Abattoir de Kita les dessous de l’insalubrité : Le maire de la commune indexé !

0

Dans notre  59 ème numéro  d’où nous  avions parlé du manque de professionnalisme  et d’insalubrité, les choses se précisent autour de cette problématique.

L’abattoir de Kita de son vieux existant  d’après les riverains du site , n’a jamais souffert  de difficultés comme l’insalubrité et le manque d’entretien du site  ,mais  la mairie étant le premier  gestionnaire de la structure ne joue  pas  pleinement  son  rôle par rapport à cette question. Cette idée semble adaptée à l’état actuel du site et les faits sont visibles sur l’abattoir, des ordures autour  de  l’abattage , des résidus de sang non évacués , par faute  d’entretien  et  l’odeur suffocante qui empêche les riverains de l’abattoir  de respirer  l’atmosphère  comme les autres habitants des quartiers  de la ville . Quant au chef des bouchés, tous ces  problèmes c’est au niveau de la mairie  car elle ne s’intéresse qu’aux  frais d’abattage. Aux dires du chef des bouchers chaque jour  il y a au minimum  12 bœufs qui sont abattus en raison de 500 FCFA  tête comme frais d’abattage, les petits ruminants  sont à 250 FCFA  par tête . Dans l’année les frais d’abattage seulement  sont plus de 3 millions francs , de cet état de fait les bouchers disent ne  pas comprendre le pourquoi le site se détériore  du jour en jour et c’est les consommateurs qui feront les frais. D’autres sources bien fondées au niveau de la mairie donnent une autre version par rapport  à l’entretien du site , de ce fait l’abattoir de Kita a été mis à la disposition d’ un GIE  dont le responsable est  très proche du maire. Pour  preuve l’équipe de KayesInfos a tout fait pour rencontrer  ce GIE dans  le but de savoir  son rôle dans le contrat pour l’entretien de l’abattoir avec la mairie afin  que tous les acteurs puissent se mettre ensemble et  sortir l’abattoir de Kita dans cette insalubrité pour que  les consommateurs soient protégés . Au service des vétérinaires, le chef de service ne cache pas son indignation par rapport à cette gestion catastrophique du site qui expose les consommateurs et même les vétérinaires  à certaine vont à l’inspection de la viande. Pour le responsable du service des vétérinaires, ses agents travaillent  dans un champ sans daba car si la mairie  donne la gestion du site  à un GIE leur service, techniquement doit être consulté pour que   ce GIE se mette en conformité à entretenir le site selon les règles   et cela n’a pas été fait par la mairie, en plus la mairie doit appuyer le service des vétérinaires en matériel de travail cela aussi n’ est pas  un souci chez le maire de la commune urbaine de Kita , à en croire le service technique , même  le tampon appelé  ESTAMPILLE  en terme technique  qui permet de distinguer la viande inspectée n’est pas à leur disposition et c’est la mairie qui devrait appuyer leur structure pour  que les consommateur soient édifiés aux  viandes inspectées et non inspectées .

Abdoulaye Traoré – correspondant de

KayesInfos à Kita

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here