L’entreprise Razel montre enfin patte blanche à Missabougou

0

Après plusieurs mois de tergiversations et d’atermoiements, l’entreprise «Razel» montre enfin des signaux encourageants sur le chantier de Missabougou. Maître d’œuvre des travaux d’élargissement des accès au 3ême Pont et de connexion de cet ouvrage à l’échangeur de Yirimadio jusqu’à la Tour d’Afrique, l’attributaire du marché s’illustrait naguère plus comme un dangereux pollueur des riverains, tant ses tâches accessoires l’auront longtemps emporté sur les réelles attentes des usagers. Et, en dépit d’une avance de démarrage déjà empochée, selon toutes les sources concordantes, les travaux piétinaient et se limitaient à déverser des tonnes de poussières sur les passants et riverains, au détour d’un repérage du tronçon qui ne finissait jamais. Mais une nouvelle lueur d’espoir pointe désormais à l’horizon, qui semble annoncer le démarrage véritable des travaux, avec l’installation d’un site en bonne et due forme au carrefour du Stade du 26 Mars. C’est là, selon toute vraisemblance, que sont en train d’être préfabriqués – par centaines et par milliers –  les pièces constitutives du grand ouvrage attendu. La préfabrication, explique-t-on, est l’astuce choisie pour entraver le moins longtemps possible le recours des usagers au tronçon en question

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here