Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et la Pèche à Djenné et à Ténéni (San) : « Nous allons tout faire pour les soutenir pour que d’ici le mois d’août 2021, le barrage de Djenné soit fonctionnel… »

0

Le  Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et la Pèche, M Mohamed Ould Mahmoud dans le cadre de sa visite officielle  du 15 au 19 décembre  dans les régions  de Mopti et Ségou s’est rendu en ce jour  jeudi 17 décembre 2020  dans le cercle de Djenné situé à 130 km de Mopti puis dans le village de Ténéni à quelques kilomètres de la ville de San.

Maliweb.net – Première étape Djenné, le Ministre Mohamed Ould Mahmoud et sa délégation ont visité le seuil de Djenné ensuite le périmètre de Sarantomo et son  centre multifonctionnel suivi de la remise de matériels.

Le seuil de Djenné est un barrage  pour le désenclavement du cercle afin de mobiliser des ressources d’eau pour les périmètres irrigués au profit des populations jouant le même rôle que l’Office du Niger à Ségou. Il est construit typiquement comme celui de Markala car Djenné est situé dans le delta intérieur du Niger et traversé par deux principaux fleuves : Niger et le Baní, dont les nombreux affluents strient cette vaste plaine régulièrement inondée ce qui a valu sa construction  avec l’aide financière du Royaume d’Arabie Saoudite.  Et un Pont-route sur le seuil qui devrait permettre de rallier la ville de Djenné. Jusque-là, pour fouler le sol de cette localité touristique en période de crue, il fallait prendre un bac pour traverser le fleuve. Mais malheureusement une partie du  barrage a été détruit par des présumés djihadistes dans la nuit du 8 mars 2018, c’est ce qui a entraîné un retard pour la réalisation.

Pour le Ministre Mohamed Ould Mahmoud, le seuil de Djenné est un joyau qui mérite d’être achevé le plus tôt possible parce qu’il est le compteur d’un grand programme pour le pays entier car il génère beaucoup d’emplois avec plus de 100 000 ha qu’on peut irriguer.  «  C’est quelque chose qu’il faut soutenir. J’ai été très surpris de voir les gens  engagés malgré le contexte d’insécurité à parachever ce travail. Nous allons tout faire pour les soutenir pour que d’ici le mois d’août 2021,  le barrage de Djenné  soit fonctionnel pour toutes les populations. Nous avons vu des rivières  et des potentiels qui peuvent être irrigués et les populations attendent avec patience. Nous allons nous mobiliser avec tous les partenaires impliqués pour essayer de voir comment on peut se soutenir pour que le travail puisse aller de l’avant.  Si c’est des questions de logistiques ou administratives pour qu’au plus tard au mois d’août, on est l’ouvrage complet. » Rassure le Ministre.

Ensuite, il s’est rendu dans le village Sarantomo pour visiter le périmètre et le Centre multifonctionnel suivi de remise de matériels. Là, le ministre se dit très heureux de présider la  cérémonie de remise de matériels agricoles aux anciens travailleurs du bac qui permettait à la traversée du fleuve à la ville de Djenné. « C’est avec fierté que de procéder à la cérémonie  des réinsertions sociaux économiques des GIE de Bani qui travaillaient sur le bac qui  aujourd’hui n’est plus fonctionnel et les jeunes sont en chômage. C’est un exemple d’insertion qui pourrait marcher et qui pourrait créer une émulation dans la région. Je vais demander à mes services techniques de les accompagner jusqu’à la réussite du GIE… »  Nous raconte le M Mohamed Ould Mahmoud.

Dans la  même soirée, la délégation arrive à San. Et le ministre  visitera l’aménagement SAN Est et rencontrer les bénéficiaires sur l’ouvrage de Ténéni. Les populations ont tenu à remercier le gouvernement du Mali pour les avoir permis d’avoir une autonomie financière à travers des activités agro-pastorales. Ils ont souhaité vivement que des hectares soient encore aménagés.

En rappel : Le ministre et sa délégation avaient auparavant rendu une visite aux déplacés de la région de Mopti pour s’enquérir  de leur condition de vie et les transmettre le salut fraternel du gouvernement et du peuple malien. Ces déplacés sont logés dans  le site officiel  de Sokora créé en avril 2019. Le site abrite aujourd’hui 165 ménages de 793 personnes dont 452 femmes. A cette occasion, le ministre et la sécurité alimentaire ont posé un acte social en les offrants 15 tonnes de riz et une somme de 500 000 FCA.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here