EDM-SA et ces coupures intempestives : Les effets pervers de l’instabilité administrative !

0
edm-sa - Les éclairages

Qu’adviendra-t-il de nous autres durant les mois de canicule, nous qui, à présent, en cette période de froid, sommes déjà confrontés à des coupures intempestives ? Durant le mois de janvier et ce début de Février 2019, pourtant période de faible consommation, les abonnés sont encore pourtant confrontés à des coupures intempestives d’électricité. De quoi s’inquiéter en effet dans la perspective des moments de canicule (Mars, Avril et Mai). Et comme pour ne rien arranger à la situation, le mois de Ramadan, période de pointe, est à cheval cette année sur les mois de Mai et Juin.
Que se passe-t-il donc à EDM S.A ? La société ne semble avoir mot à dire. Son service de communication ne semble communicatif.
En tout cas, des sources bien introduites nous enseignent que la défaillance est due à deux facteurs : le non-respect des engagements d’EDM S.A à l’endroit du fournisseur ivoirien dans le cadre de l’interconnexion et surtout, l’instabilité administrative.
En six ans, EDM est aujourd’hui à son 6ème PDG. Le 5ème a été nommé Ministre de tutelle et a cédé la place à un 6ème. Décidemment, les PDG d’EDM S.A seraient à l’image des Premiers Ministres au Mali !
Cette valse des PDG favorise tout naturellement la mauvaise gestion ou du moins, impose une gestion approximative voire incohérente. Tenez par exemple : au moment où la couverture ainsi que la fourniture énergétique posent véritablement problème à Bamako, la société EDM se prête à la farce de «Bamako ville-lumière».
Une aberration ! Tout se passe ici comme si l’on avait cure des priorités !
Sadio Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here