Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS) : Un nouveau code pour équilibrer les recettes et les dépenses des pensionnaires

0

Entré en vigueur depuis le 1er janvier 2019, le nouveau code des pensions va permettre d’harmoniser les revenus des fonctionnaires retraités et militaires. Objectif : établir un équilibre entre les recettes et les dépenses des pensionnaires.

Pour mieux faire comprendre l’opinion publique de la mise en vigueur d’un nouveau code sur les pensions des fonctionnaires, militaires et parlementaires à la Caisse Malienne de Sécurité Sociale, les Responsables de la structure ont convié la presse à une conférence, le mardi 05 mars 2019, à leur siège social.

Cette conférence de presse était animée par le Directeur Général Adjoint de la CMSS, Modibo Koné, assisté par ses collègues Alassane Traoré (Directeur de la Liquidation des Pensions) et Hamed Ben Hamane Traoré (Directeur de Recouvrement et de contrôle).

En effet, le nouveau code sur les pensions, Loi n°2018-053 du 11 juillet 2018, entré en vigueur depuis janvier 2019, est un ensemble de nouveaux textes qui remplacent les précédents.

Essentiellement ce nouveau code harmonise les cotisations des fonctionnaires, militaires et parlementaires au niveau de la Caisse. Ainsi, explique le Directeur de Recouvrement et de contrôle, les contributions de l’Etat à la CMSS avec ce nouveau code pour les fonctionnaires et les militaires passent de 8% à 13 % sur les salaires et pour les Parlementaires de 8% à 12% sur les indemnités.
A en croire les conférenciers, l’objectif visé par cette reforme est l’amélioration de la pension des fonctionnaires et militaires, étant à la retraite ; car, elle sera calculée sur la base de la moyenne des rémunérations des 5 dernières années au lieu du dernier salaire indiciaire.

Invité à se prononcer sur la grève que projette la coordination des comités syndicaux de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale (C.S.CMSS) allant du 6 au 8 mars prochains, le DGA a estimé que l’objectif de la rencontre ne s’inscrit pas dans ce cadre.

Ousmane MORBA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here