été confirmés par la mission du FMI qui a affirmé que l’économie malienne continue de croitre à un rythme soutenu. Car l’activité économique est tirée aussi bien par les dépenses publiques d’investissement que par la politique accommodante de la BCEAO.

La mission du FMI s’est réjouie de la bonne mise en œuvre du programme. “Tous les critères quantitatifs pour le mois de juin 2016 ont été respectés et des avancées sont enregistrées dans la mise en œuvre des reformes structurelles dans la plupart des domaines”, a-t-elle indiquée.

La loi de finances rectificative 2016 prévoit un assouplissement temporaire de la politique budgétaire pour tenir compte des dépenses publiques d’investissement, sécuritaires et celles liées à la mise en œuvre de l’accord de paix.

Cependant, la mission a constaté un peu de lenteur dans la mise en œuvre des réformes en matière de bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite. Elle a salué les efforts du Mali pour le redressement économique, et le projet de loi de finances 2017 auquel il a été associé. La mission du FMI a remercié enfin les autorités maliennes pour l’accueil et le dialogue constructif qui a prévalu au cours des discussions.

Zoumana Coulibaly

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. “…Pour lui, le taux de l’inflation est en baisse et pourrait diminuer à 0,5 % en fin décembre…” Soit, mais quel est le taux d’inflation proprement dit du Mali? C’est bien de bluffer les gens avec des chiffres qu’on balance au besoin et dont ils n’ont aucune connaissance, mais ayez au moins l’honnetete’ de donner les informations completes.

    Quelle honte!!!

    • Tout a fait d accord avec toi qu ils ne font que bluffer! Ce qui fait rire cest quand ils pretendent avoir “maitrisé l inflation” alors qu ils n y font rien de concret en realite. Un facteur important de linflation cest le coup repercuté sur le prix des produits….or nous ne sommes pas un pays industriel dependons entierement du secteur privé pour importer nos produits et pire encore via un systeme de transport basique ( camions- sur -routes). Et cet etat ne fait sucer le secteur privé en le depouillant plus de 400 milliards par an en droits des douane et 600 millards en taxe et impot….. sans aucune contrepartie…. c’est un style brigand de cut and run! Tout ce qui peut optimiser et perenniser la vache laitiere qui est le secteur privé est carrement oublié par cet etat. …. a commencer par l infrstructure routieres sur les axes cles comme Bko- kayes -Dakar….lesquelles au lieu d’etre fluides et efficientes sont devenues completement degradees et infernales pour les importateurs et transporteurs qui subissent beacoup de manque a gagner dû aux degat du materiel logistique et de perte du temps. Par consequant, plus en plus d’ operateurs abadonnent l’importation qui est devenue une tâche herculienne a tous le niveaux pour se rabattre sur d’autres business locaux…. a long terme ceci n est pas sans consequences prochaines…avec moins d importateurs cest moins des produits et plus de demande et plus cher …..donc l’ inflation est juste au coin pour venir frapper d ici 2018 si rien nest fait par l’etat en terme de smart inevestment pour soulager le secteur privé, qui est accablé sous les interet bancaires etc.. par ex., pourquoi pas faire comme ADO en RCI investir lourdement dans les infrstructures routieres et mettre a la dispositions des importateurs et des transporteurs un credit directe a taux faible etc…

      • Absolument Pkagame, et c’est la raison pour laquelle quand nos idiots s’assoient a la tele pour dire qu’ils vont vanter les resultats “satisfaisants” des rentrees de fonds de la douane (+120% de recouvrement) je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer. Ils n’ont pas la moindre petite notion d’economie pour savoir d’eux memes que c’est un boomerang qui va nous revenir inevitablement a la gueule. Quand les commercants importent quelque chose et qu’on leur demande de payer ce qu’ils n’ont pas, c’est normal qu’ils repercutent ces taxes survitaminees sur les prix aux consommateurs. Ils vont faire comment autrement? Malgre’ nos “docteurs”, nos “conseillers techniques” sans raison dans nos ministeres, cette notion basique ne parvient pas a etre comprise.
        Malgre’ tout ce qu’on dit du FMI et de la banque mondiale, ce sont les recomandations de ces derniers qui font qu’on continue a contenir l’inflation ; mais pour combien de temps encore? Ca finira par sauter tot ou tard si on continue a faire les autruches.

        Quelle honte!!!

    • Bougo: “C’est bien de bluffer les gens avec des chiffres qu’on balance au besoin et dont ils n’ont aucune connaissance, mais ayez au moins l’honnetete’ de donner les informations completes.”

      E-XAC-TE-MENT!!!!

      Ou à défaut de nous donner les infos complètes, qu’ils fassent appel au moins à L’INCOMPARABLE “STATISTICIEN-MARABOUT GUINDO!!!! lol lol lol!

      …ou au numérologue Docteur Sanogo! lol again!

      …Bref: Qu’on nous donne enfin des données FIABLES!!!

      Houbien Bougo, jéparézon?

  2. Bon eleve parce que la porte est grandement ouverte aux multinationales a moins cher dans taxe et sans exigeance de reinvetissment local….
    Bon eleve pendant que nos infrastructures routieres sont parmi les plus degradees du continent, nos hopitaux n’ont pas d ‘equipementsadequats (appareils de dialyse et de reanimation etc.. en manque cruel a bko… et 0000 dans les regions)..?
    Donc comment concretement bon eleve ??
    ils aiment parler de l inflation etc… mais dans un pays enclavé qui depend entierement du transport routier pour ses importations qu est ce qui peut provoquer l’inflation plus l’abscence d’ infrastructures routieres standards, en fin des comptes!? Le ministre apparement n’ a aucune idee sur les facteurs pressants… car l’inflation elle est coin elle t allee chercher un gros battons pour frapper fort d’ici 2018…. a moins le gouvernement se reveille a temps pour investir gros dans les infrastructure routieres clés (ex.,Bko-Kayes-Dakar etc..) et ainsi que injecter gros en terme de credit et finacement pour soulager le secteur privé qui de plus en plus est accablé sous les difficultes de l’importation, les interets bancaires et les droits douaniers. Vous ne faites rien de concret et vous continuez a vous leurrer d’une croissance et d’une maitrise gratuite de l’ inflation…. pas pour longtemps!

    • Avoir les portes ouvertes aux multinationales n’est pas toujours mauvais comme toi et beaucoup le pensent mais la ou tu as tout a fait raison, ce sont les exigences de reinvestissement local et le suivi rigoureux de leur application. Je te donne juste un example. Les societe’s qui exploitent l’or au Mali, en plus des 15-20% percus en terme de taxes dont tout le monde parle, doivent faire des investissements importants localement pour le bien etre des autochtones. Ces investissements sont divers et varie’s: constructions des ecoles, des routes, la preservation de la faune et de la flore, la non-pollution de la nappe phreatique, etc. Le probleme chez nous c’est que quand l’etat percoit ses taxes, il ne s’occupe plus du 2eme volet qui des fois est meme plus important que le 1er….
      Il y a trop a dire dans cette affaire.

  3. “Le Mali parmi les bons élèves du FMI”

    Ca, c’est moins qu’on puisse dire. Quand je pense que ça fait 2 années consécutives (DEUX!!!) que Zonkeba ne s’est pas acheté de Boeing!!!!

    Houbien?

    • Elle est bonne celle la!
      Un président qui s’achète un boing, alors que son armée est en guerre et n’a même pas d’hélicoptères de combat ou de transport de troupes…:
      Dans un siècle l’onul et l’armée franSSaise seront toujours dans notre pays à ce rythme….

  4. La pression du FMI a permis au pouvoir d IBK de mettre de l’ordre dans les finances publiques .Ainsi bafouant encore l’honneur des maliens.
    La richesse finalement produite est elle mieux distribuée?
    Permettra t’elle de diminuer considérablement la pauvreté?
    Ne doit t’on pas s’attendre à ce qu’elle soit diluée dans les surfacturations et autres pratiques malsaines que le pouvoir nous a habitué depuis son accession au pouvoir?
    La conclusion du FMI est évidemment révélatrice.

  5. “FEC : Le Mali parmi les bons élèves du FMI” Hum 🙂 🙂 🙂 🙂 :0 meme l’Essor n’a pas eu un titre aussi elogieux.

  6. LE NEGRE EST TOUJOURS BON ELEVE:
    >RELIGIONS
    >LANGUES
    >ASSIMILATION
    >FINANCES POUR AUTRES
    > TOUT JUSTE BON ELEVE, TOUJOURS BON ELEVE, PAS PROFESSEUR DU TOUT….

    • Les nègres se comportent en enfant, normale qu’ils soient les enfants des autres…
      Nous suivons trop le boda des autres, au lieu de prendre notre dignité et assumer nos responsabiliutés

Comments are closed.