Conseil da��administration : Les comptes sont au vert A� la BDM-SA !

0

La Banque de DA�veloppement du Mali (BDM-SA) a tenu le samedi 27 avril 2019, la 66A?meA�session de son Conseil da��Administration dans la salle de confA�rence de son siA?ge. Ca��A�tait sous la prA�sidence de M. Ahmed Mohamed Ag Hamani, prA�sident dudit conseil en prA�sence des autres administrateurs de la banque, dont le directeur gA�nA�ral, BrA�hima Amadou HaA?dara. Ainsi, il ressort de cette session un rA�sultat da��exploitation atteignant 111% des prA�visions, soit 13,A�695 milliards F CFA rA�alisA� le 31 dA�cembre 2018 contre 12,3 74 milliards F CFA de prA�vision.

Dans son discours da��ouverture de cette 66A?meA�session, le PCA, Ahmed Mohamed Ag Hamani, a indiquA� qua��aujourda��hui la question sA�curitaire pA?se incontestablement sur la��environnement des affaires. Et celle-ci doublA�e de revendications sociales multiformes a fait conduire A� un ralentissement A�conomique drastique, tant au niveau macro-A�conomique qua��A� niveau micro-A�conomiquea�� A�A�Le contexte dans lequel nous A�voluons, faut-il le rappelA�, est trA?s fragile. Et saufA� une riposte rigoureuse du systA?me bancaire, il est annonciateur de la��essoufflement des secteurs PME, PMI, car chaque A�tablissement se batte A� corps perdu dans une compA�tition farouche et parfois aveugle pour survivreA�A�, a-t-il soulignA�.

Selon Ahmed Mohamed Ag Hamani, la BDM-SA a une place A� tenir, une place que tente de ravir et de discuter A?prement le parc de plus en plus croissance des A�tablissements bancaires. A�A�Mais, les chiffre de la��annA�e A�coulA�e les rassures. Avec un rA�sultat da��exploitation atteignant 111% des prA�visions, soit 13,A�695 milliards F CFA rA�alisA� le 31 dA�cembre 2018 contre 12,374 milliards F CFA de prA�vision. Nous avons des raisons de rester optimiste, sans perdre de vue la fragilitA� de ce score qua��en le poids des incertitudes sA�curitaires qui pA?sent lourdement sur toutes nos agences, particuliA?rement celles du Centre et du Nord de notre pays en hypothA�quantA� la��expansion de notre institution A�A�, a-t-il indiquA�. Et da��ajouterA�: A�A�OuiA�! Nous pouvons tenir le cap. Dans une marche assurA�e versA� les objectifs de croissances que nous nous sommes fixA�s A� condition de rA�vA�ler mA�thodiquement tous les dA�fis actuels. En premier lieu, les A�critures comptables encore chargA�es de passifs qui remontent A� la��ex-BDM et la��ex-BMCD doivent disparaitre au moyen da��A�purement sans remettre en cause les poursuites contre les dA�biteurs par les voies lA�gales. Ainsi, la lisibilitA� des bilans et tableaux financiers sera gagnA�e et la��admission en bourse des valeurs sera facilitA�eA�A�.

Autre dA�fi de tailleA�?A� Pour le prA�sident du conseil da��administration, ca��est la gestion des ressources humaines. [viagra super active 100mg x 90 pill, [viagra super active 100mg x 90 pill, [viagra super active 100mg x 90 pill, [viagra super active 100mg x 90 pill, [viagra super active 100mg x 90 pill, [viagra super active 100mg x 90 pill. A�Il nous faut rA�ussir A� crA�er ce nA�cessaire esprit familial qui place chaque agent en position de copropriA�taire de la��outil commun de production. Cet outil qui assure A� tous, un A�panouissement social dans la sA�rA�nitA�. Le plan de carriA?re soigneusement prA�parA� et vigoureusement observA� dans la��optique da��une organisation humaine et scientifique du travail A� cet effet obligera chaque agent A� forger le bien communA�, a-t-il indiquA�.

Concernant les plans de carriA?re, le PCA de la BDM-SA a dA�clarA� qua��ils seront A�tudiA�s et mis en A�uvre sous une surveillance optimale. En prenant en charge tous les dA�fis da��une organisation moderne de pointe, Ahmed Mohamed Ag Hamani a engagA� la direction gA�nA�rale de la BDM-SA A� renforcer les efforts dans la mise en A�uvre des dispositions de Bale II et Bale III de sorte que la��institution soit en conformitA� avec les directives rA�glementaires et prudentielles des standards internationaux de gestion bancaire.

A�La��analyse da��impact de ces dispositions nouvelles sur les fondamentaux de la banque et les mA�thodes en vigueur, doit permettre de dA�terminer toutes les mesures idoines renforA�ant les assises A�conomiques de la BDM-SA dans le strict respect de la rA�glementation en vigueurA�, a-t-il affirmA�.

Par ailleurs, M. Ag Hamani a saluA� le groupe BMCE-BOA pour la��excellence de sa collaboration, dont les multiples avantages en banques digitales, en service monA�tique et en capacitA� de mobilisation des ressources apportent un plus aux services de la BDM-SAa��

Mohamed Sylla

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here