Office du Niger : Empé en passe de relever le défi !

0

Malgré l’insécurité grandissante dans la région de Ségou, l’intensification des travaux d’entretien permettant ainsi une fourniture correcte de l’eau d’irrigation aux exploitants agricoles, la pression foncière, le faible niveau d’équipements des producteurs, l’Office du Niger promet d’atteindre ses objectifs de la campagne 2020-2021, issus du contrat-plan, qui se résument à 896.935 tonnes de riz paddy, 392.423 tonnes de produits maraîchers et 81.796 tonnes de produits de diversification. Ce mérite revient au Président Directeur général de l’Office du Niger (ON), Abdel Karim Konaté qui a su galvaniser le monde paysan.

Chose promise, chose due ! Comme partout où il a passé dans l’administration malienne, Abdel Karim Konaté dit Empé est en train de donner un nouveau souffle à la production agricole à l’Office du Niger. Il lui aura fallu quelques mois seulement après sa nomination à la tête de cette structure pour que l’Office du Niger commence à changer de visage. Pour preuve aujourd’hui, tous les pronostics sont favorables à une campagne agricole 2019-2020 inédite à l’Office du Niger en terme de rendement agricole. Pour ce faire, Empé s’est personnellement investi avec corps et âme à remplir les conditions satisfaisantes de production.  D’abord à travers  la fourniture de l’eau aux exploitants agricoles pendant la saison d’hivernage. Mais aussi, à travers le bon encadrement des paysans et son soutien moral constant à leur égard. Le résultat de ses efforts risque de surprendre en termes de croissance de production cette année.

En riziculture, a-t-il indiqué, sur une prévision de 873.773, 73 tonnes de riz paddy, 808.102, 49 tonnes ont déjà été obtenues, soit une réalisation de 92, 48% des prévisions de la campagne. En maraîchage, pour toutes spéculations confondues, 325.386 tonnes ont été produites et 72.854 tonnes en diversification de cultures, pour toutes spéculations confondues.

En outre, le PDG de l’Office s’attèle à l’atteinte des différents objectifs assignés dans le contrat-plan 2019-2023 qui dépendent beaucoup de l’engagement des différentes parties signataires dans sa mise en œuvre, la réalisation des aménagements et la réhabilitation prévues, la facilité d’accès aux exploitants agricoles des moyens de production. S’y ajoutent le respect du calendrier agricole et l’application des techniques améliorées de production.

Pour ce qui est de la réhabilitation des terres agricoles, les procédures de passation du marché des travaux sont en cours, ce qui conduira inexorablement à la réhabilitation de 700 ha dans la zone de Kolongo. En ce qui concerne le cadastrage des parcelles aménagées, les travaux sont en cours pour le cadastrage de 3.900 ha de Molodo Nord.

Pour l’immatriculation des terres, le processus est en cours pour le choix d’un prestataire pour la réalisation des travaux d’immatriculation de 18.907 ha dans le système du Macina,   21.000 ha dans le système du Kareri et 6.438 ha dans le système du Kala supérieur soit un total de 46.345 ha.

C’est dire sous le règne de Empé, l’Office du Niger est en train de se faire une nouvelle santé pour le bien de tous les Maliens.

YZK

Actu-Economique

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here