Commerce équitable, la Phase II du Programme Equité au Mali démarre avec un budget de 7,5milliards

0

L’hôtel Azalaï Salam a abrité le 10 mars 2020 la cérémonie de lancement de la phase II du programme équité. Après un premier succès le programme entame sa  deuxième phase avec un budget  de 7, 5 milliards contre 2,5  milliards  montant du  financement de la phase I au niveau régional.

Financée à hauteur de 7,5 milliards la phase II, le  programme Equité est selon ses parties prenantes un catalyseur du développement durable et de lutte contre la pauvreté.  En effet, les secrétaires généraux des départements de l’industrie et du commerce Adama Yaro Sidibé et son collègue de l’ environnement, de l’ assainissement et du développement durable, ont tous deux montré leurs intérêts pour le projet.

Selon eux le programme Equité   contribue au  développement économique durable via le renforcement des filières équitables afin de lutter contre la pauvreté et de renforcer l’agriculture familiale . Mis en œuvre   dans 6 pays d’Afrique de l’ouest (Mali, Burkina, Côte d’Ivoire, Togo, Ghana, Bénin), la phase I du programme a enregistré un bilan satisfaisant présenté par le représentant  du projet au Mali, Adama Coulibaly.

La phase I de 2016 -2019  a contribué : au renforcement de capacité en gestion coopérative de 8248 productrices dans les régions de Sikasso, Ségou, Koulikoro et Kayes,  au  renforcement de capacité commerciale à travers l’ amélioration de la qualité des produits, la mise en relation avec les acheteurs du commerce équitable et 120% d’augmentation de volumes commercialisés ;en plus du   renforcement de capacité environnemental et protection de biodiversité par l’ aménagement de 22 ha de parc à karité dans les localités de Sanankoroba, Zntiébougou, Bougouni, Yanfolila, Bla et Kita. Toujours pour acquis la phase I a permis la fourniture et l’exploitation des briqueteuses pour la valorisation des résidus de transformation en briquette combustible et en compost ( 484 tonnes de déchets composés) et la protection de 1320 ha contre l’érosion par l’installation de cordon pierreux, selon les explications de Monsieur Coulibaly.

Fort de ces acquis plus que salutaires, les bailleurs  France/ AFD  ont porté à la hausse le montant du financement.  Comme souligné par le représentant de l’ AFD, cette deuxième phase d’une durée de 4ans doit avoir plus d’impact économique.

Le représentant  du programme Equité au Mali , Adama Coulibaly invite les organisations des producteurs certifiées commerce équitable évoluant au Mali de profiter des opportunités de financement offerte par la deuxième phase du programme en faisant acte de candidature à travers le formulaire d’appels à projet disponible auprès de l’ AVSF-Mali(Ong Agronomes et vétérinaires sans frontières commerce équitable France)

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here