Arrestation de Bakary Togola : « La CMDT subit les conséquences », estime Baba Berthé, DG de la CMDT

5

Le ministre de l’Agriculture, Moulaye A Boubacar Haïdara, a effectué le mercredi 25 septembre 2019, une visite de terrain à Fana et à Dioila afin de s’enquérir de l’état d’avancement des cultures dans ces zones. Il était accompagné du Président directeur général de la Compagnie Malienne pour le développement des Textiles (CMDT) Pr Baba Berthé, et ses collaborateurs, le Chef de cabinet du ministre Amar Haïdara, les conseillers et cadres du ministère de l’agriculture, le gouverneur de la région de Dioila, les autorités municipales. Au terme de cette visite, Baba Berthé, s’est confié à la presse par rapport au dossier de Bakary Togola, actuellement en prison pour une affaire de détournement de fonds publics.

Parlant de la mission, Baba Berthé dira qu’elle a rencontré les producteurs. Il a estimé que cette mission a pour objectif de prendre le pouls de l’évolution de la campagne agricole. Il s’est rejoint du fait que les conseils des encadreurs de la CMDT, ont été suivis par les producteurs et de l’excellent travail effectué par l’encadrement technique. Il dira que les travaux et les échanges effectués avec l’encadrement et les producteurs, ont permis au Ministre et à sa délégation, d’espérer que la campagne 2019-2020, soit fructueuse si les pluies se poursuivaient jusqu’en mi-octobre. Il dit ne pas désespérer et que l’état des champs est rassurant. Il a rappelé que la délégation a visité les deux usines de Dioila et de Fana. A Dioila, dit-il, les agents sont prêts et qu’en dehors d’un petit aspect qui trouvera une solution dans deux jours, il n’y a pas de problème majeur qui a tenu à rassurer par la même occasion que les usines sont prêtes à démarrer la campagne d’égrenage. « Nous sommes rassurés du côté de l’encadrement. Les producteurs, de leur côté, nous ont signalé une préoccupation liée aux évènements récents qui ont affecté la confédération des cotonculteurs du Mali. Nous y sommes très sensibles mais nous devons faire confiance à la justice. Lorsque la justice se rendra compte, au terme de ses enquêtes, qu’il n’y a rien, je ne vois pas de raison que nous nous en inquiétons. Lorsqu’elle débouche sur des faits qui sont avérés, qui sont des faits délictueux, elle saura ce qu’il y’a de faire. Pour le moment, je crois en la justice de mon pays. Je pense qu’il n’y aura pas d’injustice et j’espère qu’il n’y aura pas d’injustice. Les cotonculteurs nous ont fait part de cette préoccupation en nous demandant de partager ladite préoccupation avec la hiérarchie ; ce que nous ne manquerons pas de faire », a indiqué le Pr Baba Berthé.  Et de préciser : « Les rumeurs vont bon train de sorte qu’on a laissé entendre que la CMDT pouvait être la cause de la situation actuelle. Je prends à témoin l’opinion nationale qu’aucun cadre de la CMDT, à commencer par moi-même, n’a porté plainte contre un producteur, a fortiori le président de la confédération. Nous n’avons pas porté plainte et c’est parce que nous ne l’avons pas fait que je dois le dire. Ce type de désinformation pourrait avoir un impact néfaste sur le déroulement de la campagne. Et c’est que je veux éviter à tout prix en disant la vérité, rien que la vérité, et toute la vérité. Nous ne sommes pas la cause de cette action en justice, nous ne sommes pas auteurs d’une plainte, ni d’une dénonciation anonyme. Nous subissons aujourd’hui les conséquences, parce que par le jeu de la désinformation et de la désintoxication, nous nous trouvons dans un schéma où on accuse à tort la CMDT. La CDMT n’est pour rien, car elle n’a porté plainte contre qui que ce soit ; elle n’a jamais dénoncé quelqu’un. Il faudra donner cette information à nos partenaires car sans les producteurs, la CMDT ne peut pas fonctionner et sans la CMDT, les producteurs seront en difficulté », a martelé le PDG de la CMDT, le Pr Baba Berthé.

El hadj Tiémoko Traoré, envoyé spécial à Dioila

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Le PDG de la CMDT a parlé pour ne rien dire . Le Procureur est indépendant . Il a parlé de plainte anonyme . Peut importe sa provenance . Il est en droit d’interpeller qui il veut pour mener ses investigations . Même lui Pr Baba Berthe , pourrait être convoqué par le Procureur pour la manifestation de la vérité . Je sais qu’il est lui même paniqué , mais personne ne peut s’oppser a l’action de la Justice concernant un dossier de corruption . Le fait de s’abstenir à dénoncer Bakary TOGOLA alors qu’il est un prédateur pourrait être qualifier de complicité passive . En tout état de cause , cette lutte contre la corruption est une volonté populaire .

    • Avant l’arrivee de Bakary TOGOLA , la CMDT existait , après lui elle existera . Maintenant dire que son arrestation aura un impact négatif sur la campagne agricole en cours est faux. Si Bakary TOGOLA mourait , la CMDT va également mourir ? De toutes les façons aucune stratégie ne va faire échapper ce prédateur à col blanc qui est redevable de plusieurs milliards de nos francs aux pauvres paysans qui sont instrumentalisés à tord pour défendre un voleur . Bakary TOGOLA restera en prison , même si toutes les productions doivent s’arreter .

  2. Nul n’est au dessus de la loi. S’il est coupable Il repondra de ces actes. Nul n’est indispensable. Longue vie au Ministre de la justice et a ses collaborateurs. Amen

  3. J’espère pour la CMDT et les producteurs de cotons que Bakary Togola est éternel, car le jour où il mourra cela signifiera la fin de tout.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here